1. //
  2. // 37e journée

Bologne et Catane en Serie B, Sassuolo maintenu

Alors que personne n'était encore mathématiquement relégué, on connaît désormais les trois clubs qui joueront la saison prochaine en Serie B : il s'agit de Livourne, Catane et de Bologne. En revanche, le suspense est total pour la qualification en C3 : le Torino, Parme, Milan et le Hellas se disputeront lors de la dernière journée le dernier billet disponible pour l'Europe.

Modififié
1 13
C'est un évènement peut-être inédit dans l'histoire de la Serie A. Bologne-Catane. Au coup d'envoi, les deux équipes sont relégables. Les données sont simples : il faut gagner pour espérer rester en Serie A. 90 minutes plus tard, la sanction est irrévocable : les deux équipes sont mathématiquement reléguées en Serie B. La faute à une succession de facteurs qui font que, à une journée de la fin, Bologne et Catane comptent désormais quatre points de retard sur le premier non-relégable, et ne peuvent donc plus combler cet écart. Pourtant, Catane a tout donné. Les Siciliens, qui semblaient enterrés il y a encore quelques semaines, ont eu un sursaut d'orgueil avec leurs victoires face à la Sampdoria (2-1) et la Roma (4-1). Sursaut confirmé cet après-midi, avec ce succès 2-1 sur la pelouse de Bologne, obtenu au finish avec un but de Bergessio à la 84e minute. Un but qui a pour effet d'envoyer Bologne en Serie B, mais qui ne permet pas à Catane de s'en sortir. La faute au Chievo et à Sassuolo.

De fait, ces deux autres clubs étaient concernés par la descente, mais ont obtenu cet après-midi des victoires qui leur permettent d'assurer leur maintien parmi l'élite. Le Chievo, d'abord, a dû attendre la 72e minute pour débloquer la situation sur la pelouse d'un Cagliari déjà en vacances. Les Veronesi peuvent remercier le vieux briscard Dainelli, 34 ans, auteur du seul but du match synonyme de maintien. Mais la vraie belle histoire de la journée vient de Sassuolo. Relégable pendant une bonne partie de la saison, l'équipe de Di Francesco vient d'assurer son avenir grâce à une fin de saison folle. Après le succès 4-3 sur la pelouse de la Fiorentina, c'est cette fois-ci avec une victoire 4-2 face au Genoa que les Neroverdi valident leur ticket pour la prochaine Serie A. Ironie de l'histoire, sur les quatre buts inscrits aujourd'hui face au Genoa, trois l'ont été par des anciens joueurs génois : Floro Flores (doublé) et Biondini. Quel chemin effectué par cette équipe ! Rappelons qu'en début de saison, Sassuolo avait encaissé un sévère 7-0 à domicile face à l'Inter, et tout le monde s'était alors demandé ce que cette équipe était venue foutre en Serie A. Voilà la réponse : elle est venue pour y rester.

Quelle lutte pour la sixième place

Pour le maintien, c'est réglé. Le dernier enjeu de cette Serie A 2013/14, c'est donc la sixième place, qualificative pour le tour préliminaire de l'Europa League. Hier soir, en battant 4-1 la Lazio, l'Inter a assuré sa qualification pour la C3. Grâce aux résultats d'aujourd'hui, les Nerazzurri sont même assurés de terminer cinquièmes. Reste donc cette sixième position et ce dernier billet valable pour l'Europe. Ils seront quatre, la semaine prochaine, à se le disputer. Aujourd'hui, le Torino a été tout proche de valider mathématiquement son retour en Europe. Les Turinois ont longuement mené 1-0 face à Parme, grâce au 22e but de la saison de Ciro Immobile, qui n'en marquera pas un de plus puisqu'il a été exclu en fin de match et manquera donc la dernière journée. Mais à vingt minutes du terme, Jonathan Biabiany égalise, et permet à Parme de rester dans la course à la C3.

Le but du Français ne fait pas seulement les affaires parmesanes. Il fait également celles du Milan AC et du Hellas Vérone. Tenu en échec par l'Udinese hier (2-2), le Hellas pensait avoir dit adieu aux rêves européens. Finalement, suite aux résultats d'aujourd'hui, les joueurs de Mandorlini sont encore dans la course, même s'il faudra un sacré concours de circonstances pour espérer terminer sixièmes. Milan, de son côté, peut carrément tirer un grand coup de chapeau à Biabiany. Car à l'heure du déjeuner, les Rossoneri ont incroyablement été battus par l'Atalanta, 2-1. Un match fou, avec un but contre son camp, un pénalty, un lancer de banane sur Kevin Constant (sans commentaire), deux montants frappés par Balotelli (dont une frappe dingue à la 91e), et un but vainqueur magnifique inscrit par Brienza à la 95e minute de jeu. Un pion qui semble sceller l'avenir de Seedorf sur le banc milanais (on a vu Galliani en tribunes dire « il est fou » , en parlant de son coach).

À 90 minutes du terme, voilà la situation. Le Torino a son destin entre les mains, puisque les Granata ont 56 points. Parme en a 55, Milan et le Hellas 54. Sauf que les Turinois ponctueront leur saison sur la pelouse de la Fiorentina, un match loin, très loin d'être gagné d'avance (d'autant qu'Immobile sera suspendu). Parme recevra Livourne, déjà relégué, Milan accueillera Sassuolo, déjà assuré du maintien, et le Hellas Vérone ira à Naples. Autant dire que tout est possible avec, toutefois, un petit avantage pour Parme au vu du classement et du calendrier.

La Fiorentina aux deux visages

Quelques matchs inutiles, aussi, mais du spectacle quand même. Naples a dignement fêté sa Coupe d'Italie remportée la semaine dernière. Les Napolitains sont allés démolir la Sampdoria sur la pelouse de Marassi (5-2), grâce à des buts de tout son secteur offensif : Zapata, Insigne, Callejón et Hamšík, le dernier pion étant un csc de Mustafi. Ce succès est uniquement symbolique, puisque Naples est déjà assuré de terminer troisième, car trop loin de la Roma deuxième (10 points de retard) et trop loin de la Fiorentina quatrième (11 points d'avance). La Fiorentina, d'ailleurs, est allée s'imposer 1-0 sur la pelouse de Livourne, confirmant donc la relégation des Livornesi. Les joueurs toscans n'ont de toute façon pas de regrets à avoir : même s'ils s'étaient imposés aujourd'hui, ils auraient été relégués. La formation viola, pour sa part, confirme sa double personnalité : les Florentins ont perdu 5 de leurs 6 derniers matchs à domicile (!) mais, en contrepartie, ont remporté 4 de leurs 5 derniers déplacements. Idée pour la saison prochaine : jouer tous les matchs de l'Artemio Franchi à l'extérieur ?

Les résultats :

Hellas Vérone - Udinese 2-2
Toni 14', Hallfreðsson 54' / Di Natale 56', Badu 90'

Inter - Lazio 4-1
Palacio 7' et 38', Icardi 34', Hernanes 79' / Biava 2'

Atalanta - Milan 2-1
Denis 68', Brienza 95' / Bellini (csc) 51'

Bologna - Catania 1-2
Morleo 79' / Monzón 22', Bergessio 84'

Cagliari - Chievo 0-1
Dainelli 72'

Livorno - Fiorentina 0-1
Cuadrado 57'

Sassuolo - Genoa 4-2
Floro Flores 16' et 89', Biondini 66', Vrsaljko (csc) 86' / Calaio 40', Gilardino 76'

Sampdoria - Napoli 2-5
Eder 30', Wszolek 88' / Zapata 19', Insigne 27', Callejón 32', Hamšík 47', Mustafi 61'

Torino - Parma 1-1
Immobile 42' / Biabiany 71'

Roma - Juventus, dimanche 17h45

Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Note : 2
Je peut paraître méchant mais je suis content de cette relégation de Bologne, équipe qui était plutôt une solide équipe de milieu de tableau avec des joueurs de talents, et dont le président a été vraiment con, en vendant tout sans remplacer, et en limogeant Poli pourtant entraîneur emblématique de Bologne, et puis je n'ai jamais digérer la vente de Diamanti, je me tapais leurs purges en début de saison rien que pour le voir jouer, et voilà qu'il est parti dans l’anonymat total au plus mauvais moment à cause de la mauvaise gestion du club.

Et puis faire venir Ballardini putain, c'est du suicide.
Note : 1
La victoire de Naples en Coupe ne fait-elle pas de la 7e place une place qualificative pour l'Europe ?
Message posté par Telex
La victoire de Naples en Coupe ne fait-elle pas de la 7e place une place qualificative pour l'Europe ?


Je crois que c'est la Viola qui récupère la place en tant que finaliste.
Theanalyseur Niveau : Loisir
Dingue la dégringolade de Catane qui était pas loin de jouer la C3 la saison dernière...

Content pour sassuolo qui mérite vraiment son maintien !
Rarement un maillot aussi dégeu' que celui du Napoli aujourd'hui
Realsymphony Niveau : CFA
milan qui espere une qualification ... pour les phases qualificatifs de l europa league ....
Oswaldo à la 94 ème ?
Dieu existe alors ?
Money Kaka Legwinski Niveau : District
Osvaldo Cobblepot, une saison aussi moche que le Pingouin, aussi mauvais comme personne et qui se la raconte tout autant ... Tfoou !

Content pour Sassuolo, par contre sans Zaza, Berardi et peut être Sansone, l'année prochaine sera dure, très dure ...
vinnyroma Niveau : CFA2
très content pour Sassuolo avec des joueurs italiens dont certains très jeunes qui assurent son maintien.

Une bouffée d'air frais dans cette serieA dont les effectifs ne ressemblent à rien.
@trap; je ne saurais répondre à ton interrogation mais en voyant osvaldo marquer à la 94ième minute, j'ai eu l'impression de voir un diable surgir d'une boîte plutôt qu'un ange envoyé par le ciel.
Bizarre la descente de Catane cette annee. Bologne, cest de la mauvaise gestion a mon avis. Bravo pour Sassuolo, mais s'ils perdent Berardi et Zaza, ils auront du mal a rester l'annee prochaine.

http://italfootball.blogspot.com/
Bianconero13 Niveau : Loisir
Je suis content pour Sassuolo, ils le meritent mais ca va être dur l année prochaine si Berardi et Zaza vont la Juventus. J espère que ça serra Parme qui aura son ticket car le hellas est trop " jeune ", Milan ne merite pas une année sans C3 leurs ferra du bien
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 13