En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/4 de finale retour
  3. // Monaco/Juventus
  4. // Notes

Bonucci, auxiliaire de vie

Malgré un petit milieu et une attaque sevrée de ballons et de soutien, la Juve a pu compter sur une défense solide, à l'image d'un Bonucci magistral, pour conserver les cages de Buffon inviolées. Les monégasques ont presque tout bien fait, sauf le dernier geste.

Modififié

Monaco


Subašić (6) : 90 minutes OKLM. À la 89e, il se prend un petit coup de jus sur le bout des gants quand Pirlo catapulte un coup franc sur sa transversale.

Fabinho (6) : Campé dans la moitié de terrain adverse, le Brésilien est rentré aux vestiaires sans payer un seul centre valable.

Raggi (6,5) : Titularisé à la place de Carvalho, le défenseur aux tatouages chinois n'était pas nécessairement moins fort que Chiellini. On parle pourtant d'un mec qui a fait Empoli, Carrarese, Palerme, Samp, Bari et Bologne.

Abdennour (7) : Le Vin Diesel tunisien a livré une prestation bodybuildée dans ses interventions. Le patron de la défense monégasque, c'est bien lui.

Kurzawa (6,5) : Les scouts de Manchester United étaient-ils en tribune ?

Toulalan (6) : A tellement laissé un vide en sortant sur blessure à la mi-temps que personne n'a voulu prendre le brassard. Remplacé par Berbatov (4) en mode neuf et demi des mauvais soirs.

Moutinho (5,5) : Au fond, est-ce qu'il n'est pas mieux à sortir avec les honneurs avec Monaco que de se faire ringardiser par le Bayern ?

Kondogbia (7) : Paul Dogbia, moins technique, plus puissant.

Bernardo Silva (6) : Muet. Si seulement il avait ralenti pour se manger un bon tacle par derrière au lieu de centrer.

Ferreira Carrasco (5,5) : Au moins, sa mèche était bien lissée. En revanche, sortir en marchant à la 89e alors que son équipe est éliminée, c'est non. Matheus Carvalho n'a lui pas gagné au lotar.

Martial (4) : Il a voulu dédicacer quelques échappées pour Thierry Henry venu en guest, mais l'a jouée perso dans les 25 mètres. Remplacé à la 76e par Valère Germain (3) : trop poli avec ses invités transalpins.

Juventus


Buffon (5) : Gigi vieillit. Son bras n'est plus assez gros pour le brassard, ses sorties aériennes ne sont plus aussi tranchantes. Il avait raison d'exulter à la fin du match : il mérite sa place dans le top 4 mondial, avec Manuel Neuer, Iker Casillas et Marc-André ter Stegen.

Lichtsteiner (5,5) : Normalement, entre principautés, on devrait se comprendre. Sauf que, même s'il a beaucoup couru, il n'a pas été plus princier que Roy. Whaam !

Barzagli (6) : Ah, si seulement il avait mis ce ballon au fond de ses propres filets sur ce centre de Bernardo au quart d'heure de jeu, on aurait pu le descendre. Mais non. Toujours aucun but encaissé par la Juve depuis son retour de blessure.

Bonucci (7) : Florent Pagny avait tort. Si une femme vous porte sur ses épaules comme elle porte le monde, c'est bien Bonucci qui porte la Vieille Dame sur les siennes. Un titan.

Chiellini (3) : Sa meilleure action du match reste quand même son enchaînement glissade-plongeon pour récupérer le ballon de la main. Est-ce la peur de recroiser Suárez qui l'a rendu si fébrile ?

Évra (6,5) : « On n'a pas été bons, on a été moches. Mais c'est solide, c'est à l'italienne. » Un homme qui n'a toujours pas peur des mots, et un choix de carrière plus qu'intelligent.


Pirlo (5) : S'est sauvé en mettant le ballon « corner » sur l'équerre d'un énième maître coup franc. Cela ne rattrape pas pour autant ses louches directement en sortie de but et ses ballons perdus au pressing. Andrea vieillit, et quand ses lieutenants ne courent pas assez pour le couvrir, cela se voit.

Marchisio (5,5) : Il en avait marre d'être le meilleur milieu de terrain de la Juve et que personne ne le dise. Alors il en a un peu moins fait, pour que tout le monde s'en rende bien compte. Sinon, il est toujours beau.

Vidal (2) : A réussi à être encore plus énervant que la petite amie de San Gohan. Une femme qui a quand même réussi à priver l'univers de son guerrier le plus puissant pour en faire un ingénieur à chemise-cravate-gilet-lunette. C'est dire l'exploit.

Tévez (5,5) : La place d'ancien attaquant de Manchester United destiné à briller ce soir était déjà réservée pour Chicharito. N'a rien pu faire face aux videurs qui servent de centraux à Monaco.

Morata (2) : Mort aux rats.

Pogba (^^) : Chapeau.

À lire : le compte-rendu du match

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Charles Alf Lafon et David Sfez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 22 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7