Boateng, Gündoğan et la polémique Kinder

Modififié
4 29
Les travers de l'habitude.

Depuis toujours, c'est une petite tête blonde qui apparaît sur les emballages Kinder. Mais cette semaine, la marque italienne a décidé de tenter un coup marketing en Allemagne, en vue de l'Euro. Un truc du genre : « Et si on y mettait des photos d'enfance des joueurs de la Mannschaft ? » Une bonne idée puisque Lukas Podolski, İlkay Gündoğan, Jérôme Boateng et beaucoup d'autres se sont prêtés au jeu. Jusque-là, tout va bien.


Sauf que Pegida, mouvement allemand signifiant pour rappel « les Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident » , n'a pas vraiment apprécié ce choix de la diversité et a partagé la nouvelle sur Facebook de la sorte : « Est-ce que c’est une blague ? Mais où s’arrêteront-ils ? » Le monde de l'Internet a tremblé et a contre-réagi à cette réaction. Notamment Titanic, magazine satirique allemand, avec tout autant de finesse. Adolf Hitler en haut à droite, et Anders Breivik en bas à gauche.


Kinder, Pegida, racisme... Il n'en fallait pas plus pour atteindre le point Godwin. UB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

BundesFrappe Niveau : DHR
Bon, je reconnais Gomez et Gotze en haut, et Podolski, Jeje, gundogan et reus tout en bas. Mais les autres... Aucune idée ! Doit y avoir Müller dans le tas, celui à côté de Gomez, mais ensuite...
Pegida préfère le chocolat blanc.
Naturezza Niveau : DHR
Ah c'est sûr que les garçons en photo devaient un peu moins rentrer dans leurs standards physiques tout à coup.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 29