Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3E JOURNÉE
  3. // GROUPE H
  4. // Milan/Barcelone (1-1)

Barça moyen prend bon point

Emmené par le duo Kaká-Robinho, l'AC Milan a dominé le Barça pendant vingt minutes. Suffisant pour ouvrir le score, pas pour gagner le match (1-1). En petite forme ce soir, les Catalans ont assuré l'essentiel en égalisant grâce à Messi, discret par ailleurs.

Modififié

AC Milan - FC Barcelone
(1-1)
Robinho (8') pour AC Milan , L. Messi (23') pour FC Barcelone.


Il y a à peine plus de deux ans, il disputait un match contre Arles-Avignon à l'Abbé-Deschamps. Ce soir, Valter Birsa portait le maillot de l'AC Milan contre le grand Barça, à San Siro. De quoi donner de l'espoir à Oliech. Auteur des buts de la victoire contre la Sampdoria (1-0) et l'Udinese (1-0), celui qui est désormais surnommé « Match Winner » ou « Monsieur 6 points » n'a en revanche pas fait le poids face aux Catalans. Invisible et inutile pendant la période de domination milanaise qui a vu Robinho ouvrir le score, Birsa est ensuite parti s'acheter un sommier et un matelas pour assister confortablement à l'égalisation de Messi et au siège infructueux du but d'Amelia jusqu'au coup de sifflet final. Pas ridicules face à des Espagnols peu inspirés, les Milanais auraient même pu s'imposer sur leur seule occasion de la seconde période, si Robinho ne s'était pas troué.

Kaká et Robinho régalent, Messi les calme

L'entame de match est celle du duo Kaká-Robinho. Le premier laisse entrapercevoir les restes de ce qui avait fait de lui le meilleur joueur du monde en 2007, la vitesse en moins. Le second est en feu. Placé dans l'axe de l'attaque milanaise, l'ancien de Manchester City réussit tout ce qu'il entreprend. Une roulette sur Alexis Sánchez pour commencer, une très belle passe décisive pour Muntari, finalement signalé en position de hors-jeu ensuite, mais surtout un but après un une-deux d'école avec… Kaká. Le tout en moins de dix minutes. À l'image de Piqué et Mascherano, à la rue sur l'ouverture du score, le Barça souffre. Le Barça souffre, mais le Barça a Messi. Servi par Iniesta côté droit, le génie argentin entre dans la surface, crochète son vis-à-vis pour se mettre sur son pied gauche et marque d'une frappe décroisée à ras de terre. Le genre de but qu'il a déjà planté 150 fois dans sa carrière. La 151e casse les pattes des Milanais qui, malgré un très bon De Jong, subissent de plus en plus les assauts des visiteurs. Zapata sauve les siens à deux reprises, en contrant une volée de Messi, puis en stoppant l'Argentin alors qu'il allait se présenter face à Amelia. Le portier milanais est d'ailleurs lui aussi mis à contribution puisqu'il bloque une frappe à bout portant de Sanchez avant de voir la demi-volée de Neymar frôler son poteau gauche.

Robinho, la fausse note

Barcelone accentue sa pression sur Milan dès le retour des vestiaires. Constant prend totalement l'eau face à Messi et Sanchez, et le trio Montolivo-De Jong-Muntari se fait violenter par Busquets, Xavi et Iniesta. Contraints de subir, les joueurs d'Allegri tentent d'exploser rapidement en contre dès qu'ils récupèrent le ballon. Une tactique presque payante puisqu'après à une remontée éclair, Muntari offre un véritable caviar à Robinho qui s'emmêle les pinceaux et laisse passer le ballon entre ses jambes alors qu'il se présentait seul face à Valdés. Le Barça réagit immédiatement, mais ni Iniesta ni Adriano ne parviennent à tromper Amelia, la frappe du premier manquant de puissance, la volée du second de précision. Les vingt dernières minutes paraissent une éternité pour des Rossoneris fatigués malgré l'entrée de Balotelli. Mais les Catalans ne sont pas inspirés ce soir, et le score en reste là. Un nul qui arrange tout le monde. De son côté, Birsa est sorti à la 80e. Sans que personne ne s'en rende compte.

Par Quentin Moynet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall
À lire ensuite
Naples coule l'OM