1. //
  2. // 3e journée
  3. // Résumé

Bordeaux ne s'arrête plus

Avec trois victoires en trois matchs, Bordeaux est seul leader de Ligue 1. De son côté, Lille relève la tête tout comme Bastia, tandis que Montpellier confirme à domicile après sa victoire au Vélodrome. En revanche, ça va mal pour Reims qui s'incline à la maison contre Caen.

Modififié
14 36

Nice 1-3 Bordeaux

La hype bordelaise se déplaçait à l'Allianz Riviera pour poursuivre sa belle série au soleil. La semaine dernière, le Gym, lui, avait pris un point miraculeusement à Lorient grâce à la performance « neuerienne » de leur portier de 19 ans, Mouez Hassen. Bosettti, lui, est plus fan de Quaresma et lui rend hommage en déposant un extérieur du pied au ras du poteau de Carrasso. 1-0 pour les Niçois au bout de douze minutes. Mais la méthode Sagnol, c'est de faire le jeu. Même à l'extérieur. Et quand Bordeaux encaisse un but cette saison, c'est Khazri qui remet les Marine et Blanc sur les bons rails en allant chercher des pénos. Après en avoir obtenu deux face à Monaco, cette fois-ci l'ancien Bastiais est plus vif que Bauthéac à la réception d'un centre. Le Niçois veut dégager, mais chausse le tibia de Khazri. Péno. Diabaté s'élance, coupe son élan, tire et prend à contre-pied Hassen. Moche, mais efficace, comme d'habitude. Treizième but en seize titularisations en Ligue 1 pour le Malien. Mais entre ce pénalty et le but refusé à Nice pour un hors-jeu passif de Genevois, les esprits s'échauffent et le public niçois remet très souvent en cause la vertu des mères des joueurs bordelais. Au retour des vestiaires, comme un pivot NBA, Diabaté contrôle le cuir dans les 6 mètres, profite de la prise à deux sur lui et décale Maurice Belay absolument seul. L'ancien Sochalien dégaine du gauche et trompe Hassen. Sertic aggrave le score sur un caviar de Rolan à la 55e. 3-1. Flash back en 2009 pour les supporters bordelais. Avec le gel de Marouane Chamakh et la play-list de Souley Diawara en moins. Willy Sagnol est le premier coach bordelais à remporter ses trois premiers matchs de championnat.

Reims 0-2 Caen

La semaine dernière, Caen avait perdu après un pénalty litigieux face à Lille. Pas découragés et sans complexe, les Normands bousculent Reims, mais font souvent n'importe quoi dans le dernier geste, à l'image de Koita qui vise le poteau de corner en se présentant seul face à Johnny Placide en première période. Les Rémois, eux, cherchent leur première victoire après avoir tenu en échec le PSG et perdu à Sainté. Mais ils se heurtent à un très bon Rémy Vercoutre. Oui oui, Rémy Vercoutre qui n'est visiblement pas qu'un « joueur de vestiaire » et qui sort une parade de grande classe avant la pause. À la 54e, c'est l'instant rugby pour Charbonnier qui, après avoir réalisé un beau contrôle de la poitrine, choisit de tirer dans la foule aux six mètres. Dommage pour Reims. D'autant qu'à sept minutes de la fin, Kante poignarde les locaux en ouvrant le score d'une frappe pleine de sang-froid après un centre en retrait. Plat du pied = efficacité. Bazile crucifie ensuite les Rémois en contre dans les arrêts de jeu. 2-0. Caen tient sa seconde victoire à l'extérieur de la saison.

Montpellier 2-0 Metz

Rassurée après être allé chercher trois points au Vélodrome, la bande à Courbis voulait enchaîner à la Mosson face au promu messin. Mais à la demi-heure de jeu, Hilton fait une Koscielny et fauche N'Bakoto bien comme il faut par derrière. Lejeune se présente face à Jourdren, mais trouve le poteau gauche. Les Messins ne le savent pas encore, mais ils viennent de laisser passer leur chance. Dommage, d'autant qu'ils perdent leur défenseur Sylvain Marchal sur blessure. Avant la mi-temps, Siaka Tiene dépose une feuille morte au-dessus du mur à 25 mètres et ouvre le score. Et comme d'habitude, Rolland Courbis râle parce que ses joueurs célèbrent pendant trop longtemps leur but. Le Sudiste, qui peut d'ailleurs, après cette rencontre, écrire un manifeste « De l'utilité de mettre deux joueurs aux poteaux sur corner » . À la 78e, Falcon croit égaliser de la cuisse pour Metz, mais Sanson sauve sur la ligne. Ouf. Le supersub montpelliérain Souleymane Camara double la mise avant les arrêts de jeu. 2-0. Deuxième victoire consécutive pour les joueurs de la Paillade.

Bastia 1–0 Toulouse

En début de saison, les matchs du SCB sont l'assurance de voir des buts ou du sang. Après deux matchs hauts en couleur face à l'OM et au Parc, les Corses recevaient Toulouse avec un petit point au compteur. Cette fois-ci, au menu, un pénalty limite pour Bastia sur une main d'un défenseur toulousain après une frappe de Gillet. Main collée au corps, mais main quand même. Pénalty et contre-pied de Boudebouz. Bastia ouvre le score à Furiani à la 24e. Après avoir provoqué la sanction suprême, Gillet se tacle lui-même et réalise en même temps un coup du foulard en guise de centre. Inutile, l'action ne donne rien. Tout comme les offensives toulousaines à l'image de Braithwaite qui butte sur Areola (69e) ou Pešić (84e) qui manque le cadre après s'être bien retourné à l'entrée de la surface. Les longues touches de Ninkov et les grands ponts d'Akpa Akpro n'y changent rien. 1-0. Bastia et Makelele remportent leur première victoire de la saison.

Lille 2–0 Lorient

Deux équipes à quatre points s'affrontaient au stade Pierre-Mauroy. Et en début de rencontre, après le non-match de mercredi face à Porto en C1, la sinistrose se poursuit pour les Nordistes. Demandé par l'AS Roma et Rudi Garcia, Marko Baša a la bonne idée de se péter aux ischios. Tout va bien à Lille. Heureusement, Delaplace perfore la défense lorientaise et ouvre la marque d'une belle frappe croisée aux vingt mètres à l'heure de jeu. Kjær double la mise sur coup franc. La frappe du Danois est déviée par le mur et prend Lecomte à contre-pied. 2-0. La réussite n'a pas complètement fui les Lillois qui comptent tout de même 7 points en 3 matchs. Pas mal, non ?

Résultats et classement de Ligue 1

Par Antoine Beneytou
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Concernant le match Bastia-Toulouse il faut arrêter avec ces pénaltys imaginaires pck oui la main est collée au corps et elle ne peut pas être plus collée au corps. La prochaine étape ça va être quoi, amputation pour tous les défenseurs? Mais ça sera plus galère pour faire les touches...
Georges Frêches Niveau : DHR
Bon ben ma foi! je retiens Souley qui arrive à vendanger tel un petit Chateau Saint emilion 47 occasions en 5 minutes et qui finit quand meme par foutre son coup de boule sur un amour centreux de Sanson!

Pour l'instant, on a quand meme les auspices pour nous!
6points en 3 matchs c'est totalement improbable!
Metz c'est tres moche en face apres c'est sur.
Jourdren qui nous fait des matchs de haut vol, avec une petite cassdedi pour nous rappeler qu'il est en surchauffe sur ce dribble superbe de fin de match!

Pourvu que tout cela dure, des equipes prennent du retard, on est buenos! ca sent le maintien a la 34eme journée!!!

Apres nos premieres mi temps à domicile va falloir faire quelque chose, genre des electrochocs testiculaires avant le debut du match, pendant les hymnes! car c'est pas possible de mettre autant de temps à entrer dans les matchs et juste balancer des longs ballons qui atterrissent à 30 metres de la cible visée!
Mark Renton Niveau : CFA2
Message posté par tavernier
Concernant le match Bastia-Toulouse il faut arrêter avec ces pénaltys imaginaires pck oui la main est collée au corps et elle ne peut pas être plus collée au corps. La prochaine étape ça va être quoi, amputation pour tous les défenseurs? Mais ça sera plus galère pour faire les touches...


Alors ok, mais s'il ne la touche pas, ça va au but. Donc bon...
Gerd Müller Niveau : CFA
Message posté par tavernier
Concernant le match Bastia-Toulouse il faut arrêter avec ces pénaltys imaginaires pck oui la main est collée au corps et elle ne peut pas être plus collée au corps. La prochaine étape ça va être quoi, amputation pour tous les défenseurs? Mais ça sera plus galère pour faire les touches...


La règle de la main collée au corps n'existe pas ... c'est volontaire ou involontaire.
Même lorsqu'ils ont atteint la finale de la coupe d'Europe, Bastia n'avait pas autant fait parler
@ Gers Muller : tu as raison, et pour le coup on voit bien qu'elle est volontaire
Message posté par Gerd Müller


La règle de la main collée au corps n'existe pas ... c'est volontaire ou involontaire.


Perso si la main est collée au corps alors elle est difficilement volontaire (même si c'est possible je te l'accorde) mais sur le coup tu ne peux pas faire plus involontaire comme main
Chanandler Bong Niveau : Loisir
"Willy Sagnol est le premier coach bordelais à remporter ses trois premiers matchs de championnat."

J'ai aussi entendu cette information sur Bein pendant et après le match. Il me semble qu'en 1998/1999, Elie Baup avait fait 5 victoires de suite avant un nul à Marseille.

Autre info non mentionnée dans l'article, Diabaté a pris un rouge à 10mn de la fin. Sinon, Mariano a été catastrophique et je ne pensais pas dire ça un jour mais Faubert a largement sa place dans le onze de départ...
@ tavernier : Tu es supporter du TFC non?
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Mark Renton


Alors ok, mais s'il ne la touche pas, ça va au but. Donc bon...

Excuse-le d'avoir une épaule.
Ça vous tant chier que ça à tous que Bastia est gagné?
Message posté par gazole
@ tavernier : Tu es supporter du TFC non?


Oui et j'avoues que j'ai les boules de prendre un pénalty sur ça... Puis comme je pense que la main est involontaire ça fait la 3ème erreur en 3 match qui influence un résultat en défaveur du TFC (allez je peux descendre à 2 comme on a battu Lyon)

Après non ça ne me fait pas chier que Bastia gagne et d'ailleurs ils m'ont agréablement surpris et leurs (vos ? comme je pense que tu supportes Bastia) vont en surprendre plus d'uns
Roland Gland Niveau : DHR
Petit rappel...

La loi 12 invite l'arbitre à "prendre en considération" plusieurs critères:
• le mouvement de la main en direction du ballon (et non du ballon en direction de la main)
• la distance entre l'adversaire et le ballon (ballon inattendu)
• la position de la main, qui ne vaut pas nécessairement infraction.

La loi 12 met donc exclusivement en avant l'intentionnalité du geste.

Du coup, expliquez moi comment avec une main collée au corps, on témoigne l'intention de toucher le ballon avec son membre supérieur?

Vous avez trois heures.
@ tavernier : Ben tu vois je suis supporter de Bastia et ils m'ont fatigués de les voir jouer surtout tallo qui m'a epuise
 //  23:35  //  Passionné de la Libye
Message posté par Chanandler Bong
"Willy Sagnol est le premier coach bordelais à remporter ses trois premiers matchs de championnat."

J'ai aussi entendu cette information sur Bein pendant et après le match. Il me semble qu'en 1998/1999, Elie Baup avait fait 5 victoires de suite avant un nul à Marseille.



Je pense que l'information est imprécise : Willy Sagnol est le premier NOUVEAU coach bordelais à remporter ses trois premiers matches de championnat.

Oui je sais, à force de détails l'info devient inutile (bientôt on aura un "nouveau coach bordelais de moins de 50 piges") mais c'est la correction que j'avais entendue tout à l'heure sur RMC.
 //  23:37  //  Passionné de la Libye
Message posté par Roland Gland
Petit rappel...

La loi 12 invite l'arbitre à "prendre en considération" plusieurs critères:
• le mouvement de la main en direction du ballon (et non du ballon en direction de la main)
• la distance entre l'adversaire et le ballon (ballon inattendu)
• la position de la main, qui ne vaut pas nécessairement infraction.

La loi 12 met donc exclusivement en avant l'intentionnalité du geste.

Du coup, expliquez moi comment avec une main collée au corps, on témoigne l'intention de toucher le ballon avec son membre supérieur?

Vous avez trois heures.


Il me semble que le thorax peut parfaitement effectuer des mouvements de rotation, de translation ou même d'extension de sorte qu'un bras, même collé au corps puisse stopper un ballon en plein vol.

Ce débat devient franchement concon.
@ Roland garros : en dirigeant son corps vers le ballon
volontaire82 Niveau : Loisir
Le penalty y est.
Mais quel match médiocre des 2 côtés quand même... maudits en Corse, c'est pas nouveau, on aurait ptetr mérité un nul. Manque de présence au milieu
Regattin il veut se casser ou quoi ? Tellement décevant
Richard_Gotainer Niveau : DHR
Message posté par Roland Gland
Petit rappel...

La loi 12 invite l'arbitre à "prendre en considération" plusieurs critères:
• le mouvement de la main en direction du ballon (et non du ballon en direction de la main)
• la distance entre l'adversaire et le ballon (ballon inattendu)
• la position de la main, qui ne vaut pas nécessairement infraction.

La loi 12 met donc exclusivement en avant l'intentionnalité du geste.

Du coup, expliquez moi comment avec une main collée au corps, on témoigne l'intention de toucher le ballon avec son membre supérieur?

Vous avez trois heures.


L'épaule est considéré comme une main et on voit bien le mouvement de l'épaule du toulousain. J'imagine l'arbitre l'interprète de cette manière à vitesse réelle avec un angle pas évident toi tu l'interprètes différemment avec des ralentis à la loupe canal spider cam posé dans ton canap'. Une fois que t'auras saisi ça tu parleras plus d'arbitrage, non tu parleras football.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Giroud ressuscite Arsenal
14 36