L'oeil de Tatane

10/02/2016

« Mais attendez il a le droit de faire ça ?? » Depuis le bord du terrain, Laurent Paganelli a quelques doutes et, dans les tribunes, les sifflets laissent entendre que les supporters marseillais aussi. 76ème minute de ce « Classique » OM-PSG et David Luiz, défenseur Parisien blessé et sur le bord de la touche, vient de rentrer par surprise sur le terrain ! A grandes enjambées, il remonte le ballon, et autour de lui même ses coéquipiers semblent hésitants. Après avoir craint la blessure, David, bouclettes au vent, semble heureux dans cette grande chevauchée, et ce ne sont pas les sifflets du Vélodrome qui gâcheront son plaisir. De l’autre côté du terrain, Marquinhos se préparait pourtant à le remplacer. Il a même fait quelques petits sauts d'échauffement quand le speaker du Vélodrome a annoncé à tout le monde le changement à venir. Marquinhos attend, en vain que David Luiz obéisse. Malgré l’insistance du banc parisien qui fait de grands signes pour l’inciter à venir se mettre au chaud, malgré une possible blessure inquiétante à quelques jours de la Ligue des champions, David Luiz veut rester sur le terrain, jouer, et courir balle au pied.

Le roi Luiz



Fin du match. Interrogé par les journalistes sur ce moment de flottement, son coéquipier Serge Aurier se marre « ça c’est David ça. Il a des moments de folie dans sa tête, on ne sait pas ce qu’il nous fait ! ». Souvent catalogué comme fou, au moins autant à cause de sa coiffure que de ses moments de sur-excitation où il agit comme un gamin avec une voiturette, David Luiz est au minimum un homme souriant.
Dès sa première interview de fin match au PSG, au début de la saison 2014-2015 il lance un « Profitez de la vie ! » aussi joyeux que mystique, en guise de présentation. Ses coéquipiers décrivent un homme attentif, capable de ces moments de folie, mais aussi un grand professionnel. Au début de la saison, Presnel Kimpembe, le plus jeune des défenseurs du PSG, confiait que le Brésilien était devenu son modèle : « Parfois, on reste plus de temps que prévu sur le terrain après les séances et il me donne beaucoup de conseils. Il insiste beaucoup sur la concentration, sur le fait qu'il ne faut jamais se relâcher tout au long du match. »

« Mon but, c'était d'être heureux. »



Indispensable à son équipe, David Luiz est aussi impulsif. Peut-être trop : quand, en février dernier, il fête excessivement son but contre son ancienne équipe, Chelsea alors qu’il avait promis de ne pas le faire, il s'excuse : « Pardon pour avoir célébré mon but mais l’émotion était trop forte… ». Et Chelsea pardonne. Le Brésil aussi lui pardonna la défaite 7-1 lors de la Coupe du monde 2014, où il fut l’un des rares épargnés par la critique. David Luiz gagne sa liberté en étant attachant et surtout irréprochable sur le terrain. Dimanche soir, même Laurent Blanc semble avoir presque pardonné à David Luiz son insubordination : « Il est resté sur le terrain, il a bien fait car il a été excellent dans les 10 dernières minutes, » lance, un poil irrité, l’entraîneur du PSG à la fin du match. Dans une interview au JDD, David Luiz revenait sur son enfance. A la question « Avez-vous pensé faire autre chose que du football ? » le Brésilien répond que plein d’autres choses le passionnent, et de conclure : « Mon but, c'était d'être heureux. » Mission accomplie.

Par Clément Mathis pour TATANE


Votre compte sur SOFOOT.com

5 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par dogtor (295) le 10/02/2016 à 16:32
      

    Ca nous dit pas si il avait le droit de rentrer sans l'accord de l'arbitre. le bordel que ça aurait été si il avait fait quelque chose de décisif...

  • Message posté par KillerCroc (1884) le 10/02/2016 à 17:32
      

    Sa célébration en transe contre Chelsea, ça m'as donné des frissons, impossible d'oublier!

  • Message posté par Briceleo (1374) le 10/02/2016 à 18:21
      

    "Il me donne des conseils sur la concentration". Un peu comme si Cantona donnait des conseils pour "garder son calme".

  • Message posté par Zyx (353) le 10/02/2016 à 18:24
      

    Message posté par dogtor
    Ca nous dit pas si il avait le droit de rentrer sans l'accord de l'arbitre. le bordel que ça aurait été si il avait fait quelque chose de décisif...


    L'arbitre avait donné son accord

  • Message posté par Frenchies (-1) le 11/02/2016 à 10:02
      

    oui c'est du genre, juste un regard avec un semblant de signe de la main.

    personne n'y voit que du feu,
    donc tout le monde en dehors du joueur et de l'arbitre central
    peut être surpris ...

    mais au bout du compte, c'est un épiphénomène -_-


5 réactions :
Poster un commentaire