1. //
  2. //
  3. // Bordeaux/PSG (1-1)

Bordeaux accroche le PSG

Auteur d'une très bonne première période, Bordeaux concède le match nul à domicile contre le PSG (1-1). Les Parisiens n'ont pas montré grand chose dans une partie globalement dominée par les Girondins. Paris reprend trois points d'avance sur Montpellier.

Modififié
0 0
Bordeaux/PSG : 1-1

Buts : Gouffran pour Bordeaux. Sissoko pour Paris.

Même quand Paris joue mal, le club ramène des points de ses matches. Le dicton en vogue cette saison s'est encore vérifié à Bordeaux ce dimanche soir. Les Parisiens ont affiché certaines faiblesses dans le jeu mais la défense Sakho-Camara a une nouvelle fois prouvé qu'elle restait la meilleure paire du club du moment. Le 4-4-2 de Francis Gillot avec le duo Gouffran-Diabaté semble être le onze type des Marine et Blanc. Bien meilleurs que lors des trois derniers mois, les Bordelais sont sur le bon chemin. Il était temps.

Pourtant dominateurs en début de match, les Girondins encaissent le premier but de la partie. Sané concède un corner évitable, Nenê rate complètement son coup de pied arrêté. Ce n'est pas un problème pour Sissoko qui devance la défense bordelaise pour mettre son casque (09e). Un carton jaune et un but en 10 minutes, l'ancien Turinois est sur tous les fronts. Mais Gouffran ne veut pas se faire voler la vedette. Il reprend un énième centre de Trémoulinas pour placer une tête acrobatique qui fait trembler les filets de Sirigu (13e). Les Parisiens peinent à trouver des enchaînements, Pastore ne touche aucun cuir. Le duo Maurice-Belay-Trémoulinas donne des sueurs froides à l'arrière-garde parisienne. Mimisiku enchaîne les raids solitaires sur son côté gauche. De l'autre côté, FBK et Chalmé en prennent de la graine. Plasil se signale sur une frappe de trente mètres que va chercher main opposée Sirigu (31e). Nenê lui rend la pareille avec un tir flottant que boxe Carrasso (35e).

La Belette dans un grand soir

Le PSG commence à comprendre qu'il y a un coup à jouer en Gironde. Nenê est tout proche de planter une banderille mais Planus prouve qu'il a retrouvé la santé sur un tacle salvateur (48e). Les Parisiens reprennent le monopole de la gonfle, les mecs au scapulaire n'arrêtent pas de reculer. L'intensité retombe, les Girondins s'endorment sur leurs lauriers. Pastore lui n'est pas dans son match, il récolte même une biscotte après avoir chambré M.Lannoy. Maurice-Belay préfère les accélérations, son centre met en difficulté Sakho qui est à deux doigts de pied de se mettre un cageot (69e). La Belette est dans un grand soir, il obtient un énième coup-franc que bonifie Ben Khalfallah. Mais FBK se heurte une nouvelle fois à Sirigu (73e). Modeste rate le but de la victoire en fin de partie. L'ancien attaquant de Nice rate complètement sa tête qui ne touche même pas la sphère (86e). Il ne risque décidément pas revenir dans le onze des titulaires. Bordeaux va se contenter de ce point; une unité qui satisfait également les Parisiens. Place désormais à la trève internationale.


Par Romain Poujaud
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Tottenham est bien là
0 0