En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. // Interview
  2. // Les frères Kalou
  3. // Partie 2

Bonaventure et Salomon Kalou : rencontre en famille

D'un côté, il y a Bonaventure. De l'autre, Salomon. Sans jamais s'affronter, les deux frères Kalou ont promené leur classe et leur sens du but sur les terrains d'Europe à sept ans d'intervalle. Posés dans le canapé familial, à Abidjan, ils reviennent avec humour et tendresse sur les liens qui les unissent et sur leurs carrières croisées, passées entre Rotterdam, Londres, Paris, Lille ou encore Berlin.

Modififié
Pour en revenir au Feyenoord, vous savez que vous avez marqué exactement le même nombre de buts là-bas ?
B : C'est vrai ?
S : Je ne savais pas.

Oui, 42 buts chacun. Sauf qu'il a fallu 110 matchs de moins à Salomon pour atteindre ce total…
S : Bonaventure, il jouait sur un côté en même temps (rires).
B : C'est plus difficile de marquer des buts quand tu es excentré.

Tu peux te consoler, Bonaventure, en te disant que tu as remporté des titres en Hollande, contrairement à Salomon…
B : Oui, le championnat en 1999 et une Coupe de l'UEFA contre Dortmund. On gagne 3 buts à 2. À l'époque, on fait une très grosse équipe. Le meilleur, c'était Van Hooijdonk, un tireur de coups francs exceptionnel. Quelle que soit la position, quand l'arbitre sifflait, c'était dangereux. À chaque faute, tout le stade se levait et levait les bras en avance parce que 90% du temps, ça faisait but. C'était impressionnant. En plus, il était bon dans les airs, un vrai numéro neuf qui traînait dans la surface…
S : Moi, j'ai côtoyé des très bons joueurs aussi, comme Van Persie, Shinji Ono, Dirk Kuyt, Romeo Castelen…

« Maintenant, le Parc des Princes, c'est le même problème qu'à Chelsea : ambiance feutrée et compagnie. » Salomon Kalou
Qu'est-ce qui vous a marqué au Feyenoord ?
S : J'aime bien ce club parce qu'il y a eu beaucoup de joueurs africains qui ont pu s'exprimer là-bas. C'est un des meilleurs clubs de Hollande, mais il n'y a pas la même pression qu'au PSV ou à l'Ajax. C'est parfait pour un jeune joueur.
B : Le Feyenoord, c'est un club très populaire, les supporters sont passionnés, ils adorent leur équipe. L'ambiance au stade est comparable à Liverpool.
S : Ils chantent la même chanson déjà.
B : Ça change du public français (rires)

Tu as quand même connu le Parc des Princes, à une époque où il y avait encore de l'ambiance…
B : Oui c'est vrai, à l'époque, c'était pas mal.
S : Mais maintenant, le Parc des Princes, c'est le même problème qu'à Chelsea : ambiance feutrée et compagnie. Nous, le stade était tellement bien placé dans Londres qu'au final, ce sont les gens qui habitent à côté qui prennent les tickets. Ce sont plus des spectateurs que des supporters.
B : Ce ne sont pas les gens qui aiment vraiment le club. C'est comme Monaco un peu, c'est pas un public de passionnés.
S : Au Hertha Berlin, on a au moins de trois mille supporters qui se déplacent à chaque match, quelle que soit la ville où on va jouer. Tu peux avoir un match contre Hanovre ou Hoffenheim, tu sens quand même la ferveur. En tant que joueur, c'est motivant, ça donne plus de passion que dans un match de championnat de France où il n'y a pas forcément de grosses ambiances.

Vidéo

À vous entendre, on a l'impression que ça ne vous a pas fait rêver la Ligue 1…
S : Moi, c'est de jouer pour Rudi Garcia qui m'a plu. Il avait une philosophie du foot qui me plaisait, je pense que c'est pareil pour Bonaventure avec Guy Roux.
B : (Rires) Il a cru en moi, il est allé jusqu'en Hollande me chercher, il a vraiment fait le forcing pour que je vienne.

À l'époque, tu étais international ivoirien et vainqueur de la Coupe UEFA, pourquoi tu as choisi d'aller à Auxerre ? Tu ne pouvais pas avoir mieux ?
B : Si, mais ce qui m'a poussé à accepter, c'est toujours cette quête perpétuelle de remise en cause, cette envie d'essayer autre chose, de sortir d'un certain confort dans lequel je m'étais installé depuis cinq ans. Et puis j'avais envie de jouer en France, quand même, ça m'attirait. Quand tu es jeune en Côte d'Ivoire, c'est un championnat qui fait rêver tout le monde.

« C'est moi qui ai organisé le transfert de Salomon à Lille. J'ai joué le rôle d'agent. » Bonaventure Kalou
Toi aussi, Salomon, tu as signé en France pour te remettre en cause ?
S : Oui. Il faut comprendre que quand je suis arrivé à Chelsea, j'étais très jeune. Je me suis retrouvé dans une équipe de joueurs confirmés, entourés de mecs comme Ballack ou Lampard, avec de l'expérience et le nom qui va avec. Pour me recruter, Mourinho était venu me voir en personne en tribunes à Rotterdam. « Cela fait longtemps que je te suis, ça t'intéresserait de venir jouer pour moi ? » Forcément, j'étais ravi. Il a ajouté : « Tu sais à Chelsea, il y a beaucoup de stars. Toi, tu es jeune, tu arrives, tu as à peine 20 ans, je ne te promets pas que tu vas être titulaire, mais je te promets que tu vas jouer tous les matchs ! Même s'il reste une seconde avant la fin, je te ferai rentrer. » Et à chaque fois, même si c'était pour deux minutes, il me faisait entrer. Il a tenu parole. Je pense que s'il était resté plus longtemps, j'aurais pu jouer davantage et vraiment m'imposer sur la durée. Au final, je suis quand même resté plus de six ans au club, j'ai gagné la Ligue des champions, j'ai vécu de grands matchs. Mais au bout d'un moment, pour moi, l'important, c'était de retrouver le terrain régulièrement. D'aller jouer là où je pouvais être titulaire et prendre du plaisir. Et avec Rudi Garcia, j'en ai pris, c'est le principal.
B : C'est moi qui ai organisé le transfert, j'ai joué le rôle d'agent. À l'époque, personne n'avait compris ce choix-là, passer de Chelsea à Lille. Le public voyait ça comme une régression. D'autant plus que ça s'est mal passé au début, car il est arrivé blessé.
S : J'avais mal à la cuisse, les choses ne se passaient pas comme je l'aurais souhaité, on m'a mis plusieurs fois sur le banc.
B : Je me sentais doublement responsable, parce que c'est moi qui l'avais encouragé à signer au LOSC. Mais grâce à mon expérience personnelle, j'ai su trouver les mots pour qu'il ne sombre pas. Avec le recul, c'est la meilleure décision qu'il ait prise, d'aller là-bas, de se remettre en cause, de montrer à tous ceux qui suivent le foot qu'il valait mieux qu'un simple remplaçant de luxe à Chelsea.

Ce n'était pas trop dur quand même de passer de Didier Drogba à Nolan Roux ?
B : C'était une expérience à vivre (rires).
S : Je ne regrette pas, je voulais changer.
B : C'était dur à cette époque, mais j'ai toujours cru en lui. Quand on touche le fond, on ne peut que remonter.

Vidéo

Pourquoi tu lui as conseillé de venir en France si tu n'as pas trop aimé ?
B : Si, je suis un peu critique, mais en France, j'ai eu pas mal de bons moments quand même. Avec Auxerre, on était une équipe que tout le monde craignait, on ne perdait presque jamais à domicile. On a fait de très belles choses. Avec le PSG, en revanche, ça s'est moins bien passé. Malheureusement, c'était une époque où le club n'avait pas autant d'argent que maintenant pour faire une équipe compétitive. Il y a eu des périodes difficiles, c'était instable avec le retrait de Canal +, la mort du supporter contre l'Hapoël Tel-Aviv… Mais si le PSG est ce qu'il est aujourd'hui, c'est aussi parce qu'il est passé par ces moments-là. Après, tout n'était pas à jeter non plus à Paris ! J'ai quand même gagné une Coupe de France, qui plus est contre Marseille.
S : Je m'en souviens bien, j'étais à Rotterdam, devant ma télé. Récupération de Cissé, passe en retrait et frappe sous la barre avec Barthez dans le but !
B : Ce sont des choses qui ne s'oublient pas. Même aujourd'hui, quand je suis à Paris, il y a des supporters qui m'en parlent encore.

C'est le moment où Bonaventure t'a le plus impressionné ?
S : Non, il y a eu beaucoup d'autres moments comme ça, en sélection, à Auxerre ou à Paris. Je regardais tous ses matchs (rires). Après, il n'y a pas à dire, gagner deux fois d'affilée la Coupe de France en marquant à chaque fois un but victorieux en finale, c'est très fort.
B : L'année d'avant, je marque à la 94e minute contre Sedan. La veille, je jouais un match avec les Éléphants en Libye, Guy Roux a affrété un jet privé spécialement pour moi, pour que je revienne et que je participe au match. Je n'ai joué que quinze minutes de cette finale, mais le coach savait que je pouvais changer le match. Il a cru en moi, et il a eu raison (rires).


À l'inverse, quel est le moment où Salomon t'a rendu fier ?
B : Il y a plein de moments. Il y a tous les jolis buts qu'il a marqués avec le Feyenoord. Mais mon préféré, c'est son but en sélection contre le Maroc, il part en face à face et termine le gardien par un ballon piqué.

Vidéo

Ce n'est pas quand il soulève la Ligue des champions en 2012 avec Chelsea ?
B : Si, c'était bien aussi (rires).
S : Moi, je continue de penser que si on devait gagner la Ligue des champions avec Chelsea, c'était à Moscou en 2008 où on perd en finale contre Manchester aux tirs au but. À l'époque, on était nettement meilleurs dans le jeu. En 2012 à Munich, on était plus un bloc, un groupe, mais ce n'était pas le plus beau match de l'histoire du club.

C'est comme pour la CAN que tu as remportée, Salomon. Vous n'avez pas gagné au moment où la Côte d'Ivoire était la plus forte…
S : C'est vrai.
B : La CAN, on aurait dû la gagner dès 2006, on était largement au-dessus. C'est un gros regret. On avait la meilleure équipe ivoirienne de tous les temps. J'en ai justement parlé avec Drogba il y a deux jours au téléphone. On s'est ratés, mais je crois que ce n'était tout simplement pas notre heure. Parce que perdre deux finales aux penaltys, sur des petits détails, ça veut dire que ça ne devait pas se faire… Pourquoi Didier, qui marque toujours, rate subitement un ou deux tirs au but aussi importants ? C'est inexplicable. Mais c'est dommage, vu tout ce qu'il a apporté à la sélection, qu'il n'ait pas été récompensé par un titre. Cela aurait été plus logique qu'il la gagne, la cerise sur le gâteau. Mais bon, c'est comme ça.
S : C'est ça, la magie du foot.

Pour en revenir à vos carrières en club, les choses ont commencé à se compliquer pour Bonaventure après son départ du PSG...
B : Oui, j'ai signé à Lens, pour rejoindre Guy Roux, mais ça s'est très mal passé. Il a été licencié et je suis parti au bout de six matchs. Derrière, je suis allé aux Émirats arabes unis, à Al Jazira, mais là aussi, j'ai eu des problèmes, je ne suis resté que cinq mois. Du coup, je me suis retrouvé au chômage. C'était pas facile.

« Tout évolue à vitesse grand V à Abidjan. Il suffit de partir deux mois, et quand tu reviens, tout a changé. Sauf la bouffe et la musique » Bonaventure Kalou

Alors que toi, Salomon, c'est vraiment à ce moment précis que tu exploses à Chelsea. Comment vous avez vécu ce parcours croisé à ce moment-là ?
B : Avec du recul, peut-être que j'aurais dû m'accrocher et ne pas partir comme ça de la France. Aujourd'hui, je regrette ces décisions. Cela ne s'est pas passé comme je voulais. Mais bon, ces mauvaises choix ont été bénéfiques quelque part pour Salomon. Cela nous a servi de leçon à tous les deux. Maintenant, je sais qu'en football, comme dans la vie en général, il ne faut jamais prendre de décisions quand on est déçu ou euphorique.
S : À chaque tournant de ma carrière, Bonaventure était présent, il m'a permis de faire les bons choix. Moi, je me souviens quand j'ai quitté Chelsea, plein de gens me disaient d'aller aux Émirats ou dans les pays du Golfe… C'est quelque chose que Bonaventure a pu me déconseiller avec son vécu personnel.
B : Là-bas, la FIFA n'est pas aussi regardante qu'en Europe. Il y a des promesses qui ne sont pas tenues et des contrats qui ne sont pas honorés. Il faut aller là-bas quand on est vraiment sur la fin. Là, Salomon a encore de belles années devant lui, ce n'est pas le bon moment.
S : J'irai peut-être plus tard.

En parlant d'avenir, vous avez beaucoup de projets sur le feu actuellement ?
S : Oui, c'est important, on ne reste pas footballeur à vie, donc il faut songer à faire autre chose. Lui, il est installé ici, il sent les bons coups.
B : J'ai des opportunités, j'essaye de lui en parler, mais pour l'instant, il n'y a rien de décidé.

Après les Kalou footballeurs, on va donc avoir affaire aux Kalou entrepreneurs ?
B : Oui sûrement, il y a énormément de choses à faire ici.
S : La Côte d’Ivoire est en train de progresser sur tous les plans, Bonaventure voit plein de projets ici…
B : Tout évolue à vitesse grand V. Il suffit de partir deux mois d'Abidjan, quand tu reviens, tout a changé.
S : Ce qui ne change pas, quand même, c'est la bouffe, la musique. Ici, ça va à 100 à l'heure, les gens vont manger, après ils vont danser dans les bars ou les maquis, c'est typique de la Côte d'Ivoire.
B : L'hospitalité des gens aussi, les étrangers sont très vite adoptés ! Il y a une certaine joie de vivre, malgré les événements difficiles qu'on a traversés, on ne la perd jamais.
S : Les journées passent vite !

Pour finir, qu'est-ce qu'on peut vous souhaiter à l'avenir ?
S : Pour moi, vu que je suis encore en activité, ce serait de durer le plus longtemps possible.
B : Voilà, jusqu'à 36 ou 37 ans, et qu'il se retire en étant encore en haut de l'affiche...
S : J'ai une lourde pression familiale sur les épaules.
B : Oui, car je suis les matchs de Bundesliga à distance ! Le championnat allemand ne passe pas sur Canal +, mais je m'en sors sur internet avec Live TV. Je suis là dans mon salon, avec mon grand ordinateur, et je regarde mon frère jouer en streaming. Des fois ça se coupe, ça revient, c'est galère. Mais je l'ai à l'œil, Salomon ! Comme toujours !



Par Christophe Gleizes et Barthélémy Gaillard, à Abidjan
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2
vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23
À lire ensuite
Top 10 : Foot et lunettes