Boca/River : 42 personnes interrogées pour l'attaque à la lacrymo

Modififié
3 0
Les corps sont irrités, les visages pleurent...

Le 14 mai dernier, le Superclásico Boca-River n'est jamais allé à son terme. La faute à des gaz lacrymogènes reçus par les joueurs de River au retour des vestiaires. Le match avait été arrêté et Boca lourdement sanctionné : 200 000 dollars d'amende, exclusion de la Copa Libertadores et deux matchs à disputer à huis clos.

Trois mois plus tard, la justice va interroger pas moins de 42 personnes (policiers, employés du club, agents de sécurité et supporters) pour retrouver les responsables, rapporte l'AFP.

De son côté, Boca Juniors a déjà expulsé sept supporters impliqués dans l'agression. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 0