Copa Libertadores

Par Thomas Goubin

Boca en finale, Corinthians sort Santos

La finale attendue entre Santos et Boca n'aura pas lieu. Le champion en titre s'est fait refroidir par ses voisins de Corinthians. Les Xeneizes seront, eux, bien au rendez-vous, après avoir éliminé, jeudi soir, la U de Chile, sensation sud-américaine de la dernière année.

Note
3 votes
3 votes pour une note moyenne de 4.17/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note


Juan Sanchez Mino et Juan Roman Riquelme (Boca Juniors)
Juan Sanchez Mino et Juan Roman Riquelme (Boca Juniors)
Neymar n'imitera pas Pelé. Son Santos ne remportera pas deux fois de rang la Copa Libertadores. Pour la cinquième année consécutive, une équipe brésilienne disputera bien la finale de la Coupe qui met en émoi toute l'Amérique latine, mais il s'agira de Corinthians, pas du Peixe. Moins brillants individuellement mais bien plus compacts collectivement, Liedson et consorts ont réduit à l'impuissance la bande à Neymar. À l'aller, un golazo d'Emerson, l'attaquant brésilien qui a fait fortune au Japon et au Qatar, tout en passant furtivement par Rennes, avait mis en ballotage favorable le Timão. Au retour, malgré un historique dérisoire en Libertadores, Corinthians a rondement mené son affaire.

Sans Emerson, suspendu suite à son expulsion de l'aller, le champion du Brésil en titre a répondu sans affolement à l'ouverture du score de Neymar (39e). Dès la 48 minute, Danilo profitait d'un immense raté de la défense centrale santiste pour égaliser. Déjà vainqueur du Vasco de Gama en quarts, Corinthians a montré pourquoi il a été sacré champion du Brésil, en dominant à nouveau de chers compatriotes. De ce match retour assez soporifique disputé mercredi soir, on retiendra surtout la folle initiative de l'arbitre de touche, entré subitement sur la pelouse pour tracer à l'aide sa bombe un cercle visant à faire reculer les défenseurs de Corinthians à distance réglementaire et les empêcher de gagner du temps. Pour la première fois de son histoire, Corinthians atteint la finale de la Libertadores. Le Timão rencontrera Boca, un club qui appartient à la légende de l'épreuve.



La U n'a pas démérité

La U de Chile a joué son va-tout. Poussés par un Estadio Nacional blindé, les Universitaires, battus à la Bombonera (2-0), sont partis à l'abordage dès la première minute. Un bloc placé très haut et une générosité dans l'effort inouïe, mais bien trop d'imprécisions pour mettre en défaut une défense xeneize en acier blindé. Si la U croyait si fort en la possibilité d'un exploit, c'est qu'elle en avait déjà réalisé un de même nature en huitièmes de finale. Battue 4-1 par le Deportivo Quito, elle l'avait emporté 6-0 au retour. Si la U y croyait, c'est aussi qu'elle accumule les résultats d'excellence depuis un an, au point d'être considérée par beaucoup comme la meilleure équipe d'Amérique du Sud. Les hommes de Jorge Sampaoli avaient d'ailleurs triomphé au plan continental la saison dernière en s'adjugeant la Copa Sudamericana, la petite sœur de la Libertadores.

Mais en face de la U, il y avait Boca, monument sud-américain, qui tenait à participer à sa dixième finale de Copa Libertadores. Le match aurait pu être plié au terme de la première période. Une reprise de volée de Riquelme tapait la barre dès la neuvième minute, mais surtout, les Argentins sabordaient un nombre insensé de situations de contre idéales. En deuxième période, la U, malgré une folle débauche d'énergie lors du premier acte, n'avait pas perdu sa générosité et retrouvé un peu de clairvoyance. Les montants d'Agustín Orión et deux parades d'élite du portier de Boca allaient toutefois l'empêcher d'amorcer sa remontée. Au terme d'un excellent 0-0, les Xeneizes vont disputer leur sixième finale de Libertadores du XXIe siècle. La dernière remontait à 2007. Riquelme était déjà là. Neymar, lui, n'y sera pas.

U de Chile – Boca (0-0)

Par Thomas Goubin


 








Votre compte sur SOFOOT.com

13 réactions;
Poster un commentaire

  • Message posté par Godfather le 22/06/2012 à 14:46
      Note : - 1 

    Y Dale dale dale Boca y dale dale dale boca y dale dale dale booooooo Dale Boca, y dale dale dale Boca y dale dale dale boca y dale dale dale Booooooooo

  • Message posté par vian le 22/06/2012 à 15:52
      Note : - 1 

    y dale Booooooocaa
    Boca Juniooooors, hoy te vine a veeeer
    Boca Junioooooors, hoy no puedes perdeeeeer,
    Te llevoooo yooo dentro del corazóóóón,
    Y anocheee yo te quiero ver campéooooon

    Y dale Booooooo dale Boooooo
    Dale Booooooo

  • Message posté par lefrancj le 22/06/2012 à 17:30
      

    Montez une chorale les gars.

  • Message posté par RomanR10 le 22/06/2012 à 17:35
      Note : 1 

    vian looool, j'ai galéré à retrouver le chant que t'as essayé de chanté. Bon, j'te fais l'honneur de te donner les VRAIS paroles parce que là, tu sabotes nos magnifiques chants :
    Boca Juniooooors hooooy te veniiiiimos a ver
    Pongaaaaa hueeeeeevo hooy no podes perdeeeeeeeer
    Te llevaaaaamos dentro del corazon
    Y la 12 quiere que salgas campeoooooon !!!
    En plus c'est un chant qui est rarement utilisé par la Doce.

    Bref, superbe match de notre part dans la gestion du match et dans le courage qu'on a pu mettre. Une première période où l'on peut ( doit ? ) mettre un bit si ce n'est 2. Un match énorme de Roman ( j'en ai des frissons rien que d'en évoquer ) qui touche du bois, qui délivre 2 passes énormes pour Pablo ( qui fait un match de mer*de ). Un Erviti énorme, toujours présent dans les grands matchs, une défense héroïque. Clemente, Ledesma, Roman. Ils étaient présent déjà en 2007. Schiavi qui lui était présent côté Gremio. A priori, elle doit être à nous. Mais le Timao ne me rassure pas du tout, c'est une équipe très tactique, bien regroupé derrière qui joue et se porte très rapidement en contre.

    Bref, comme dit un de nos chants célèbres :
    Vamos BOCA vamos, ustedes ponga huevos que ganamos
    VAMOS TRAAAAER LA COPAAA A LA ARGENTINAAAAAAAA
    LA COPA QUE PERDIEROOOON LAS GALLINAAAS LAS GALLINAS !!!!!!
    Elle est à nous celle là. DALE BOOOOOOO

  • Message posté par RomanR10 le 22/06/2012 à 17:54
      Note : 1 

    Sinon, pour en revenir au match, pour ne parler que celui de UChi-Boca, c'était un match vraiment plaisant entre la meilleure équipe des années 2000 à la meilleure équipe 2011. La U a vraiment un jeu impressionnant en terme d'ébauche d'énergie, de précision technique, de football offensif. Ils ont un entraîneur qui fera beaucoup parler de lui, en la personne de Jorge Sampaoli. Il a été élevé footballistiquement parlant dans la même école que Marcelo Bielsa et il a les mêmes principes et les mêmes fondements. Vraiment, cet entraîneur fait du très grand boulot quand on voit ce qu'il a fait de la U en 1 an et demi. Et si Bielsa est un très grand entraîneur, Sampaoli en est un à devenir. Le match de Recopa Sudamericana ( la supercoupe d'am sud ) va être plaisant si y'a Boca-UChi encore.

  • Message posté par Godfather le 22/06/2012 à 18:17
      

    Salut Roman, je suis supporter du PSG mais un gros sympathisant de Boca. Je suit très souvent les matchs depuis des années. Cette saison j'ai regardé bcp de matchs de Boca et en cette fin de saison je trouve que l'équipe est vraiment de moins en moins bonne.
    Je trouve l'équipe contrairement au tournoi d'ouverture de plus en plus étirée avec Riquelme tentant tant bien que mal de faire le lien attaque défense. Dimanche dernier, certes yavé bcp d'absents mais Arsenal vous a donné une véritable leçon de football collectif dans la Bombonera. J'ai vu des matchs hallucinants indignes du grand Boca avec ce 5-4 contre Independiente, certains matchs nuls concédés en fin de mach (2-2)qui sont pas normaux. Vraiment ya quelques bons joueurs mais la défense centrale est extrêmement faible avec un Schiavi à 50 ans ou presque. Riquelme restera toujours Roman, c'est sûr que sans lui cette équipe vaut le milieu de tableau. Santiago Silva pas mal, dommage qu'il ait pas joué contre arsenal, Pablo mouche intéressant mas qu'est ce qu'il rate comme occaz !

    J'ai vu un très jeune arrière gauche vraiment très bon. Et sinon pour la finale Libertadores, je sais pas où se jouera le retour mais en toute objectivité Corinthians est vraiment plus fort que Boca. Pas des la technicité mais dans l'organisation en bloc équipe. C'est une équipe qui ressemble beaucoup à une équipe européenne tout le monde attaque et tout le monde défend. Ce sera très difficile pour Boca d'être titré. En tout cas j'attend avec impatience la finale la semaine prochaine !!!
    Dale Boca.

  • Message posté par RomanR10 le 22/06/2012 à 19:51
      

    Salut Godfather. Bah c'est vrai que la saison a été énormément longue avec des matchs de Libertadores très intense, un championnat où les joueurs se sont relâchés parfois, ce qui a conduit à beaucoup d'effort mental pour tenir la distance alors qu'on aurait pu être champion depuis 2 3 journées... Sans parler de la Copa Argentina qui a fait son apparition cette année et malgré que l'équipe B y a énormément participé, on avait quand même titulariser la plupart de nos joueurs en début de compétition. Après, c'est vrai que y'a une défense qui est extrêmement lente et vieillissante. Schiavi a 39 ans, Clemente a 31 ans . Et si tu regardes Boca cette année, ils ont toujours bas avec une défense très éloigné de la ligne d'attaque et c'est surtout Somoza, notre MDF qui a faisait tout le boulot. A chaque fois que l'on a essayé de joué haut de toute façon, on s'est tellement fait prendre de vitesse que l'on a décidé de jouer bas depuis l'arrivé de Falcioni. Et surtout dans le match d'hier. Parce que comme t'as pu voir, la U, c'est des lapins qui sont sur pattes. Vifs, rapides, technique et c'est extrêmement dur à contrer quand ça joue très bien et qu'ils ont des espaces. On a une organisation de 4-3-1-2 qui peut s'adapter à toute type d'adversaire. On a Ledesma ( ou Rivero ) et Erviti qui peuvent jouer haut quand on affronte des adversaires plutôt faible et qui jouent assez bas quand on joue un adversaire comme hier. Et par exemple Erviti et Ledesma hier font une 1ère MT excellente.
    Puis le match d'Arsenal, on a fait un début calamiteux ( Arsenal a l'habitude des gros débuts de matchs ) . Derrière, on joue haut tout le reste du match pour essayer de remonter le score et on perd largement. C'était exactement la même configuration contre Tigre où tout le bloc a joué haut mais les défenseurs avaient été affreux parce qu'ils sont lents. Si par exemple tu as la possibilité de télécharger ou de regarder Tigre-Boca 2ème mi-temps, tu remarqueras que c'est impossible de jouer haut pour cette équipe. On a misé sur l'expérience depuis 2 ans en amenant des artisans du succès de Boca avec d'autres artisans de grands clubs argentins pour ramener le club en Libertadores et ensuite la gagner. Et pour l'expérience, ce qui est vieux se fait de mieux.

    Pour l'arrière latéral, c'est Clemente Rodriguez. 31 ans, titulaire en équipe d'Argentine, très offensif mais un peu en retrait depuis quelques mois même si hier, j'trouve qu'il a fait un très bon match. Et concernant Corinthians, ils sont mieux en place tactiquement oui. Ils sont capables de subir tout le match et contre-attaquer parfaitement ou dominer l'adversaire. La preuve, leur tactique est un 3-4-3 qui ressemble parfois à un 3-5-2 et qui se transforme même en 5-3-2 parfois. Elle est difficile à faire bouger mais on a l'avantage de recevoir à l'aller ( parce que c'est un avantage pour nous ).

  • Message posté par Godfather le 22/06/2012 à 20:07
      

    Roman, le latéral gauche dont je parle c'est pas Clemente Rodriguez que je connais parfaitement. Si tu te souviens c'est ce jeune joueur de 18 ans environ qui a marqué le 2e but à l'aller contre la U. Sinon j'avais bien regardé le match contre Tigre c'était un dimanche soir sur MCS, je m'en souviens bien. J'ai vu jouer Corinthians plusieurs fois cette saison et crois moi je l'espère pas mais Boca va beaucoup souffrir dans cette finale aller à la Bombonera. Par contre rien que pour l'ambiance d'entrée des joueur dans le stade je ne raterais pas ce match. L'ambiance du match aller dans la Bombonera c'était EXTRAORDINAIRE, j'en avais des frissons.
    Enfin pour cette finale, la façon de jouer des brésiliens va vous poser de gros problèmes, en vous attendant et jouer en contre. Ces dernières semaines toutes les équipes qui ont joué Boca ont eu des résultats avec cette méthode. Par contre quel plaisir de regarder Riquelme qui utilise toute les surfaces de son pied droit pour orienter le jeu et trouver les décalages. Véritable MAESTRO et je le répète à part lui il ya très peu de talent à Boca.

    Par comparaison j'ai regardé jouer River avec Trezeguet plusieurs fois cette saison et parfois je me suis posé la question est ce que River est vraiment une équipe de 2e division. Ils ont une très belle ligne d'attaque avec d'excellents milieu de terrain dont Cirigliano qui va pas tarder à faire parler de lui en Europe.

  • Message posté par RomanR10 le 22/06/2012 à 20:28
      

    Ah Sanchez Mino, oui oui je vois. C'est pas un latéral mais un milieu que Falcioni a utilisé en tant que latéral au match aller ( pour je ne sais plus quel raison ) et dans plusieurs matchs de championnat aussi d'ailleurs. Mais c'est vrai qu'il est bon . Sa polyvalence nous sert énormément pour l'instant.
    J'te trouve dur avec Boca. C'est sûr qu'avec cette équipe, l'équipe première n'a pas le talent du FC Barcelone. Mais au moment où l'on a voulu privilégier la formation, on s'est vautré pendant 2 saisons en laissant place à des jeunes joueurs qui finalement n'ont pas les épaules assez larges pour supporter la pression de jouer chez nous. Tu sais, pendant un moment, les équipes venaient à la Bombonera. Ils étaient impressionnés 10minutes. Ensuite, quand ils ont vu que les joueurs devant eux avaient plus les chocottes qu'eux-même, ils jouaient leur jeu. On a quand même Orion, qui quand il est bon peut prétendre à une place de numéro 2 en sélection . Roncaglia mérite vraiment d'être appelé en sélection lui aussi ( avec Matias rodriguez, arrière droit de la U très bon également ) pour suppléer voire prendre la place de Zabaleta. Y'a Somoza au milieu de terrain qui a un jeu vraiment intelligent et peut ressembler un peu à Xabi Alonso, avec les longues transversales en moins. Y'a Roman, pas la peine de l'évoquer. Y'a son remplaçant, Christian Chavez qui quand il a joué cette saison, il a été énorme. Notamment une victoire 2-0 contre Flu où il a été énorme. Notamment des superclasicos pendant le tournoi du verano en janvier où il était très bon. En attaque, ce ne sont pas de grands attaquants mais y'a quand même du potentiel. Blandi qui marque à chaque fois qu'il joue, Cvita, Tank Silva ... Franchement, ce ne sont pas des joueurs qui feraient de grande carrière en Europe mais j'trouve qu'ils vivent dans des conditions idéales pour marquer l'histoire du club et pour faire de très bonnes performances. Concernant le Timao, c'est vrai que c'est compliqué et tu sais, moi avant que la Libertadores commence, j'avais dit qu'un brésilien gagnerait la Copa Libertadores. Et j'avais pressenti Corinthians pour être l'équipe la mieux armé pour la gagner . J'avais pronostiqué un Timao-UChi. Mais c'est vrai qu'elle a de belles individualités comme Paulinho, Ralf ou un grand défenseur à en devenir ( Leandro Castan ) mais j'te confirme que c'est surtout leur force collective qui peut faire peur.

    Concernant River, ils n'ont pas du tout l'effectif d'une équipe de D2. Trézéguet qui est ce qu'il est. T'as Cavénaghi qui a encore de beaux restes. T'as 2 3 joueurs comme Mori, Carlos Sanchez qui sont très bon. Ocampos, un joueur à en devenir grand également. Nan, elle est vraiment pas mal cette équipe de River. J'en aurait bien fait mon 4heures pour la finale de la Copa Argentina .. Mais ces cons se sont fait éliminés en demi finale lool

  • Message posté par Godfather le 22/06/2012 à 21:38
      

    Dis moi, en parlant de River, tu dois être mieux informé que moi. J'ai regrdé souvent leur match de temps en temps moins ue Boca c'est vrai. Mais à chaque j'ai l'impression qu'il y a une guerre d'égo entre Trézeguet et Cavenaghi. Trezegol il est parfait, joue vite en 1 touche de balle, des déviation + l'efficacité devant le but. Par contre Cavenaghi qui est le capitaine j'ai l'impression qu'il aime pas trezeguet. C'est comme si entre eux c'est la guerre. Fernando ne fait presque jamais de passes à David en attaque. A chaque que j vois leur match j'ai une sensation bizarre entre 2 joueurs qui ne s'apprécient pas. Qu'est ce que t'en pense ? t'as des infos ?
    Et oui j'avais oublié le petit Ocampos à gauche de l'attaque des Millonnarios. C'est vrai qu'il a un grand avenir. A Boca, j'avais aussi remarqué le jeune Araujo qui rentre en fin de match de temps en temps. Comme je l'ai pas vu ces derniers temps dans l'équipe il doit être dans l'équipe U20 en ce moment ! Ça fait plaisir de discuter avec un spécialiste du foot argentin lol.

  • Message posté par El Xeneize le 23/06/2012 à 12:15
      

    Vraiment sympa vous lire tout les deux RomanR10 et Godfather !
    autant pour moi je pensais vu notre jeu qu'on pouvait rompre a tout moment contre Fluminense et la U , mais avec Somoza et Ledesma revenut de blessure le milieu est plus etoffé !
    Pour le championnat il y avait des changements de joueurs ( rotation ) ce qui peut expliqué que le championnat est quasi perdu ! ( Independiente match perdu betement , Banfield dernier du championnat , Arsenal mano a mano pour le titre )
    d'ailleurs Falcioni mettra une équipe alternative contre All Boys , autant dire que ce serait aussi un miracle de pouvoir jouer encore un triangulaire contre Tigre et Arsenal !
    ( mathématiquement s'il y a défaites des deux concurents et victoire il y a encore une chance d'etre champion , mais bon ..)
    La saison est longue et éprouvante entre équipe alternative et titulaire , mais contre Corinthians les joueurs seront frais et je l'espère ultra motivé afin ....

  • Message posté par riquelmat le 23/06/2012 à 13:04
      

    Corinthians a une super équipe en effet , je pensais vraiment aussi que la U de Chile pouvait retourner la situation à domicile .
    Toutefois ce qui fait Boca , ce qui fait l'essence meme de ce club c'est de se sublimer dans les grands moments ...

    Ensuite je n'ai vu aucun echo nul par de la copa Libertadores sub 20 qui se déroule au Pérou avec comme demi finale un alléchant Clasico entre la U et Alianza Lima.

    A suivre noamment les 2 petites péites de la U : Edinson Flores et Andy Polo

  • Message posté par RomanR10 le 24/06/2012 à 14:24
      

    Je t'ai répondu sur le titre de " River monte " Godfather mais je te remets le paragraphe ici, sait-on jamais.

    C'est vrai que Cavenaghi a été un peu " dégoûté " que Trezeguet soit venu. J'dis pas qu'il s'en fou de River. Au contraire, il s'est réjouis de l'arrivé de Trezegoal. Mais il était capitaine, star de cette équipe et un mec énorme comme Trezeguet vient et change toutes les données. Mais bon, j'pense surtout qu'il avait voulu prouver parce que même si je ne suis pas beaucoup l'actualité de River, j'aime suivre les compositions et M.Almeyda avait une préférence pour le 4-4-2 d'après certains spécialistes. Sauf qu'une multitude de problème l'ont contrait à jouer en 4-3-3 et jouer avec Trezeguet, Chori et Cave. Ensuite, pour le dernier match, il avait vraiment voulu mettre le trident devant pour le dernier match. Et si Almeyda passait en 4-4-2, Cave serait sorti. C'est ce que je sais ou ce que j'ai pu lire de moi-même. Mais je ne te cache pas que je ne suis pas leur actualité autant que celle de Boca.

    Sinon, El Xeneize, c'est vrai qu'on a perdu des points bêtement dans ce championnat. Un nul à Banfield qui n'est qu'à 22 points je crois cette saison. Le 5-4 d'Independiente même si on s'est repris derrière. Cette défaite à Tigre qui fait mal aussi mentalement et physiquement surtout. Et puis le pire. C'est ce 0-3 d'Arsenal. On joue notre dernier match à domicile dans ce stade en championnat où on peut gagner 2 titres d'affilés. Et on prend ce méchant 0-3. Si on faisait le triplé en cette fin de saison avec un autre titre en fin d'année, on nous aurait trouvé un surnom pour cette équipe légendaire, la dernière certainement de Roman avec nous.

    Au passage, on joue notre 10ème finale de Libertadores. On égale le record de Penarol. Décidément, y'a un mano à mano entre argentins et uruguayens.


13 réactions :
Poster un commentaire