Boca, de bête blessée à leader incontesté

En pleine crise il y a six mois, Boca Juniors est en passe de remporter le championnat argentin. Oublié le scandale de la Bombonera, les hommes de Rodolofo Arruabarrena, bien aidés par le retour triomphant de Carlos Tévez, cartonnent.

Modififié
8 21
Lorsque, le 13 septembre dernier, Nicolás Lodeiro ouvre le score et fait taire le Monumental, ce sont plusieurs cicatrices qui se referment. D'abord, la sienne, puisque l'Uruguayen était souvent désigné comme une victime collatérale du retour de Carlos Tévez. Celles de tous les supporters « xeneizes » ensuite, éliminés à deux reprises par l'ennemi qu'est River Plate lors des deux dernières compétitions continentales (la Copa Sudamericana 2014 et la Copa Libertadores 2015, remportées par l'équipe de Marcelo Gallardo, ndlr). Et surtout, celle de Rodolfo Arruabarrena, constamment critiqué au pays, et pointé du doigt pour l'instabilité chronique de son Boca. Désormais, l'équipe du « Vasco » est tout proche d'un titre de champion, attendu depuis 2011. Mais que s'est-il passé pour qu'une bête blessée se transforme en futur champion ?

Tévez ouvre des portes


D'abord, l'arrivée de Carlos Tévez a révolutionné le monde de Boca Juniors. Interviews, conférences de presse, événements extrasportifs : tout tourne autour de « Carlitos » . L'ancien joueur de la Juventus, qui a récupéré le numéro dix de Lodeiro, a aussi hérité des clés du jeu, qui incombaient jusque-là au meneur uruguayen. Sur le plan tactique, Arruabarrena a placé « l'Apache » en pointe, aux côtés du brillant Jonathan Calleri (neuf buts en dix-sept matchs de championnat). Une aubaine pour le jeune attaquant argentin, qui bénéficie de la peur (et donc des espaces) que suscite Tévez chez les défenseurs de Primera División. Derrière l'un des duos les plus prolifiques du pays, Nicolás Lodeiro a lui aussi trouvé sa place à Boca. Fini les tâches défensives, l'ancien des Corinthians fait revivre le poste « d'enganche » à Boca, oublié depuis le départ de Riquelme.

De plus, l'entraîneur qui a succédé au légendaire Carlos Bianchi a enfin trouvé son dispositif tactique. Alors qu'il tâtonnait depuis son arrivée, Arruabarrena a installé un solide 4-3-1-2. Avant la victoire contre Crucero del Norte ce dimanche (1-0), l'entraîneur argentin n'avait jamais aligné le même onze deux fois de suite. En cause, l'instabilité de sa défense. Après avoir donné une chance à Rolín, c'est désormais Tobio – arrivé au mercato d'été – qui est constamment aligné au côté du vieillissant mais inamovible Cata Díaz. Au milieu de terrain, l'ancien joueur de Boca et Villarreal a maintenu Rodrigo Betancur, jeune Uruguayen formé au club, et ce, malgré son énorme erreur qui aurait pu coûter le titre contre San Lorenzo (défaite 0-1 de Boca). Encensé à de nombreuses reprises par Juan Román Riquelme, Betancur symbolise la confiance accordée aux jeunes par Rodolfo Arruabarrena.

La Bombonera en danger


Si, sur le terrain, Boca Juniors a réussi à faire oublier le scandale de la Bombonera, l'institution jaune et bleu semble toujours aussi fragile. Les élections prévues pour décembre y sont pour quelque chose. Comme souvent en Argentine, le simple choix d'un président de club par les « socios » se transforme en débat politique. Daniel Angelici, actuel président, a annoncé sa candidature. Une nouvelle qui n'a pas plu aux supporters, qui lui reprochent ses mauvais rapports avec Riquelme, idole majeure du club. Mais aussi sa volonté de construire un nouveau stade et d'abandonner la mythique Bomobera. Le président de Boca possède en son sein une arme fatale. Il est le principal acteur du retour réussi de Carlos Tévez. Un argument capital avant d'affronter les urnes. Surtout, l'ancien attaquant des deux Manchester agit aujourd'hui comme un bouclier pour Boca Juniors. Après ses déclarations polémiques sur la pauvreté à Formosa, son horrible tacle qui a valu à Ezequiel Ham (milieu de terrain d'Argentinos Juniors) une fracture de la jambe, ses deux derniers penaltys envoyés dans les nuages, Carlos Tévez attire toute la lumière sur lui.

À deux journées de la fin de l'improbable championnat à trente équipes, Boca doit encore affronter le quatrième (Racing) et le troisième (Rosario Central). Un calendrier compliqué qui inquiète l'entraîneur, Rodolfo Arruabarrena : « Ça reste du football. C'est une phrase toute faite, mais il peut se passer n'importe quoi. Cela fait quatre ans que Boca ne gagne rien. Nous avons de la pression, et l'angoisse se ressent. » En attendant, Boca va affronter River Plate ce samedi, pour un « Superclásico » amical à Córdoba. Sans gaz poivré, sans Tévez, et sans enjeu. Mais avec un titre bientôt en poche.

Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bravo Carlos, tu m'a fait oublier ta trahison. Tu es si bon.
Je sais jamais quoi penser de ce championnat Argentin.

Outre son système de promotion-relégation farfelu, il semble faire preuve d'une énorme inconstante. Une équipe au fond du trou peut se retrouver champion l'année d'après.

Quelqu'un qui le suit régulièrement peut m'en dire un peu plus ? Les horaires m'empêchent de suivre les matchs.

J'ai l'impression que le niveau technique et tactique est le plus élevé d'Amérique du Sud, mais cette inconstance rend assez perplexe.
Bravo calito,je te souhaite de faire encore de grandes choses avec ton club de coeur
clement6628 Niveau : CFA2
Juste un léger détail, sur le plan tactique.
On comprend clairement que Lodeiro joue en 10 derrière Tévez et Calleri. Mais dans le paragraphe qui suit, on parle d'un "solide 4-3-3".
C'est bien un 4-3-1-2 ou 4-4-2 en losange ? Car avec 4-3-3, je pense aux deux ailiers avec une pointe, et donc le paragraphe précédent perd de son intérêt.
pernambucanoKAKA Niveau : District
c'est bien un 4-3-1-2 utilise par Boca et non le 4-3-3.
cuervo_de_boedo Niveau : Loisir
Il reste 3 rencontres a disputer (Tigre à domicile), ce qui n'enlèvera sans doute pas le titre aux bosteros.
Pour le comprendre, il suffit de voir l'arbitrage de San Lorenzo - Central samedi dernier, égalisation de Central grace à un péno plutôt généreux puis oubli de 2 pénos pourtant largement sifflables à la faveur des Azulgrana...
Même si le championnat ne se joue pas là, ce match nul ferme la porte à une dernière journée de folie.

A moins que Papa Fransisco y remette du sien, les jeux sont faits.
Tout dépend du match contre la Academia au Cilindro lors de la prochaine journée , dans 2 semaines si j'écris pas de bétise , pour cause de rencontre internationale !
( Entre temps il y a un Superclasico a nouveau contre la bande rouge , mais bon el Vasco mettra l'équipe 2 . )
Ensuite la finale pourrait se dérouler a domicile contre Tigre , ce qui pourrait éviter un dernier match tendu contre Central las bas !
Message posté par cuervo_de_boedo
Il reste 3 rencontres a disputer (Tigre à domicile), ce qui n'enlèvera sans doute pas le titre aux bosteros.
Pour le comprendre, il suffit de voir l'arbitrage de San Lorenzo - Central samedi dernier, égalisation de Central grace à un péno plutôt généreux puis oubli de 2 pénos pourtant largement sifflables à la faveur des Azulgrana...
Même si le championnat ne se joue pas là, ce match nul ferme la porte à une dernière journée de folie.

A moins que Papa Fransisco y remette du sien, les jeux sont faits.



Attention sur sofoot c'est dangereux de dire que cette saison l'arbitrage argentin a beaucoup pesé en faveur de Boca. Je me suis fait insulter pour avoir osé le dire.

Sinon pour en revenir au titre de champion de ce Final 2015, c'est clair que l'avance de Boca Juniors est quasi irrattrapable. Ils ont des joueurs d'expérience ( Tevez, Diaz, Lodeiro etc) qui sauront gratter les quelques points dont ils ont besoin et sinon au cas où il y aura l'arbitre. Quant à San Lorenzo, vous n'avez que 2 points d'avance sur Central, vous allez serrer les fesses jusqu'au bout pour la qualif' directe en Libertadores.

Quant à River Plate, je crois que nos joueurs sont complétement cramé physiquement. Ca fait plusieurs années qu'on joue toutes les compétitions à fond, tous les titres obtenus en sont la preuve. On risque de serrer les fesses jusqu'au bout nous aussi pour la qualif au tour préliminaire de Libertadores. Avec également la Sudamericana a joué pour laquelle une finale face aux diables rouges se profile.

En résumé, los 5 Grandes ont tous une fin de saison palpitante à jouer. Finalement cette formule temporaire du championnat aura été mieux que ce à quoi tout le monde s'attendait.
Note : 1
Message posté par clement6628
Juste un léger détail, sur le plan tactique.
On comprend clairement que Lodeiro joue en 10 derrière Tévez et Calleri. Mais dans le paragraphe qui suit, on parle d'un "solide 4-3-3".
C'est bien un 4-3-1-2 ou 4-4-2 en losange ? Car avec 4-3-3, je pense aux deux ailiers avec une pointe, et donc le paragraphe précédent perd de son intérêt.



Ruben Curiel a une superbe culture du football sudam' ( par exemple son dernier article concernant un ex joueur sourd et muet qui jouait à Estudiantes La Plata ) . Mais les schémas tactiques ne sont pas sa tasse de maté.
Note : 2
Message posté par CARP2015



Attention sur sofoot c'est dangereux de dire que cette saison l'arbitrage argentin a beaucoup pesé en faveur de Boca. Je me suis fait insulter pour avoir osé le dire.



Normal t'écris que des conneries a chaque article concernant Boca , au lieu de t'abstenir de commenter et te concentrer sur les articles de ton club !
Quand on écrit du caca systématiquement , faut pas s' attendre a ce que sa se transforme en odeur de rose !!!
Ruben Curiel Niveau : District
Message posté par CARP2015



Ruben Curiel a une superbe culture du football sudam' ( par exemple son dernier article concernant un ex joueur sourd et muet qui jouait à Estudiantes La Plata ) . Mais les schémas tactiques ne sont pas sa tasse de maté.


Effectivement, c'est bien un 4-3-1-2. Erreur corrigée.
Dieudoquenelle Niveau : CFA
Les gallinas toujours la même histoire !! Ils se plaignent sans arrêt !! J'attend doucement que Riber se fasse torpiller par le Barça en coupe du monde des clubs juste pour certains !!
Dale Boca !!
Aldosivimiamor Niveau : District
Boca mérite le titre. Il n'y a rien à ajouter. Rosario, qui n'a perdu que 2 (!!!) matchs cette saison, ne pouvait pas perdre à San Lorenzo.

Petit Prono : victoire contre Racing et nul contre Rosario.
cuervo_de_boedo Niveau : Loisir
River ne craint pas grand chose pour la Libertadores, qualifié d'office en tant que tenant du titre.

Sinon, j'aime bien Central, mais j'ai regardé le match et il n'est pas mentir que de dire que sans l'arbitrage de samedi ils repartaient avec leur 3 ème defaite de la saison. C'etait d'ailleurs un match d'un très bon niveau, assez rare pour être signalé.


Je veux croire à une victoire de Racing la prochaine journée, restera aux "corbeaux " de faire le reste pour continuer d'y croire.
Au pire les 3 derniers adversaires sont largement à "notre" portée, donc pour la 2ème place ça devrait le faire, à défaut de mieux.

Vamos a volver a salir cameones....
Quand le ciclon est allé s'imposer (avec pas mal de réussite) sur la pelouse de la bombonera, je voyais mal Boca se reprendre ...

Le milieu et l'attaque de Boca m'ont régalé cette année ! Calleri a fait une grosse seconde partie de saison, plus important que Tevez selon moi.

Mais je persiste à dire en revanche que San Lorenzo a laissé échapper le titre ...
[citer id="1911873" auteur="cuervo_de_boedo"]River ne craint pas grand chose pour la Libertadores, qualifié d'office en tant que tenant du titre.


Bien vue, ça m'apprendra à écrire tard le soir alors que je dois me coucher tôt. C'est ma frustration de ne pas avoir pu jouer les premiers rôles en championnat cette saison.

---------------

Sinon, c'est tout de même dommage que dans la course finale pour le titre, vous perdiez 2 points sur un coup du sort. La Academia n'a perdu qu'une fois cette saison à domicile, c'était d'ailleurs contre El Canalla, qui eux-même sont invaincu à domicile cette saison. Donc pourquoi pas un miracle papale pour vous, mais 6 points de retard sur Los Bolivianos ça fait beaucoup à 3 journées de la fin.

Votre erreur c'est de ne pas avoir fait carton plein après votre victoire à la Bombo' : défaite contre Huracan, nul contre Tigre et Central, ça fait 7 points de perdus, aujourd'hui vous seriez 1er du classement et maître de votre fin de saison.

En tout cas, ce titre de champion je vous le souhaite. Ca permettra de charrier pendant un long moment une équipe qui n'aura même pas su être championne malgré l'aide des arbitres et des instances.
Message posté par Dieudoquenelle
Les gallinas toujours la même histoire !! Ils se plaignent sans arrêt !! J'attend doucement que Riber se fasse torpiller par le Barça en coupe du monde des clubs juste pour certains !!
Dale Boca !!



Aurais-tu perdu la touche . sur ton clavier? Non, parce que les !!!! ça fait très enfantin vois-tu?


Je le savais que tu passais ton temps à attendre et regarder les matchs de River Plate. Alalala, ces bosteros...

Et donc pour l'Intercontinale tu te fous le doigts dans l'œil jusqu'au coude, car le Barça qui a joué Leverkusen et Séville la semaine passée ne me fait pas peur. A voir si Messi sera de retour de blessure. Il me semble qu'il est blessé pour 2 mois, et l'Intercontinentale commence justement dans 2 mois. D'ailleurs ça fait presque 10 ans que vous n'y avez pas participé...
C'est vrai que Boca se voit accorder des penos à chaque matchs, leurs adversaires se faire refuser des buts à tout vas sans motif valable, et je parle pas des cartons sévères à tout bout de champ ...
Et pendant le superclasico, un cadre comme Gago qui se pète au bout de 30s c'était un cadeau des instances aussi ?
Boca c'est forgé ce titre avec un groupe solidaire et un retour de Tevez absolument énorme qui a boosté tout le reste de l'équipe. Le jeu n'est pas forcément toujours là, mais il y a une grosse envie, à l'image du superclasico qui a été gagné "con los huevos".

Après je peux comprendre ta frustration de petite gallina, les retours d'Aimar et de Saviola sont des gros bides, et Lucho cela ne semble guère mieux ...
@Matt
Boca est l'équipe qui a joué le + souvent en supériorité numérique cette saison en Primera. Hasard ou pas? Sna Lorenzo se fait voler 2 points dans le sprint final. Hasard ou pas?

Et puis qu'est-ce que la blessure de Gago vient foutre là-dedans? Le mec se blesse tout seul en +. Au bout de 20 secondes de jeu, c'était marrant.

Saviola n'est pas un bide, il ne faut pas se référer uniquement aux stats. Il apporte beaucoup dans le jeu en libérant des espaces, sans parler de son expérience qu'il transmet aux plus jeunes. Le football c'est n'est pas que des stats, on est pas sur Sobasket.com. Dans ces cas-là, les 5 petits buts de Tevez en Primera sont ridicules en terme de statistiques. Alors qu'en vrai Carlito fait un très bon championnat. Donc non , stop au jugement hâtif!
Message posté par CARP2015
Saviola n'est pas un bide, il ne faut pas se référer uniquement aux stats. Il apporte beaucoup dans le jeu en libérant des espaces, sans parler de son expérience qu'il transmet aux plus jeunes. Le football c'est n'est pas que des stats, on est pas sur Sobasket.com. Dans ces cas-là, les 5 petits buts de Tevez en Primera sont ridicules en terme de statistiques. Alors qu'en vrai Carlito fait un très bon championnat. Donc non , stop au jugement hâtif!


En tant que fan de Riquelme ce n'est pas à mois que tu vas faire la morale sur la pertinence des stats. En revanche Saviola qui se fait remplacer à chaque match, stats ou pas, le mec à fait un bide pour son retour. Tout le monde s'attendait à mieux, moi le premier ...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
8 21