1. //
  2. // 8e de finale retour
  3. // Bordeaux/Benfica (2-3)

Bordeaux : Benfica, prêt pour le sacre

Modififié
0 4
À entendre les Bordelais parler, après leur élimination en huitièmes de finale de l’Europa Ligue, chez eux jeudi (3-2), il n’y avait pas photo. Benfica était au-dessus.

« J’ai des regrets sur le match aller (1-0), mais j’en ai aussi jusqu’au premier but inscrit par Benfica, ce soir, déclarait Gillot à chaud. À Lisbonne, on mérite certainement de marquer et de faire nul, et là, sur la première demi-heure, on a eu des opportunités. Mais une fois qu’on a pris le but, c’était difficile de faire face à l’expérience et la maturité de cette équipe qui nous est supérieure, ajoutait-il lucide. On a existé pendant une heure et demie là-bas, et pendant une demi-heure ici. Après, c’était mission impossible. On s’est bien battus, mais on est tombés sur plus fort que nous. »

Défaits par un onze qui pourrait avoir une belle carte à jouer dans le tournoi, donc. « On a montré qu’on avait envie d’obtenir quelque chose, mais on est tombés sur une équipe qui a bien joué, indiquait Cheick Diabaté, buteur du soir. On ne sait pas ce que réservera l’avenir, mais Benfica a une très bonne équipe et si elle joue bien, et avec un peu de chance, je pense qu’elle peut gagner la compétition. »

Pas qualifiés, les Bordelais, mais dignes jusqu’au bout.

LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sympa cette équipe de Bordeaux ! c'est pas ce qu'on leur demande mais c'est déjà ça !
Ouais ils sont gentils, c'est des bons gars quoi...

Sertic tout seul dans la surface, à peine excentré , il est gentil le mec , il tente le centre...

Sané pareil...

Une bande de mecs sympa.. qui se font enfilés dans un match qu'ils auraient pu gagner mais qui gardent le sourire...
Décevant. Et tellement français. A trop respecter l'adversaire, on finit par arriver la fleur au fusil... Pour moi y'avait vraiment la place, fallait juste un autre état d'esprit : celui du gagnant.
Il a juste manqué des excuses pour nous infliger un football pourri tout au long de l'année...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le PSG ramasse les millions
0 4