Some Velvet Football

22/01/2013

En ce début d’année, j’ai un peu le cafard. Il fait froid, il faut souhaiter la bonne année à tout un tas de personnes qu’on ne porte pas dans son cœur. C’est un peu pénible. Surtout qu’avant ça, on a dû se cogner 15 jours sans Ligain. Et je dois bien avouer que 2 semaines ça fait long. 2 semaines sans entendre les doux noms de Léon Bollée, Auguste Bonal ou François-Coty, ça semble même interminable. J’ai beau avoir essayé de me sustenter avec les matchs du Boxing day, le charme n’opère pas. Ça joue trop vite, trop fort, il y a trop de buts. C’est suspect. Et puis bon, ils leur manquent quand même des joueurs de la trempe de Cohade, Nivet ou Féret. Les véritables artistes qui illuminent nos yeux de footballeurs. D’ailleurs les grands joueurs étrangers ne s’y trompent plus. C’est en Ligain qu’ils veulent jouer ! Prenez Lucas, il a très vite compris que s’il voulait progresser il fallait aller se frotter aux meilleurs. Privilégier le challenge sportif à l’argent, c’est suffisamment rare pour être souligné. Réjouissons-nous donc de ce choix qui est quand même autrement plus ambitieux que d’aller s’enterrer à Manchester United.

Evidemment, cette hausse du niveau de jeu fait des victimes. Les nenê, Hoarau ou Rémy sont obligés de s’exiler pour retrouver du temps de jeu. On voit d’ailleurs que le niveau n’est pas le même. A peine arrivé à QPR, Loïc Rémy plante déjà son premier but. La Ligain est véritablement en train de creuser un fossé avec les autres championnats. Le risque étant d’avoir une coupe d’Europe à deux vitesses. Les clubs français d’un côté, puis les clubs étrangers de l’autre qui se battront pour les places d’honneur.

Mais le niveau affiché par l’ensemble des équipes ne fait pas tout. On aime aussi les personnalités qui amènent un peu de saveur chaque week-end. Jeunechamp par exemple. Il n’est pas content d’un 4/10 reçu dans L’équipe ? Bim, il colle une droite au journaliste impétueux ! Pas de fioritures, ça va droit au but. Dans ces conditions, il est donc tout naturel de voir débarquer les joueurs les plus intéressants. Joey Barton en tête.

Et que dire du suspense ? A vrai dire, c’est le seul championnat où il existe encore une incertitude quant au nom du prochain champion. Paris a raté le coche la saison dernière et il n’est pas impossible que ce soit encore le cas cette année. Personnellement, je vois bien Nice finir en boulet de canon et rafler la mise lors de la dernière journée. Sacrée équipe que ce « Barca des Alpes-Maritimes » ! D’ailleurs ce n’est pas en Espagne qu’on verrait un tel scénario, la Liga n’étant ni plus ni moins qu’une course entre deux Ferrari et dix-huit Fiat Multipla.

Quand j’y pense, tous mes bons souvenirs de foot sont liés à la Ligain. De frappes d’Hamada Jambay, à un but en pivot de Grégory Wimbée en passant par un une-deux aérien entre Loko et Peydros. Tout ça a eu lieu sur les pelouses françaises. Plus le temps passe et plus j’en suis certain. Ce n’est pas le football que j’aime, c’est la Ligain.


Votre compte sur SOFOOT.com

1 réaction ;
Poster un commentaire

  • Message posté par OuinOuinOuin le 28/01/2013 à 17:09
      

    C'est beau.


1 réaction :
Poster un commentaire

 
Derniers billets