Bordeaux : Lille, oui mais...

0 0
Il y a Marseille, Lyon, et les autres. Mais il y a surtout Lille, actuel dauphin des Bordelais, pour titiller le champion en titre. Un concurrent que Laurent Blanc et les siens respectent, mais qu'ils attendent au coin du bois. « Auxerre a réussi la même chose, et c'était l'équipe à battre, elle qui restait sur une série de six ou sept victoires, rappelle d'abord le technicien girondin. Mais après, malgré le grand respect que j'ai pour eux, on a vu ce qu'il y a eu... Alors, je ne veux pas minimiser ce que fait Lille, parce que ce qu'ils font c'est très bien, bravo ! Ils ont des joueurs de talent, on le sait, et même s'ils ont eu un début de saison un peu chaotique, c'est une équipe qui est dans le haut du tableau, précise-t-il. On a perdu chez eux (2-0), et ils méritaient leur victoire parce qu'ils nous ont vraiment dominés ce jour-là. Mais maintenant, il va y avoir de la pression, beaucoup de matches, notamment avec l'Europa League, et il faudra qu'ils puissent jouer (et tenir, ndlr) au plus haut niveau. S'ils continuent comme ça, ce sera très bien aussi, mais attendons de voir. »

Un adversaire coriace, mais pas que. « Je les crains comme toutes les équipes, poursuit Blanc. Mais dans notre métier, si l'on a peur de quelqu'un, on ne peut rien faire. Notre principal concurrent, c'est Bordeaux. Eux, s'ils sont là, c'est qu'ils ne l'ont pas volé. C'est toujours une équipe difficile à jouer, mais c'est sur la durée que l'on va voir s'ils sont capables de maintenir le niveau très élevé qu'ils ont. »

Entre l'AJA et le LOSC, Laurent Blanc vient probablement de se faire de nouveaux amis...
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0