L'oeil de Tatane

14/12/2015

Et de 5… Alors que les premiers supporters quittent le Parc, la frappe de Lucas vient battre une nouvelle fois le pauvre Anthony Lopes. Applaudissement polis du stade parisien, qui agite des petits drapeaux sur la voix agaçante de Bruno Mars que crachent pour la cinquième fois les haut-parleurs… Lâchement dénoncés par la caméra qui remonte les tribunes, certains supporters n’applaudissent même pas. Les mains dans les poches, on devine qu’ils pensent plus au froid qu’à la belle passe de Di Maria, qu’à la réussite de Lucas qui vient de marquer sur sa première occasion. 5-1, fin du match dans une certaine indifférence. Bah oui, le PSG a marqué 5 buts. Mais c’était de la Ligue 1.

L’objectif du PSG, c’est la Ligue des champions, le reste c’est trop facile, et les matches de Ligue 1 ressemblent de plus en plus à des entraînements en public, en attendant de jouer Chelsea en février. D’ailleurs, les sparring-partners français sont de moins en moins motivés. Cela fait presque un an que le PSG marque au moins 2 buts à chaque match à domicile. Les buts, on connaît. Alors le public veut vibrer pour autre chose. Oui mais quoi ? Il a trouvé dimanche.

1ère - 22ème minute : Du beau jeu. Le début de match est une démonstration du PSG, et l’ambiance à la hauteur de la qualité de passe de toute l’équipe. Paris déroule, Di Maria et Thiago Silva allongent et le public se régale, chante. 2-0 au bout d’un quart d’heure de très grosse intensité. Le Parc exulte, les drapeaux flottent, le Parc pavoise avec enthousiasme. Mais ça ne marche plus quand on encaisse un but.

22-33 : Un gardien rigolo. 22ème minute de jeu, Lyon réussit enfin une sortie de balle. Jordan Ferri frappe et Kevin Trapp se troue pour la 4ème fois de la saison. Le match n’est pas vraiment relancé mais le public, lui, est bien refroidi. Alors le Parc se trouve un nouveau jeu pour faire passer le temps : chambrer son gardien sur chacune de ses prises de balles en l’applaudissant copieusement (27ème, 36ème). Un peu de fun et une façon de le remercier d’entretenir un semblant de suspense... Mais très vite, le PSG gère, Kevin ne touche même plus de ballon alors il faut trouver autre chose.

Trapp Chambré

Vidéo


33-45 : Des injustices. Hurler excessivement sur une touche donnée à l’adversaire comme si le sort du match en dépendait (36ème), siffler Beauvue qui mange béquilles et coups de coude de David Luiz (33è, 35è), l’arbitre qui ose siffler une faute contre Serge Aurier (42è). Le public fait semblant d’être tendu. Mi-temps, le quart d’heure de révolte se termine sous des applaudissements feutrés.

45-60e : Angel Di Maria. Dès le retour des vestiaires, une occasion (47è), une merveilleuse louche pour Aurier (53è) et des jolis corners. C’est celui qui fait regretter aux supporters d’être restés trop longtemps au chaud dans les travées.

60-70è : Un adversaire en souffrance. Le but de Cavani fait retomber le public dans le schéma du premier quart d’heure. Deux buts d’avance, on applaudit les coups de pression de Matuidi ou Aurier, les contres favorables de Thiago Motta. Des « olé » sur chaque passe et un premier « Paris est magique » descend des tribunes du Parc.

70-77è : Le retour de Verratti. Déjà acclamé alors qu’il s’entraînait sur le bord du terrain, un ballon gagné 4 secondes après son entrée en jeu et une ovation pour chaque passe réussie. Un « intérieur-extérieur » à terre sur la ligne de touche pour sauver un ballon (73è) plus applaudi que le pénalty de Zlatan cinq minutes plus tard. Et les « Olé » qui reprennent.

77-92e : Ne pas mourir de froid. Bon ben ça fait 4, l’OL reste toujours aussi inoffensif et Zlatan a mis son doublé. Quand Trapp réussit son premier vrai arrêt du match sur une belle frappe de Beauvue (90è), ça fait corner, et sur la contre-attaque le but de Lucas. 5-1, anecdotique et trop facile.

Par Clément Mathis, pour Tatane


Votre compte sur SOFOOT.com

1 réaction ;
Poster un commentaire

  • Message posté par cisco69 (229) le 14/12/2015 à 20:13
      

    Quoi ? Le public du Parc est plus spectateurs que supporters ? Non, sacrée surprise..

    Sinon, étant pinailleur, il me doit de rajouter cet information essentiel dans cet article qui l'est pas moins. Un "Paris est magique" a été chanté et entendu en 1ère mi-temps.


1 réaction :
Poster un commentaire