1. //
  2. // 16e de finale retour
  3. // Bordeaux/Kiev (1-0)

Bordeaux, la qualif' de la bravoure

En battant le Dynamo Kiev (1-0), les Girondins se sont qualifiés pour les huitièmes de finale de l'Europa Ligue. Et c'est Cheick Diabaté le « banni » qui leur a fait ce cadeau grandeur nature. Du bonheur pour les Marine et Blanc, et des regrets pour les Ukrainiens…

Modififié
2 33
Bordeaux - Dynamo Kiev : 1-0
But : Diabaté (41e) pour les Girondins.

La victoire avait un goût particulier ce jeudi soir à Chaban-Delmas, car elle était, pour Francis Gillot et les siens, synonyme de qualification en huitième de finale de l'Europa Ligue. Qui l'eût cru au mois d'août dernier ! Vainqueurs du Dynamo Kiev, les Girondins ont assuré grave dans leur antre. Il fallait pour cela bonifier le nul obtenu en Ukraine, à l'aller (1-1). Et ce fut chose faite grâce notamment à Cheick Diabaté, auteur du seul but de la partie. Puni face à Lyon, le Malien a su profiter d'un corner tiré par Trémoulinas et dévié par Sertic pour ajuster tranquille Koval. Une occase, un but, une qualif'. C'est aussi ça le réalisme à la bordelaise… Mission accomplie donc.

Info, intox et 4-4-2

Toute la semaine, Bordeaux a pleuré ses nombreux blessés : Henrique, Mariano, Nguemo, Rolan et même L. Sané, forfait de dernière minute. Plasil, le capitaine, était sur le banc. Poundjé et Poko titulaires, Ch. Diabaté de retour en pointe et Trémoulinas aligné au poste de milieu offensif. Kiev laissait Ideye Brown et Danilo Silva sur le banc, et aucun absent. Même compo qu'à l'aller (1-1) chez les Ukrainiens. Francis Gillot bricolait, Oleg Blokhine gérait. C'est le monde à l'envers, puisqu'au coup d'envoi, le Dynamo était déjà virtuellement éliminé. « 4-2-3-1 » d'un côté, « 4-2-3-1 » de l'autre, on était bien en configuration coupe d'Europe. Classique. Chaque camp avait annoncé la couleur la veille, et son lot d'intox quant aux systèmes de jeu. Mais un nul 0-0 et les Aquitains passaient…

Chacun son quart d'heure

Dans une enceinte qui sonnait creux, style affluence Bordeaux-Troyes, les intentions étaient au rendez-vous ; les bonnes dispositions aussi. Surtout côté bordelais. L'attente du contre, un précepte, dans le camp d'en face. Mais : déchet technique, hors-jeu, mauvais choix, etc. Pas évident de produire du jeu dans ces conditions. Seul un coup d'éclat individuel ou un coup de pied arrêté pouvaient débrider ce match. D'ailleurs, hormis l'action chaude de la 22e minute, rien ou presque à savourer. Il faut dire quand même que celle-ci était magnifique. Corner sortant tiré de la gauche par Veloso, et reprise croisée en retrait – sur une – de Iarmolenko : Carrasso s'est couché et a repoussé. Ça sentait la bonne vieille combinaison travaillée à l'entrainement, ça… Voilà. Avec le coup-franc enveloppé de Veloso bloqué en lucarne par Carrasso (33e), rien de consistant à digérer. Sauf le but du géant malien, bien sûr. Bilan du premier acte : le Dynamo a eu son quart d'heure, les Girondins le leur. Mais avec un avantage au score…

Lacunes, discipline et reins cassés

Sinon, Taïwo n'a pas à faire à des ingrats, il s'est fait siffler à chaque fois qu'il a touché la balle ! Planus et Marange se sont montrés solides dans l'axe central défensif, face aux assauts répétés de Iarmolenko et d'Ideye Brown, entré après la pause. Poundjé et Poko ont galopé, Diabaté a cassé les reins de ses cerbères. Bref, les Girondins ont assuré au niveau de la discipline de jeu, malgré de grosses lacunes dans la relance et la construction. Des carences assez flagrantes dans la profondeur et son utilisation, aussi. Et si le Dynamo a tenté de jouer plus haut, il est tombé dans le faux rythme imposé involontairement par son adversaire. Bloqué, également, dans les duels et les tombées de balle. Haruna chopait une tête, mais son frontal frôlait le montant droit de Carrasso (67e). Ses partenaires, eux, envoyaient des ogives dans les virages, le signe d'imprécisions chroniques. Mais les Girondins ont tenu et gardé le score jusqu'au bout, avec beaucoup de courage et de solidarité. Le Dynamo, lui, a probablement manqué la coche à l'aller. Bordeaux rencontrera le Benfica Lisbonne au prochain tour. Peut-être pour un nouvel exploit…

Bordeaux : Carrasso (cap) – Faubert, Planus, Marange, Poundjé – Sertic, Poko, Saivet, Obraniak (Plasil, 84e), Trémoulinas (Maurice-Belay, 84e) – Diabaté.

Dynamo Kiev : Koval – Vida, Khacheridi, Mikhalik (cap), Taïwo – Haruna, Miguel Veloso, Bezus (I. Brown, 46e), Kranjcar (Garmash, 80e), Iarmolenko – Mehmedi.


Par Laurent Brun, à Chaban-Delmas
Modifié

tristiano Niveau : CFA2
Note : 1
Une qualification en mode "on pose les couilles* sur la table"
Belle qualif' des girondins!
Note : 2
J'ai un peu de mal avec le rédacteur qu'est Laurent Brun je dois l'avouer. Mais avec le recul je me dis que ça doit pas être facile pour lui de suivre l'actu en continu du FCB comme il le fait. Putain* imagine toi les conférences de Francis Gillot au quotidien !
Les Girondins ont bien fait leur travail en empochant leur qualification pour le tour suivant , mais c'est une équipe qui manque cruellement d'inspiration et qui la joue souvent petit bras et surtout à domicile . Après quand tu regardes cet effectif tu te dis bah .................------ .................. !






Et pourtant Bordeaux le cheick qu'ils aient c'est diabaté!
Note : 4
Pas mal ron harris...
Alors là, c'est énorme!!!!!!!! On va pas bouder notre plaisir après ça!
Ils sont ou ceux qui soi disant défendent le foot francais
en europe et qui ont encensé les lyonnais et détruit les bordelais depuis
dimanche et le début de la saison????????????

La france du foot, médias/supporteurs/posteurs/twitteurs, devrait un peu savourer
les points uefa et se calmer un peu sur le jeu défensif bordelais. J'avoue et je revendique, j'ai pris du plaisir a voir l'organisation défensive, permutations
et concentration parfaites, et de toute façon devant un adversaire largement supérieur quelles solutions? Après le déchet technique en attaque c'est poins joli c'est sur mais au final, qu'est ce qui compte?

J'ai entendu les commentaires sur une chaine que je ne nommerai pas, je ne suis pas du tout d'accord avec les analyses (victoire chanceuse...) la chance n'a rien à voir là dedans! Pareil pour lyon! Lyon a fait une erreur défensive,
ils ont perdu. bordeaux n'a pas fait d'erreur fatale, c'est toute la différence.
Ou est la chance???

La défense heroique des bordelais qui n'ont concédé que très peu d'occases a mis la tête de blokine et ses joueurs, bien que tous très bons, dans un tonneau! de
rouge bien sur! Et ils sont devenus moyens...

Chapeau mr gillot, entraineur injustement décrié pour son côté "défensif", il faudrait plutôt dire pragmatique. il fait avec ses moyens, les bordelais plus faibles se sont révélés plus forts dans la tête, et c'est pour ça qu'ils ont gagné.
J'attends avec impatience gillot dans une grande équipe, ce qui arrivera forcément.

Bordeaux n'a peut etre pas bien joué au foot, il faudrait plutôt dire n'a pas bien attaqué mais a très bien défendu. Et ils ont super bien joué... le coup.

Victoire dédicacée à Jean michel aulas! :-)
Les Girondins ont bien fait leur travail en empochant leur qualification pour le tour suivant , mais c'est une équipe qui manque cruellement d'inspiration et qui la joue souvent petit bras et surtout à domicile . Après quand tu regardes cet effectif tu te dis bah .................------ .................. !






tristiano Niveau : CFA2
Laurent Brun, cousin de Laurent Blanc?
ßrestoâ Niveau : DHR
Note : 6
Match indigent des bordelais, néanmoins je regrette pas d'avoir vu ce match rien que pour les passements de jambes de Diabaté à la 92 ème aperçu entre deux micro-siestes ! Priceless
BUENA VISTA SOCIAL FUTBOL CLUB Niveau : District
hum...je rappelle quand meme le titre de sofoot cet aprem: "pourquoi bordeaux va se faire EXPLOSER"

sans commentaire, non?
Note : 4
Il vaut mieux Claude Pèze que Laurent Brun en ce qui concerne Bordeaux.
Lusitano2bdx Niveau : Loisir
Note : 2
Putain le match de merde, contrairement à tous les autres joués ce soir, content pour les girondins mais faudra hausser le niveau au prochain tour.. Girondement votre
waynerooney Niveau : CFA
Note : 1
J'ai envie de dire Bordeaux se qualifie en mode Masia ce soir, que des enfants du club quasiment dans le onze! Ça fait plaisir!
FontChierlesSalesMomes Niveau : District
Assurément le meilleur moment du match à pleurer de rire tout devant mon écran comme un con.
Pour revenir au match j'ai un peu de mal à comprendre cette autosatisfaction des commentaires un peu plus haut ce match était une énorme purge trop de déchets,des relances approximatives,techniquement très pauvre....bref hyper moisi
Bien sur la qualif des bordelais me fait plaisir mais dans ces conditions je reste assez pessimiste pour les années à venir en proposant de telles confrontations en coupe d'Europe
c'est vrai que ça fait des années qu'on critique les équipes de ligue 1 qui bradent la Ligue Europa alors que les clubs français ne l'ont... JAMAIS gagnée! Donc là il faut tirer un grand coup de chapeau à Bordeaux. Avec leur effectif, Gillot aurait très bien pu faire le choix de mettre l'équipe B tout le temps et ils auraient déjà été été éliminés... Non, c'est un compétiteur, et il gère un effectif très limité de façon intelligente, et essaie de jouer sur tous les tableaux! C'est tout à son honneur, et ça permet en plus de maintenir une concurrence et une émulation entre les joueurs. Ce qu'il réalise depuis le début de la saison est remarquable, malgré le 0-4 de dimanche, joué deux jours et demi après un déplacement en Ukraine, faut-il le rappeler!!
joeystarr Niveau : DHR
Message posté par RonHarris
Bah alors Laurent Brun, on s'attendait à voir les ukrainiens égaliser à la dernière minute?

Bravo Bordeaux!! bonne chance pour la suite!! Portez haut les couleurs de la France!!


c'est exactement ce genre de commentaire qui fait plaisir, et laurent brun, il peut se les couper, les mettre dans une poele avec des oignons, se servir un petit verre de rouge de chez nous, et deguster le tout, à la santé de Poundje (quel match)

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr
Article suivant
Lyon ne verra pas San Siro
2 33