1. //
  2. // 30e journée
  3. // Bordeaux/Lorient (1-1)

Bordeaux, le « cul par terre »

Modififié
0 1
S’il a retenu « des choses intéressantes et plus de fraîcheur » dans le jeu des siens, face à Lorient, samedi (1-1), Francis Gillot n’a pas manqué de stigmatiser certaines carences.

« Au niveau du mental, on doit être beaucoup plus costauds, et vouloir écraser l’adversaire, car on n'a pas eu assez d’agressivité dans tout ce qu’on fait, a-t-il indiqué. Parce que je ne sais pas si on s’est mis le cul par terre une seule fois en première mi-temps… Et pour récupérer un ballon, de temps en temps, ben on doit se mettre le cul par terre et tacler. J’ai pas vu un tacle, sauf celui de Marc Planus… On manque cruellement d’impact  » , ajoutait-il convaincu, avant une conclusion très personnelle : « J’ai connu des joueurs petits, très frêles, mais il ne fallait pas s’y frotter.  »

Une autre époque, quoi…


LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Planus le cul par terre, c'est une autre façon de dire que l'adversaire a fait un passement de jambe.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1