Bordeaux-Barça, même combat !

Modififié
0 0
Cela fait plusieurs fois que des parallèles entre Bordeaux et le Barça sont établis. Philosophie de jeu, titres, jeunes entraîneurs novices et charismatiques, etc. On en prend à toutes les sauces. Toutes proportions gardées, bien entendu. Et cette fois-ci, c'est Laurent Blanc qui ose. Du moins, à sa manière, au sujet de « l'effectif » .

« C'est toujours difficile pour un joueur de ne pas jouer... On dit en début de saison qu'il faut avoir un effectif riche, de vingt-cinq joueurs environ, parce qu'il y a beaucoup de compétitions à disputer, explique le “Président”. Donc on essaie de faire le meilleur possible. Mais sur la feuille de match, il n'y en aura toujours que quatorze. Par conséquent, c'est aux joueurs d'en être conscients » .

Jusque-là, plus qu'une vérité, un pléonasme. Mais ce n'est pas tout. Explication. « Je vais vous dire : ce qui est primordial, ce sont les résultats, affirme le Cévenol. Un joueur peut prétendre à jouer quand l'équipe ne tourne pas forcément bien, et là, à juste titre, il pense pouvoir amener quelque chose. Mais quand elle tourne, comment voulez-vous faire ? On peut penser amener autant, mais pas plus ! Cela peut donc faire accepter la situation un peu moins difficilement, parce qu'il est toujours douloureux de se dire que l'on se prépare, que l'on s'entraîne et que l'on donne tout ce que l'on a, sans malheureusement jouer, a-t-il ajouté. C'est vrai, mais à Barcelone, il doit certainement aussi y avoir des gens qui s'entraînent bien, très motivés, et qui ne jouent pas. Et les trois attaquants, on les connait là-bas ! Je ne veux pas me comparer à eux, je dis juste ça pour exemple ! »

Ben si, pourtant, tu compares Lolo. Maintenant, reste plus qu'à gagner toutes les compétitions...
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0