Pédale!

26/07
Yvette Horner (1952-1963) La musique et le Tour de France, c'est elle. Yvette Horner ne fut pourtant pas la première à établir une passerelle entre les deux disciplines – les premières chansons officielles du Tour remontent aux années 30 – mais 11 éditions passées à jouer de l'accordéon au beau milieu du défilé de la caravane, juchée sur le toit d'une Citröen siglée « Suze », ça marque forcément les esprits… sans même parler de la constitution physique que cela nécessite. Respect donc à la reine de l'accordéon aux 2000 concerts. Kraftwerk, « Tour de France » (1983 - 2003) Pionniers de l'électro, les Allemands de Kraftwerk ont multiplié les albums-concepts consacrés à ...
Geschke plane, le suspense en chute libre
22/07
Le Tour de France attaque un copieux menu de quatre étapes dans les Alpes et le peloton a décidé de ne pas perdre pas d'énergie en fioritures : le bon coup du jour se forme rapidement, 28 coureurs s'extirpant d'un peloton forcément consentant puisque la quasi-intégralité des équipes s'y trouve représentées, tandis que les mauvais élèves – Bretagne-Séché et Bora-Argon 18, levez la main – n'ont pas les moyens de lancer la chasse. Les deux autres formations absentes, Lotto-Soudal et BMC, ont en revanche un mot d'excuse à faire valoir : elles consacrent toutes leurs forces vives au soutien d'un leader en difficulté, soit Tony Gallopin et surtout Tejay Van Garderen. Malade, victime de maux de têt ...
Bernard Thévenet : « J'ai ce statut à part de ‘l'homme qui a détrôné Merckx' »
22/07
Quand débute le Tour 1975, Eddy Merckx en a gagné 5 des 6 dernières éditions... les 5 auxquelles il a participé. Comment aborde-t-on une compétition où un tel archi-favori se détache ? En essayant de ne pas trop faire attention à son palmarès ! Il faut rester concentré sur soi-même, même si c'est parfois plus facile à dire qu'à faire. Moi, en 75, j'arrivais sur le Tour avec une bonne dose de confiance. J'avais gagné le Dauphiné, un vrai petit Tour de France qui emprunte les mêmes routes, les mêmes montagnes, que le Tour, et je savais que j'avais les moyens de faire quelque chose de bien… à condition d'attaquer Merckx dans les cols, de lui mettre la pression, et en espérant que d'autres en fa ...
Peter le dauphin
20/07
Un mot sur le vainqueur de cette 16e étape. Enfin deux plutôt. Tapez «Plaza» + «Fuentes» et vous allez comprendre que ce bon Ruben a trempé dans l'affaire Puerto. Oui, comme un Valverde et une bonne partie du peloton espagnol et quelques noms d'autres sportifs qu'il ne faut surtout pas prononcer. Le genre d'information dont Thierry Adam n'a pas à sa disposition, trop préoccupé à donner dans l'auto-promo pour les copains, et que son consultant préfère taire. Alors saluons, la victoire du plus clairvoyant. A 35 ans, le vétéran de la Lampre a roulé sa bosse dans le peloton et comprend un peu la course. Il sait que lorsque Peter Sagan promène sa grande carcasse dans une échappée, le premier qui ...
Rule, Britannia !
18/07
Si les Pyrénées ont offert un morne spectacle où le peloton s'est retrouvé muselé et les étapes cadenassés par les sergents de la Sky et de Froomey, les étapes de transition, elles, sont susceptibles d'écrire des scénarios plus fous. Le tracé du jour, accidenté tel un cardiogramme, en est l'exemple parfait. Pinot revanchard. Amorphe dans les Pyrénées, Thibaut Pinot, sans pression au général, lâche les chevaux et s'échappe en tête en compagnie de deux équipiers. La FDJ mise gros aujourd'hui ; c'est pas la journée super cagnotte mais 100% des gagnants ont tenté leur chance. Une stratégie de course curieuse mais qui met en évidence la difficulté pour la FDJ de redéfinir ses objectifs avec la d ...
Sagan, des bleus à l'âme
17/07
Et si cela devenait l'histoire de sa vie ? Sous le soleil caniculaire qui frappe Rodez, le peloton parvient à reprendre les échappés de justesse. S'organise alors très rapidement un sprint que Peter Sagan entend bien emmener. Profitant d'un bon travail de la Katusha d'Alexander Kristoff, le maillot vert déboite – un peu tôt sans doute – sans jamais parvenir à déborder Greg Van Avermaet, qui surprend tout le monde et va empocher sa deuxième victoire sur un Grand Tour après celle de 2008 sur le Tour d'Espagne. Ironie du sort, Sagan perd devant l'abonné des 2e et 3e place des les classiques du printemps. Pour la quatrième fois depuis le début du Tour de France édition 2015, le Slovaque termine ...
Purito double la mise
16/07
Il reste à peine 6 bornes. Sur le plateau de Beille, sous la pluie, un mec déguisé en Mario court à côté du peloton maillot jaune. Comme s'il était là pour servir les champignons à Chris Froome, bouchant, lui ou ses lieutenants Thomas et Porte, les trous que Quintana ou Contador ont vainement essayé de créer. Si les phares allumés des voitures, la pluie voire la grêle et les pentes montagneuses pouvaient augurer une fin d'étape dantesque, la puissance de la Sky a annihilé toute tentative et aucune chute ou grosse défaillance n'est venue animer une fin d'étape finalement décevante. Car Chris Froome n'a, à l'évidence, aucun rival sur ce Tour et a, aussi à l'évidence, autorité sur ce peloton. ...
Majka, l'envol du Rafal
15/07
Froome, le Yellow King. D'un coup de pédale, le Britannique, casaque vermeille, provoque un coup d'état et écoeure les prétendants. Sa victoire, à La Pierre-Saint-Martin, n'avait pourtant rien de solaire et élève au carré les suspicions sur sa condition physique hors-norme, sa régularité de métronome, sa puissance développée. Le personnage se construit une réputation sulfureuse, refuse de porter le maillot jaune après la chute de Tony Martin par fair-play mais joue des coudes au sein du peloton lorsque la course s'emballe. Opaque et fuyant, Christopher Froome fait face aujourd'hui au piratage et à la publication de ses données de performance enregistrées lors de l'ascension, en 2013, du Mont ...
On a fait une étape du Tour au sein de la caravane
15/07
L'étape en question, c'était la huitième de ce Tour 2015 entre Rennes et Mûr-de-Bretagne, samedi 11 juillet. Au total, 181,5 kilomètres à parcourir dans l'intérieur des terres bretonnes, depuis la capitale de la région jusqu'au fameux raidillon costarmoricain en passant par l'Ille-et-Vilaine et le Morbihan. La bagarre promettait au sein du peloton, mais une fois n'est pas coutume, on allait se désintéresser pour un jour de l'actualité des coureurs pour s'intéresser à celle de la caravane publicitaire les précédant. Soit un défilé de 20 kilomètres de long, 180 véhicules décorés et animés par 600 caravaniers représentant 37 marques. C'est donc le constructeur automobile tchèque qui nous accuei ...