En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bordeaux-Rennes (4-0)

Bordeaux corrige sévèrement le Stade rennais

Giflés en Coupe de la Ligue par le LOSC (1-5), les Girondins ont réagi de la meilleure des manières en se vengeant sur un Stade rennais désorganisé (4-0).

Modififié

Girondins de Bordeaux 4-0 Stade rennais

Buts : Diabaté (29e et 51e), Rolan (67e), et Touré (90e)

Il est définitivement de retour. Parfois gentiment moqué pour son style atypique, Cheick Diabaté est clairement un des meilleurs buteurs du championnat de France. Blessé pendant presque toute la première moitié de saison, l'attaquant malien n'a pas mis longtemps à se remettre dans le bain. Et il est tout bonnement en train d'exploser 2016. Cet après-midi, Diabaté a marqué deux fois. Non seulement il a permis aux Girondins de l'emporter, mais il a aussi battu un record personnel en marquant lors de quatre matchs consécutifs, portant son total à cinq buts en championnat. Alors, si Bordeaux veut faire bonne figure en cette deuxième partie de championnat, un petit conseil : ne pas laisser partir l'immense Cheick en Chine. Premièrement, les Girondins en ont besoin. Deuxièmement, il mérite tellement mieux.

Bordeaux gère


Pourtant, les Girondins de Bordeaux entament le match sans beaucoup de sérénité. Même s'ils ont la possession du ballon et qu'ils pressent plutôt haut, les Bordelais ont beaucoup de mal à créer des décalages. Ils se contentent donc de balancer des longs ballons sur Cheick Diabaté. En face, les Rennais ciblent le point faible de la défense bordelaise en quelques minutes : André Poko. Comme d'habitude, le latéral droit est perdu sur le terrain. Paul-Georges Ntep en profite et part dans son dos au moins à cinq reprises. Malheureusement pour les Rennais, PGN négocie mal ces opportunités, en atteste son face-à-face manqué avec Prior à la 12e minute. Frédéric Guilbert règle le problème en venant suppléer son latéral sur chaque action. Ntep, constamment pris à deux, s'éteint peu à peu.

Bordeaux, plus tranquille défensivement, peut donc se concentrer sur l'animation offensive. Adam Ounas se fait alors de plus en plus remuant sur son côté droit. S'il en fait un peu trop sur certaines actions, le jeune ailier finit par trouver le bon dosage à la 29e minute. Collé à la ligne de touche, il repique tranquillement dans l'axe avant d'adresser un centre parfait pour Diabaté qui ouvre le score de la tête. Benoît Costil n'est pas exempt de tout reproche. Le Stade rennais ne réagit pas et ne parvient plus à percer le bloc girondins, bien en place. Il serait peut-être temps de repositionner Quintero, complètement inutile en faux numéro neuf.

Bordeaux accélère


Au retour des vestiaires, Rennes revient avec plus d'ambition offensive et compte bien remettre les pendules à l'heure. Sauf que l'équipe se coupe en deux, et Rolan bénéficie de boulevards au milieu de terrain. La première fois, sa frappe lointaine passe au-dessus. La deuxième fois, toujours pas attaqué, l'Uruguayen tente de trouver l'inévitable Diabaté. Après un petit cafouillage, le Malien finit par tromper Costil d'une frappe sèche du gauche. Rennes pousse alors très fort pour revenir le plus vite possible dans le match. Ousmane Dembélé et Kamil Grosicki, rapidement entrés en jeu, vont très vite sur les côtés, mais ne parviennent pas à aller au bout de leurs actions.


Au contraire, les Bordelais se régalent des nouveaux espaces qui s'offrent à eux en contre. Sur chaque frappe rennaise, il y a une jambe bordelaise pour faire opposition et une contre-attaque qui se lance dans la foulée. À la 67e minute, Rolan profite d'une frappe repoussée par Costil pour planter le troisième but. Le coup de trop sur la tête des Rennais, qui lâchent complètement le match. Contento se permet même de manquer un but tout fait. Peu importe, Bordeaux termine le match sans encombre, avec la mainmise sur le ballon. Thomas Touré inscrit même un quatrième pion, histoire de donner encore un peu plus de poids à la victoire bordelaise. Une superbe réaction après la gifle reçue en Coupe de la Ligue face à Lille.

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 23 lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51