1. //
  2. // Bordeaux/AJA (1-1)

Bordeaux n'y arrive pas

Durant plus d'une heure, les Girondins ont cru tenir leur première victoire de la saison, mais face à une formation auxerroise accrocheuse, ils ont concédé, à Chaban-Delmas, un match nul (1-1) qui plombe encore un peu plus leur début de championnat. C'est récurrent.

Modififié
0 0
Bordeaux – A.J. Auxerre : 1-1


Buts : Gouffran (22eme) pour Bordeaux – A. Traoré (66eme) pour Auxerre.

Après une défaite inaugurale face à Saint-Étienne à domicile (1-2), puis un nul à l'arrache à Lorient (1-1), les Girondins n'ont pas réussi à rétablir l'équilibre en s'imposant face à Auxerre, samedi soir, chez eux. Et bien qu'il ait évoqué le fameux « déclic pour inverser la tendance » quelques jours avant la rencontre, Francis Gillot n'avait, jusqu'au coup d'envoi, visiblement pas encore trouvé la «  meilleure formule » . Ben, depuis quatre vingt dix minutes, c'est pas vraiment mieux ! Car après avoir « déçu les supporters » , gagner à la maison était devenu une « évidence » pour le technicien aquitain. Mais l'évidence, c'est surtout que ses Marine et Blanc n'ont pas pu la mettre à leurs homologues bourguignons, lesquels ne touchent pourtant pas un crayon lors de la première période. Une mauvaise mine de départ, donc, pour les garçons de Laurent Fournier, bien plombés d'emblée par la détermination des locaux.

Soit l'opposition d'un « 4-4-2 » (losange) solide, face à un « 4-2-3-1 » bien regroupé derrière. Trop même, puisque d'entrée sur le reculoir, la défense icaunaise voit Modeste expédier un missile en mode volée, que Sorin détourne sur sa barre (2eme). Sinon, ça pousse, ça presse, côté bordelais, mais ça bute aussi sur une défense prête à bondir en contre ; une école de vie chez l'A.J.A. Pourtant, alors qu'on commence à se neutraliser dans l'entrejeu, Jussiê enchaine un contrôle-volée (au-dessus) qui montre bien que la soirée va être torride (18eme). Car c'est sous une chaleur de dingue (près de 40 degrés orageux) que les vingt-deux kamikazes vivent un premier coup de tonnerre. Plasil, qui a habilement permuté de poste avec Maurice-Belay, centre côté gauche devant le but ; une occasion que Gouffran, du tibia, ne manque pas de convertir en reprise victorieuse. 1-0. Début du calvaire pour Auxerre, qui subit le pressing et la maîtrise de balle girondine, et qui commet des fautes. Bilan des opérations à la pause : avantage à la marque pour Plasil et ses potes, zéro occase pour les autres, et un carton jaune pour Berthod (27eme).

Au retour des vestiaires, Nguemo et consorts donnent l'impulsion et ça repart comme soixante minutes plus tôt. Et Modeste remet ça, encore, en inscrivant, dans un style « zlatanesque » , un but de volée (47eme). Mais l'ancien Niçois, tout comme sons passeur, Gouffran, est hors jeu (47eme). Laurent Fournier, qui ne veut probablement pas revivre les mêmes émotions négatives, lance du sang neuf. Mais ni Oliech, ni Chafni n'endiguent la machine bleue. Au contraire, c'est Alain Traoré qui s'y met et qui, après un slalom dans la surface entre trois bordelais, colle une pure frappe dans la lucarne de Carrasso, qui finit en grand écart (66eme). Tout est à refaire. Là, Gillot sent bien que les siens commencent à avoir la tête dans le seau, et fait entrer Ben Khalfallah et Diabaté, puis Saivet, pour dynamiter le verrou ajaïste. Ciani y croit, et suite à un corner de Plasil, place une tête à bout portant, que Sorin repousse grâce à un réflexe de grande classe (76eme). Mais non, quand ça ne veut pas sourire, ça ne marche pas. Le smiley est pour la bande à Fournier qui, finalement, après avoir redressé la tête dan le jeu en fin de rencontre, réalise à Chaban-Delmas une bonne opération. Chirurgicale, même, pour un patient bordelais pas encore guéri de ses maux.

Bordeaux : Carrasso – Chalmé, L. Sané, Ciani, Trémoulinas – Nguemo, Plasil (cap), Maurice-Belay, Jussiê (Ben Khalfallah, 75eme) – Modeste (Ch. Diabaté, 75eme), Gouffran (Saivet, 81eme).

Auxerre : Sorin (cap) – Dudka, A. Coulibaly, Boly, Berthod – Ndinga, Haddad (Chafni, 53eme), A. Traoré, Contout (Oliech, 45eme), Sahar (M. Sidibé, 79eme) – Le Tallec.



Laurent Brun, à Bordeaux

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Montpellier sous le soleil
0 0