Booty Call Records : « On voit bien Zlatan jouer de la grosse ghettotech »

Avec leur label Booty Call Records fondé en 2007, Tarko et Kaptain Cadillac ont l'habitude du son qui tache. En matière de foot, c'est la même : fans hardcore du PSG, les deux DJ ont toujours cherché l'ambiance et la ferveur du Parc. Surtout lors des épiques PSG-OM des nineties.

Modififié
18 17
On supporte qui chez Bootycall ?
Kaptain Cadillac : Paris !
Tarko : Ouais, Paris. Le Red Star, aussi. Moi, d'abord Red Star et ensuite Paris. C'est le club de la banlieue, de la banlieue rouge qui plus est.
Kaptain Cadillac : Tu supportes le local, quoi.
Tarko : Et puis c'est un club qui a une histoire. Il y a un truc derrière. Moi, je suis de Montreuil donc c'est un peu lié.
Dans ce cas-là, t'aurais dû être supporter du PFC, non ?
Tarko : Ouais mais non, c'est de l'autre côté du périph', tu vois. Red Star, c'est le bon côté du périph'. Même si c'est à Saint-Ouen et donc un peu loin. Cadillac aussi est du 93, du Pré-Saint-Gervais. Quand j'étais plus jeune, on parlait surtout du Red Star.
Et donc Paris, aussi.
Tarko : Ouais, j'étais abonné au Parc il y a une dizaine d'années. C'était l'époque du grand retour d'Anelka qui n'avait pas marché, quand il arrivait du Real. Je me rappelle du match contre le Bayern Munich où on avait gagné sur un but de Leroy. Et du match contre Rosenborg, où on les avaient cartonnés 7-2. Il y a plein de souvenirs, des bons comme des mauvais. PSG-Galatasaray, c'était pas un bon souvenir, par exemple. Beaucoup de Turcs avaient acheté des billets, ils étaient placés un peu partout. Des supporters turcs en G et H (les tribunes) étaient montés à la mi-temps pour chauffer les mecs d'Auteuil et les gars d'Auteuil étaient passés par-dessus. Les mecs avaient sorti les ceintures et ça avait fini en une du Parisien le lendemain. C'était bien chaud. Je crois que mon meilleur souvenir du Parc, c'était ma première fois : PSG-OM en 1997 avec Ravanelli. Fallait les vivre, les PSG-OM dans les années 90. C'était chaud, ça se tapait. Marseille rentrait, t'avais tout le Parc qui tremblait. Jérôme Leroy, il était super chaud sur le terrain... Donc Ravanelli se fait son croque-en-jambe pendant le match et on perd sur un pénalty mytho. Bizarrement, tout le monde avait vu qu'il y avait pas pénalty. Sauf l'arbitre. C'était ouf !
Kaptain Cadillac : La plaie est encore ouverte ! (rires)
Tarko : Grave ! J'ai pas trop apprécié quand il est arrivé à Ajaccio. En revanche, j'ai apprécié quand j'ai vu qu'il n'était pas resté longtemps. Je savais très bien qu'il ne serait pas le messie. Tu te rappelles pas ce qu'il a fait en début de saison, pour PSG-Ajaccio ? Il s'est mis au milieu du rond central et ça a chauffé tout le monde. Sacré Fabrizio.
Vous avez commencé à suivre le PSG quand, du coup ?
Tarko : 1993-94, juste avant la grosse campagne de Ligue des champions.
Kaptain Cadillac : Moi, je saurais pas te dire quand exactement. Mais j'ai suivi parce que tous mes potes étaient fans du PSG. C'est normal, tu supportes ta ville. Et ceux qui supportent un autre club que celui de leur ville, c'est sûrement un truc identitaire, un truc de connard, à contre-courant. «  Nan, moi je suis pour Marseille ! »
Tarko : Attends mais quand j'étais jeune, je faisais du handball et dans toute mon équipe, il y en n'avait qu'un seul qui supportait Paris. Il y avait Marseille, bien sûr, mais j'avais un Lyonnais, un Girondin, un Monégasque. C'était absurde, quoi !
Kaptain Cadillac : C'est sûr que des supporters de Paris, il y en a beaucoup plus maintenant.
Tarko : Ouais mais c'est bien, ça fait venir au Parc, ça crée des vocations. En deux ans, ça a été exponentiel. Et finalement, tu vois plus trop de Lyonnais ni de Girondins à Paris.
« Salma Hayek, ça, c'est booty !  » Tarko
Toi, Tarko, tu faisais partie d'un groupe de supporters ?
Tarko : Officiellement non. J’étais en tribune Boulogne donc forcément proche des Boys. C'était pas une super période. J'ai peur que ce soit mal compris, qui plus est. Je faisais les matchs avec les Boys, ouais, mais j'étais pas un skin. Je suis loin d'être un skin. Il y a encore des gens qui pensent que dans la tribune de Boulogne, il n'y avait que des mecs d'extrême-droite. Les mecs à côté de moi faisaient pas des saluts hitleriens ou des bruits de singe. Après, je ne dis pas qu'il n'y en avait pas. Mais je crois que c'était plus chaud dans les années 90 et je suis arrivé après. Les deux, trois saisons que j'ai faites, c'était beaucoup plus calme. Mais t'avais toujours deux ou trois connards. Et ça, ça me faisait pas plaisir. Moi, ce qui me fait rigoler maintenant, c'est quand je vois les problèmes qu'ont les Stéphanois, les Niçois. À l'époque, on le savait déjà. Même à Lyon, il y a des ultras nationalistes, et tout. Mais rappelle-toi à Nice, ils balançaient déjà des bombes agricoles dans la gueule du gardien en 1998. Par contre, il suffisait qu'un mec de Boulogne fasse un salut nazi pour que ça fasse trois jours de ramdam.
Tu retournes au Parc, quand même ?
Tarko : Ouais, j'y vais toujours, pour faire les gros matchs ou la Ligue des champions, mais il n'y a pas d'ambiance. Faut faire des tifos avec des petits carrés, c'est n'importe quoi. La dernière fois, il y a un mec qui me dit : « Éteignez votre cigarette et asseyez-vous s'il vous plaît ! » Non mais t'es sérieux ?
Kaptain Cadillac : « Éteignez vos portables ! » (rires)
Tarko : Maintenant, c'est très quadrillé. Mais c'est pas la faute des supporters, c'est ce que le club a amené, on leur a pas laissé le temps d'être éduqués à cette culture. Mais j'ai assisté au PSG-Barcelone de l'année dernière, où on fait 2-2. T'as la meilleure équipe d'Europe en face, tu fais match nul en remontant deux buts et tu te dis, putain, ça peut repartir.
Comment ça, ça peut repartir ?
Tarko : Que tout le monde se mette à chanter du début jusqu'à la fin, même pendant la mi-temps, qu'il y ait une vraie ambiance de stade. Le stade était hyper chaud sur ce match. Il y a de la place pour ça. Le Parc est pas « mort mort » . Faut arrêter. De toute façon, déjà, on n'a pas de chants débiles. Malgré tout le respect que j'ai pour le Stade rennais, leur chanson Galette Saucisse, là...
Oh allez, c'est rigolo.
Tarko : En même temps, Rennes, c'est un club rigolo. C'est un des pires clubs de l'année, je crois que c'est eux qui ont pris le moins de points en 2013. Montanier, tu pensais que ça allait être terrible et finalement, non. Pourtant, ils ont Pinault. Et Salma Hayek. Ça, c'est booty, ça !
Kaptain Cadillac : Une Nuit en enfer ! Satanico Pandemonium !
Tarko : Mais bon, je préfère avoir un club compétitif en Ligue des champions qu'une femme de président canon. Putain, quand Rennes nous avait tapés au Parc l'année dernière, elle faisait son petit tour de stade, elle était toute contente. Tu sais même pas si elle comprend le foot.
Kaptain Cadillac : Attends, elle est mexicaine !
À part Djibril Cissé, quel joueur ferait un bon DJ ?
Tarko : Rho, Zlatan...
Kaptain Cadillac : Ah ouais, ça en impose direct. C'est respect. Mais un peu flippant quand même.
Tarko : Ouais, je vois bien Zlatan jouer de la grosse ghettotech, du son de Detroit.
Kaptain Cadillac : Malheureusement, je pense pas que ce soit ça qu'il jouerait.
Tarko : Ouais, il partirait plus dans des trucs de Jacky.
Kaptain Cadillac : O-Zone. De l'eurodance des pays de l'Est. Ou Cascada.
Tarko : Ou Swedish House Mafia. Ils rêveraient de l'embaucher, je suis sûr. T'imagines ? Bizarrement, je vois pas Leo Messi faire le DJ. De toute façon, tu le verrais faire plein de trucs, Zlatan. Il peut tout faire.
Kaptain Cadillac : Même acteur de film d'action ! Expendables 4 avec Zlatan ! Le Jason Statham du foot ! (rires)

Youtube

Le Soundcloud de Booty Call Records
Soirée House'O'Matic avec Ossie, Kaptain Cadillac et Benjamin Lopez le 4 janvier au Nouveau Casino

Retrouvez le Hors Série « Best of Culture » de So Foot, en kisoque depuis le 20 décembre.


Propos recueillis par Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Beefheart Niveau : DHR
Parler du Red Star pour attaquer l'interview, ça respire la classe. Cela dit passer vos tracks en soirée ça reste quitte ou double. Quand vous voulez pour un La boutique vol 2, ou pour Dj Deeon à Paris, ouai, j'ai la foi.

Par contre le nouveau casino ça suffit.

Plein d'amour pour vous.
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
"C'est normal, tu supportes ta ville. Et ceux qui supportent un autre club que celui de leur ville, c'est des grosses baltringues."

Merci ! Infiniment.
J'habite Paris et je supporte l'OM depuis que je comprends quelque chose au foot (je dirai aux alentours de mes 8 ans), parce que mon père supporte l'OM, parce que Marseille, c'est la première ville par laquelle mes grands-parents sont arrivés.

Je suis une baltringue à cause de ma tradition familiale ? Le foot, c'est comme une religion, tu ne sais pas pourquoi tu crois en quelque chose, mais tu y crois et le plus important est que tu sois heureux avec (et que t'évites de faire du mal aux autres, mais bon là, ce n'est pas gagné). Les Chinois chrétiens, les Américains musulmans, les Éthiopiens juifs, les Français bouddhistes, c'est quoi ? Des baltringues parce qu'ils croient en une religion qui ne provient pas de chez eux ?

Après, dans le foot, il y a des baltringues. Ce sont les Footix, ceux qui ne supportent que le ou les bons clubs du moment sans en connaître l'histoire.
volontaire82 Niveau : Loisir
@joshua is a tree

Personnellement je trouve ce genre de phrases complètement connes, mais bon chacun son avis.
Il a raison. Tu supportes ta ville. Ça va au delà du football, pourquoi supporter Marseille quand tu vis a plus de 10 heures du vélodrome? Quel lien tu as avec Marseille? L'OM représente les marseillais et tu n'en es pas un. C'est comment pour la CDM, tu supportes l'Allemagne et pas la France?
"C'est normal, tu supportes ta ville. Et ceux qui supportent un autre club que celui de leur ville, c'est des grosses baltringues."

Vachement simpliste comme raisonnement.
Je viens d'une petite commune à côté de Lorient et je vis à Rennes, je supporte le FLC donc je suis une baltringue (en même temps le club de mon bled joue en DSR...) et je suis encore plus une baltringue puisque je vis à Rennes et que je ne supporte pas le stade rennais...
Et le mec qui vit à Vierzon, il fait comment à part supporter Vierzon (ou éventuellement Châteauroux...pour lui interdiction de L1 ou de LDC ?)

Ce genre de propos est toujours plus facile à tenir quand on est né dans une ville avec un gros club, mais ça reste largement méprisant pour les autres. Il est évidemment légitime de supporter le club de sa ville mais c'est une conception régionaliste et sectaire.
La vision de Wil et le côté "identitaire" lié à l'histoire familiale est quand bien plus légitime et respectueux des opinions de chacun.
volontaire82 Niveau : Loisir
Mon dieu mais que certains avis sont réducteurs ici.

Donc quand t'es gosses, que t'as 6-7 ans, c'est interdit de tomber amoureux d'un autre club que celui de ta ville ? Non, si tu deviens fan d'un club qui joue un football super agréable on te traite de baltringue ?

et les gens qui déménagent ils font comment ? S'ils changent de club on les traite de footix, s'ils gardent leurs clubs on les traite de baltringue ?

sérieux je déteste ce genre de mentalités à la con, les types se la jouent décalé 'ouais nous on connaît le redstar t'as vu' (vas y va nous faire croire que t'allais les voir tout les weekends aussi) pour au final nous balancer des anecdotes à la con sur le PSG que tout le monde connaît (évidemment le vieux PSG le nouveau tu comprends c'est nul pas assez 'vrai' tu vois, le Parc c'est plus comme avant blabla) comme 70% des artistes interviewés sur ce site.
Facile de donner des leçons aux gens quand t'habites dans une grande ville. Viens en province petit con, viens dans le centre ou autre, et on verra si tu feras toujours autant le fier sur tes soi disants valeurs du mec qui doit supporter sa ville.

Et puis merde, c'est trop banal de dire qu'une meuf est bonne nous on va dire qu'elle est booty tu vois, ça fait ricain un peu ça va faire croire aux gens qu'on est international.
Message posté par Siaul'Art
Il a raison. Tu supportes ta ville. Ça va au delà du football, pourquoi supporter Marseille quand tu vis a plus de 10 heures du vélodrome? Quel lien tu as avec Marseille? L'OM représente les marseillais et tu n'en es pas un. C'est comment pour la CDM, tu supportes l'Allemagne et pas la France?


Parce que ma famille, parce que mes origines, parce que ma passion. T'es qui pour juger ça ?
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
@volontaire82

Et tu en a tout à fait le droit. Je respecte les gens qui supporte l'OM (par exemple) et qui habitent à Paris, mais cela ne veux pas dire que je les comprends.
J'avoue que baltringue est un mot vraiment fort. Mais je pense que supporter le club de sa ville est un comportement plus naturel que supporter un club dont on n'a jamais mis les pieds. Après ce n'est que mon humble avis, je ne pense pas avoir la science infuse sur ce sujet.

Mais pour contraster mon avis, dans mon cas, j'ai une 2ème équipe de coeur, qui est Bordeaux, parce que Place de la Victoire, parce que gens sympathiques, etc etc...(3615 code ma vie, pardon www.mavie.com histoire d'être à la page) mais en aucun cas, cette équipe ne passera devant celle de ma ville. C'est peut être con mais j'assume.
Message posté par Joshua_is_a_tree
@volontaire82

Et tu en a tout à fait le droit. Je respecte les gens qui supporte l'OM (par exemple) et qui habitent à Paris, mais cela ne veux pas dire que je les comprends.
J'avoue que baltringue est un mot vraiment fort. Mais je pense que supporter le club de sa ville est un comportement plus naturel que supporter un club dont on n'a jamais mis les pieds. Après ce n'est que mon humble avis, je ne pense pas avoir la science infuse sur ce sujet.

Mais pour contraster mon avis, dans mon cas, j'ai une 2ème équipe de coeur, qui est Bordeaux, parce que Place de la Victoire, parce que gens sympathiques, etc etc...(3615 code ma vie, pardon www.mavie.com histoire d'être à la page) mais en aucun cas, cette équipe ne passera devant celle de ma ville. C'est peut être con mais j'assume.


Ta raison est évidemment plus naturelle dans la mesure où la ville est l'endroit où l'on grandit et où l'on acquiert ses repères. Mais la ville n'est pas le seul élément de socialisation, il y a aussi la famille (et leur pays d'origine), les groupes de pair, l'école... Tout dépend quel élément t'a le plus marqué.

Dans mon cas (je suis aussi sur www.mavie.com), ce fut mon père, qui a été mon premier contact avec le foot. Pour un de mes potes, je me souviens, c'est Bordeaux parce qu'ils ont été champion de France l'année (1999, j'en pleure encore) où il a commencé à s'intéresser au foot. Ça l'a marqué et c'est resté.

En fait, il faut arrêter de vouloir raisonner dans le cas du supporterisme. Les gens te sortent des arguments massues, mais ça vaut quoi face à la passion ? Lorsque t'es amoureux d'un club, c'est injustifiable...tout comme le fait d'en changer tous les quatre matins.

Il serait intéressant de savoir si ce phénomène (aimer un club qui n'est pas de sa ville) est uniquement lié à la France, pays où le supporterisme est plus lâche et octroie donc davantage de "liberté" dans le "choix" de son club. Dans d'autres pays (je pense notamment à l'Angleterre ou l'Argentine, histoire de faire dans les clichés), la passion est telle autour du club de ta ville (voire de ton quartier) que tu n'y échappes pas dès la naissance et que tu es pris tout de suite dans le bain.
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
@WiL

Oui je comprends, pas de soucis, je le redis, le mot baltringue est évidement trop fort pour parler de gens qui ne supportent pas le club de leur ville.
Il y a toujours 1000 personnes comme ça et 1000 raisons différentes. Certaines plus valables que d'autres.

Après, comme tu en parles, c'est vrai qu'en France, nous n'avons pas la même culture du sport que dans d'autres pays. Les gens parlent d'une plus grosses culture foot pour justifier cela. Qui sait?
Gregory Vignal-Qaïda Niveau : CFA2
Message posté par volontaire82
Mon dieu mais que certains avis sont réducteurs ici.

Donc quand t'es gosses, que t'as 6-7 ans, c'est interdit de tomber amoureux d'un autre club que celui de ta ville ? Non, si tu deviens fan d'un club qui joue un football super agréable on te traite de baltringue ?

et les gens qui déménagent ils font comment ? S'ils changent de club on les traite de footix, s'ils gardent leurs clubs on les traite de baltringue ?



que gamin tu développes une passion pour un autre club, parce que le local te semble miteux et que personne dans ton entourage n'est là pour te dire pourquoi c'est un top club, ça peut se comprendre.

que tu changes de club favori en déménageant ou je ne sais quoi, perso je trouve ça particulièrement débile. Je sais pas, t'as un club favori, t'as pris l'habitude de suivre ce qu'on dit sur eux, les débats avec les amis mode révisionniste du foot,... comment tu peux changer ça parce que tu changes de bled ?
Jean-Bernard Niveau : Loisir
Suis-je le seul qui a cliqué par curiosité sur www.mavie.com ?
Message posté par WiL


Ta raison est évidemment plus naturelle dans la mesure où la ville est l'endroit où l'on grandit et où l'on acquiert ses repères. Mais la ville n'est pas le seul élément de socialisation, il y a aussi la famille (et leur pays d'origine), les groupes de pair, l'école... Tout dépend quel élément t'a le plus marqué.

Dans mon cas (je suis aussi sur www.mavie.com), ce fut mon père, qui a été mon premier contact avec le foot. Pour un de mes potes, je me souviens, c'est Bordeaux parce qu'ils ont été champion de France l'année (1999, j'en pleure encore) où il a commencé à s'intéresser au foot. Ça l'a marqué et c'est resté.

En fait, il faut arrêter de vouloir raisonner dans le cas du supporterisme. Les gens te sortent des arguments massues, mais ça vaut quoi face à la passion ? Lorsque t'es amoureux d'un club, c'est injustifiable...tout comme le fait d'en changer tous les quatre matins.

Il serait intéressant de savoir si ce phénomène (aimer un club qui n'est pas de sa ville) est uniquement lié à la France, pays où le supporterisme est plus lâche et octroie donc davantage de "liberté" dans le "choix" de son club. Dans d'autres pays (je pense notamment à l'Angleterre ou l'Argentine, histoire de faire dans les clichés), la passion est telle autour du club de ta ville (voire de ton quartier) que tu n'y échappes pas dès la naissance et que tu es pris tout de suite dans le bain.



Oui mais c'est un gros gros lieu commun, ça. En Angleterre, c'est certes plus facile de supporter localement parce que t'auras toujours ton surveillant de college qui jouait à Ipswich ou le club de ton bled en 2e division (ça, c'est la répartition géographique à la française qui l'empêche), mais la moitié de Birmingham supporte Liverpool et la moitié de Londres adore Barcelone, hein, arrêtez de croire que l'herbe est plus verte ailleurs.
@Mathieu J'habite a Vierzon et c'est assez improbable de voir quelqu'un citer ma ville sur SoFoot !
Bien sûr que vous avez le droit de supporter un autre club que celui de notre ville. Mais ceux qui tiennent ce raisonnement (ex: bon nombre de mes potes qui sont "supporters" d'un club anglais, parce qu'ils sont tombés "amoureux" d'eux) ne pourront jamais ressentir les choses aussi intensément que nous. Quand tu es supporter du club de ta ville, et que ton club gagne, c'est même plus une question de bonheur, mais c'est une fierté, car c'est ce qui te représente, c'est ton identité. Pour les habitants des villes anglais merdiques, c'est l'occasion d'avoir leur nom connu partout dans le monde, le moment ou t'es fier de dire "oui je suis un habitant de ***, et oui, ma ville et mon équipe défoncent tout".

Quand tu respires le foot au rythme de ta ville, quand lors des victoires tout le monde porte le maillot dans la rue, quand tout le monde ne parle que de ça...désolé mais c'est un autre niveau.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
18 17