Pédale!

21/07/2013
On vous avait dit dans le dernier Pédale ! que Mark Cavendish avait réservé sur les Champs ce soir. Imbattable, invincible, surpuissant : le Cav' était censé rappeler à tout le monde pourquoi cela fait quatre ans qu'il lève les bras à Paris. Sur une étape toute plate, avec une énorme ligne de droite et un sprint massif pour finir, la bombe de l'île de Man ne craint à peu personne. Oui mais voilà, contrairement à ses périodes Columbia, HTC-Highroad ou même Sky, l'Anglais a cette fois trouvé un adversaire à sa hauteur. Un mec capable de le défier et de le régler tout seul sur la ligne, comme un grand. On ne va pas se mentir : cette dernière étape Versailles-Paris, on l'a déjà vu mille fois. L ...
Quintana, pure colombienne
20/07/2013
« Historico para Colombia. Solido. Fuerte. Hoy dia de Iiiiiiiiiindependencia. » Pacho Benitez, le commentateur de Radio Caracol, est au bord de l'infarctus et demande à la régie d'envoyer l'hymne national sur lequel il commente les cinq cent derniers mètres du grimpeur colombien, qui vient de déposer Christopher Froome et Purito Rodriguez. « Quelle différence. Que retentisse notre hymne national. Jour de la Patrie, 20 Juillet, qu'est-ce que c'est grand pour la Colombie ! Notre Nairo Quintana, celui de Colombie, va arriver. Il a fondu Froome. La Colombie est revenue semer le drapeau national sur le Tour. Merci Dieu de l'Univers. » Avec 16 secondes d'avance sur Purito, 28 sur le maillot jaune ...
Caramba, encore raté
19/07/2013
Faire une Pierre Rolland. Définition : Se pointer sur le Tour sur-préparé, avec l'intention d'aller très haut dans le classement général et avec de bonnes raisons d'y croire, prendre le maillot à pois dans les premières étapes par hasard, se laisser griser par les chauvins dopés à France Télévisions qui crient son nom comme des cons sur les bords de route, en faire une stratégie de course, s'épuiser sur des côtes de quatrième catégorie et sauter à la première étape de montagne. Celui qui un jour avait regardé Contador dans les yeux avant de le déposer dans l'Alpe d'Huez se voulait un champion, il est devenu un baroudeur. Dans un début d'étape qui ressemble à un début d'étape (Bled Kadri et C ...
Christopher Froome, comme un leitmotiv
17/07/2013
Autour du lac de Serre-Ponçon, le troisième contre-la-montre de ce 100ème Tour (le deuxième individuel) n'avait à peu près rien à voir avec les deux précédents. Plus court et surtout beaucoup plus vallonné avec la côte de Puy-Sanières et la côte de Réallon, il n'était pas vraiment promis aux spécialistes comme Tony Martin ou Mimosa Chavanel. Jean-Christophe Péraud, lui, avait une belle carte à jouer. Gros rouleur et à l'aise quand la pente s'élève, le protégé de Vincent Lavenu pouvait légitimement aller taquiner un Fuglsang ou un Ten Dam au classement général. Hélas, il était dit que ce Tour 2013 serait pourri jusqu'au bout pour les Français. En pleine reconnaissance du parcours ce matin, Pé ...
Rui Costa bravo
16/07/2013
Elle était donc là, la traditionnelle journée carte blanche. Celle où l’échappée du jour se compose de coureurs inoffensifs au général et à qui le peloton laisse volontiers 10 minutes d’avance. Autant dire que l’équipe qui oublie d’y placer un coureur a l’air bien maligne. Conscients que le parcours entre Vaison-la-Romaine et Gap était propice aux baroudeurs, mais également synonyme de dernière chance de briller –enfin- avant les Alpes, les Français avaient décidé de se porter à l’avant. Ils furent huit (Voeckler, Jeannesson, Riblon, Coppel, Kadri, Gautier, Gallopin et Marino) à se hisser parmi les vingt et quelques fuyards du jour, un groupe au sein duquel on trouvait tout de même un ancien ...
Top 10 : Ces Français qui devaient gagner le Tour
15/07/2013
Christophe Moreau Exclu du Tour en 1998 avec toute l’équipe Festina, Moreau va se servir de ce couac pour rebondir. D’abord présenté comme un simple rouleur, l’homme du territoire de Belfort va se révéler être un coureur très complet. Sa 4ème place dans l’édition 2000 brise un tabou. Oui, le mec peut gagner le Tour. C’est en tout cas ce que l’on pense. Surtout qu’il commence à très bien passer les cols tout en continuant d’être un excellent rouleur. L’attirail idéal pour gagner. Mais la poisse va s’en mêler puisqu’il oscillera entre abandons (2001 et 2002) et belles places d’honneur (8ème, 12ème, 11ème puis 7ème entre 2003 et 2007). Moreau n’avait pas les épaules ni les bons produits pour s ...
Froome seul au monde
14/07/2013
Sourire au vent, à dix-huit kilomètres de l’arrivée, Peter Sagan a célébré la fin de son aventure à l’avant de la course par un wheeling, juste avant d’être repris par le peloton. Curieuse façon d’appréhender l’ascension du Ventoux, épilogue redouté de la plus longue étape de ce Tour 2013. C’est que le Slovaque avait déjà réussi sa journée. Sa présence dans l’échappée du jour ne traduisait pas un quelconque fantasme de victoire en haut du Géant de Provence, rêve secrètement caressé par ses compagnons de fortune. Elle devait simplement lui permettre de braquer le sprint intermédiaire et les points qui vont avec dans l’optique du maillot vert. Mission accomplie. Pour les autres, il a rapidemen ...
La France qui ne gagne pas
13/07/2013
Et Thierry Adam débanda. Depuis le début de ce centième Tour, le président du fan-club Thomas Voecker vibre dès qu’un Français lève le cul de sa selle. Un chauvinisme qui lui occulte la triste vérité : les tricolores sont hors-sujet. Largué au général (ça intéresse quelqu’un la 9e place de Peraud ?), absent dans les sprints mais toujours présents pour animer des échappées publicitaires. Mais il était dit qu’à la veille du 14 juillet il y a aurait une occasion à saisir lors de ces 191 kilomètres entre Saint-Pourçain-sur-Sioule et Lyon. Une étape pour un homme libre enfin. Les équipes de sprinteurs avaient posé la RTT et la Sky assurait un tempo histoire de. Julien Simon l’a saisie. Le Renna ...
Vent de folie sur le Tour
12/07/2013
Quelque part en plein centre de la France, un coup de vent savamment mis à profit par les spécialistes d'Oméga-Pharma-Quick-Step a animé une étape qui était – avouons-le – chiante comme la pluie avant cela. Parmi les piégés, les deux leaders d'Euskaltel Igor Anton et Mikel Nieve et surtout Marcel Kittel, qui marchait sur l'eau jusqu'à présent et qui a décroché hier... la place du con.Mais alors qu'on pensait que ce petit événement n'aurait pas de grandes conséquences sur le classement, Alejandro Valverde avait la très mauvaise idée de crever à ce moment-là. Le con. L'étape se transformait alors en contre-la-montre par équipes mais les Movistar (qui ont fait redescendre tout le monde sauf Qui ...