1. //
  2. // 18e journée
  3. // Bordeaux/Valenciennes

Bordeaux et ses défenseurs « assez agressifs »

Modififié
1 1
Les Girondins ont déjà récolté sept cartons rouges depuis le début de la saison. 4 en championnat et 3 en Europa League. Et à y regarder de plus près, le poste d’arrière gauche en cumule 4, pour 1 en défense centrale (Planus), 1 à droite (Chalmé), et 1 au milieu de terrain (N'Guemo).

Avec deux images chacun, Lucas Orban et Maxime Poundjé sont en course pour le titre de meilleur expulsé de Ligue 1. Un truc qui interpelle Cédric Carrasso, bien placé pour juger…

« Cette année, on a des arrières gauches qui sont assez agressifs et qui se partagent les suspensions à deux. C’est quelque chose qu’il faut corriger, explique-t-il… Lucas, qui est étranger, je l’avais déjà prévenu à Nice, où il avait concédé un penalty et, à Guingamp, il s’est fait avoir » , poursuit-il, craignant que ses partenaires soient désormais considérés comme des « stéréotypes » .

Car pas facile de combattre une réputation naissante. « On l’a vu jouer un peu des coudes et rentrer un peu dans les mecs, avec des fautes qui sont toutes les mêmes, détaille le portier bordelais. Et les arbitres prennent des infos. Donc, il va falloir qu’il change ça, le temps de se refaire une image plus cool. »

Quand au suppléant du Sud-Américain, idem. « Maxime aussi doit retravailler ça… On leur a collé une étiquette ; il faut qu’ils s’adaptent. Car pour Lucas, là, on n’est pas en Argentine… »

Pas donné à n’importe qui de succéder à Domenech, Rohr, Girard, Dib, Jemmali, Rool ou Jurietti, hein… LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

RonHarrisJr Niveau : Loisir
First com: ils sont agressifs, pour compenser leurs défauts: vitesse, technique, ce qu'on demande aux défenseurs modernes.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 1