1. //
  2. // 12e journée
  3. // Lorient/Bordeaux (0-4)

Bordeaux dessoude Lorient

Les Girondins confirment leur regain de forme avec une seconde victoire consécutive en Ligue 1, et quelle victoire, sur le terrain de Lorient (0-4). Avec un Jussiê intenable et une arrière-garde solide, ils ont déroulé.

Modififié
6 7
Lorient-Bordeaux : 0-4 (0-2)
Buts : Jussiê (20e), Obraniak (33e), Saivet (53e), et Gouffran (58e) pour Bordeaux.

Francis Gillot pourra se montrer satisfait. Pour la large victoire des siens sur le terrain de Lorient, ça paraît évident (0-4). Les Girondins ont été étonnants de maîtrise, et en toute simplicité, qui plus est. Mais ce qui pourrait également plaire au technicien bordelais, c'est le retour au premier plan de Jussiê, qui sur cette rencontre a été impressionnant. Le Brésilien a ouvert son compteur-buts cette saison en L1, en plus de distiller deux passes décisives. De quoi permettre aux siens de récolter un troisième succès consécutif, le second en championnat, et de se positionner à une belle 6e place. Les Lorientais ne pourront pas en dire autant. Les Bretons en sont quant à eux à huit matchs sans victoire...

Des Girondins réalistes et gestionnaires

Ce Lorient-Bordeaux, c'est la définition du match plaisant, sur le début de rencontre. Deux équipes joueuses, désireuses d'aller chercher les trois points, qui se jettent joyeusement à l'attaque. C'est un poil imprécis dans le dernier geste, mais le rythme fait qu'on ne s'ennuie pas, quand bien même les occasions se font attendre. Dans ce contexte, c'est sur coups de pied arrêtés que la situation peut, et va, se débloquer : Koné oblige d'abord Carrasso à la parade sur corner (11e), et de l'autre côté, Jussiê aura davantage de réussite. Le Brésilien, astucieusement placé devant Audard sur un nouveau corner, profite du bordel ambiant pour le tromper à bout portant (0-1, 20e). Sonnés, les Bretons perdent encore en lucidité, et leurs vagues offensives sont tranquillement maîtrisées par l'arrière-garde bordelaise. Plus sereins, ces Girondins procèdent en contre, et dans ce secteur, la rapidité de Jussiê va payer. Sur une longue relance de Planus, le Brésilien accélère, crochète dans la surface, et sert un Obraniak esseulé, qui n'a qu'à battre Audard le plus tranquillement du monde (0-2, 33e). Le portier lorientais sera une nouvelle fois largué quelques minutes plus tard, mais son défenseur Koné sauvera une frappe de Gouffran sur sa ligne (40e). Collectif rodé et solidité défensive, voilà les forces des Bordelais, exactement ce qui manque aux Merlus.

Un match tué rapidement

La physionomie ne bouge pas d'un poil, à la reprise. Malgré un réajustement tactique de coach Gourcuff et davantage de mobilité, Lorient ne parvient toujours pas à inquiéter Carrasso. Les Girondins n'ont pas ce problème, et jouent simple. Pas de quoi dire que c'est beau, mais en revanche, c'est relativement efficace. Les coups de pied arrêtés se multiplient, et une nouvelle fois, la défense bretonne va se trouer. Sur corner, Obraniak dépose le ballon sur la tête de Saivet, qui profite de la sortie hasardeuse d'Audard pour la mettre au fond (0-3, 53e). Emballez, c'est pesé. Mais Bordeaux n'en a pas assez. Nouveau ballon en profondeur de Saivet, Jussiê se présente face au but, et sert dans le tempo Gouffran, tout heureux sur une pareille offrande (0-4, 58e). Dans cette configuration, impossible que Lorient, pourtant adepte des remontées, puisse faire grand-chose pour changer la donne. Bordeaux se contentera d'attendre la fin d'une rencontre parfaitement maîtrisée, n'étant inquiété que sur une reprise de Monnet-Paquet. Il faudra compter sur ces Girondins-là, dans le haut de tableau de Ligue 1.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mais c est bon ça...... Il va falloir compter avec nous cette année... Si M6 pouvait mettre un pti billet histoire de récupérer un 9. En tout ça fait plaisir après les défaites à Montpellier et Bastia.... On fait pas de bruit mais on est la!!!!!!
Mais bon sang, ils peuvent pas nous faire ça à domicile ces quiches ...
16 buts encaissés en 4 matchs bien sa...
Ahhhhh Jussiê... Le mec qui est tout le temps moyen sauf durant un match par saison ou il devient exceptionnel... Vivement 2013!
Ouais enfin le vrai cador de l'équipe c'est quand même Obraniak. Encore un but et deux passes déc'...

Et le vrai baisé*, ben c'est Lille.
Ah putain* ça fait plaisir.
Depuis qu'on a perdu à Bastia, et ainsi stopper cette série de matchs nuls qui ne nous faisait pas avancer, ça va beaucoup mieux.
Le coup de gueule du père Gillot a du porter ses fruits.
Don't mess with Tonygoal Niveau : DHR
@elborracho

Tellement vrai. Et pour un petit million d'euro. Mais tant mieux pour lui qui mérite beaucoup plus de temps de jeu que ce qu'il avait à Lille
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Lyon s'en contente
6 7