OL'Dirty Bastards

18/05
38ème journée de Ligue 1 OGC Nice – Olympique Lyonnais 0-1 Pour Lyon : Koné (6ème) Le mode d’emploi 1. Bako Koné Le jour où il faudra évaluer la trace laissée par Bako Koné dans l'histoire de l'Olympique Lyonnais, on commencera par sourire. Parce qu'on a beau avoir toute la sympathie du monde pour le bonhomme, parfois même une certaine admiration pour cette allure qui sied si peu à son football, le Général a raté plus de matchs qu'il n'en a réussis. Genre beaucoup plus. Mais il y a une chose qu'on ne pourra jamais lui enlever : Bako est toujours là quand on a besoin de lui. Un peu comme ce pote du second cercle qu'on croise avec plaisir mais qu'on n'appelle jamais, à part pour un ...
OL, le sale air de la peur
11/05
37ème journée de Ligue 1 Olympique Lyonnais – FC Lorient 0-1 Pour Lorient : Doukouré (54ème) Le mode d’emploi 1. Maxime Gonalons Il paraît que c'est dans les moments difficiles que s'affirment les vrais patrons. Contre Lorient, dans un match joué à dix contre onze avant même l'expulsion de Dabo, Max Gonalons a été de tous les combats. Pour ne pas dire qu'il a été tout le combat. Monumental à la récup', Washing Maxime a été le cerveau du jeu lyonnais qui, si on en a peu profité, n'aura subsisté que grâce à lui. C'est Gonalons qui, d'un extérieur parfait, décale Bedimo dont le centre aboutit à la première frappe cadrée de Lacazette (42ème). Et c'est encore lui qui envoie ce même Lac ...
Mvuemba, pétard souillé
05/05
36ème journée de Ligue 1 Olympique de Marseille – Olympique Lyonnais 4-2 Pour Lyon : Mvuemba (39ème), Gomis (82ème) Pour Marseille : Diawara (14ème), Thauvin (26ème), Gignac (48ème et 56ème) Le mode d’emploi 1. Arnold Mvuemba A Lyon, il y a un public averti pour s’attacher aux destins un peu tordus. Mais que faire de celui toujours plus contrarié d’Arnold Mvuemba ? Il suffit que l’ancien Merlus balance ses plus belles perles pour que tout autour de lui prenne l’allure de fin du monde. Qu’il envoie un premier récital à Turin et c’est l’OL qui passe par la fenêtre en Europa League. Qu’il fasse péter une frappe pour recoller les morceaux au Vélodrome (39ème) et c’est l’idée même d’ ...
Fekir, hors des clous
28/04
35ème journée de Ligue 1 Olympique Lyonnais – SC Bastia 4-1 Pour Lyon : Gomis (13ème), Fekir (22ème), Koné (50ème), Lacazette (63ème) Pour Bastia : Bruno (47ème) Le mode d’emploi 1. Nabil Fekir Dans les archives, on pourra toujours compter sur ces stats qui ne trompent pas : un but et deux passes décisives. Reste qu’au moment de mesurer l’empreinte d’un joueur sur un match, on préfèrera toujours s’en remettre à l’ovation qui peut descendre de Gerland. Pour y avoir droit, un joueur ne doit pas seulement avoir réussi une prestation de haut vol. Il lui faut également envoyer ces quelques signaux qui font qu’une reconnaissance entre lui et son public est en train d’opérer. C’est le ...
La voie du Sam muraille
24/04
34ème journée de Ligue 1 Toulouse FC – Olympique Lyonnais 0-0 Le mode d’emploi 1. Samuel Umtiti. Le fameux patron de la défense est avant tout un type irréprochable. Depuis quelques mois, le qualificatif ne colle pas vraiment à Umtiti. Pas plus qu’à ses camarades des lignes arrières d’ailleurs. Pourtant, si on lui en demande plus qu’aux autres, c’est qu’on a de bonnes raisons de le faire. Parce que si l'on avait dû fabriquer un défenseur, il aurait probablement ressemblé à ça. Peut-être même, bûcheurs comme on est, qu'on n'aurait pas sous-traité la partie coiffure. Irréprochable, Umtiti ne l'a pas été sur la pelouse maudite du Stadium. En témoigne la facilité avec laquelle Ben Yedder ...
OL, version originale sous-titrée
20/04
Finale de la Coupe de la Ligue Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain Pour Lyon : Lacazette (56ème) Pour Paris : Cavani (3ème et 32ème s.p.) Le mode d’emploi 1. Alexandre Lacazette Le débat n’en est plus un : Lacazette devrait aller au Brésil. Et la théorie qui consiste à dire qu’il n’est plus un joueur de côté ne tient pas. La preuve, six mois après sa dernière escapade au poste, il ne lui a fallu que deux minutes pour faire la différence entre le passage au 4-3-3 (54ème) et son but (56ème). C’était déjà après un débordement sur la droite qu’il avait servi Gomis (6ème), avant de remettre ça une dernière fois depuis la gauche pour la dernière occasion de Fekir (79ème). Les deux ...
Que des terrains n°10 dans ma team
14/04
33ème journée de Ligue 1 Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain 1-0 Pour Lyon : Ferri (31ème) Le mode d’emploi 1. Jordan Ferri Qui n’a jamais rêvé de jouer en pro ? Qui n’a jamais rêvé de mettre le but de 25 mètres sous la barre ? Un but qui ne devrait rien à personne d’autre, dans un stade en liesse, offrant du coup la victoire face à une équipe du genre vachement plus forte. Qui n’a jamais rêvé de tenir en respect le caïd du camp d’en face ? De ne pas céder, au courage, malgré son ascendant physique, moral et sa réputation. Et d’emporter la bataille, à la ruse. On croit souvent avoir des rêves de grandeur, alors qu'au bout du compte, on voudrait juste être Jordan Ferri. Rien ...
Mvuemba, Xavi par procuration
11/04
¼ de finale d’Europa League Juventus de Turin – Olympique Lyonnais 2-1 Pour Lyon : Briand (17ème) Pour Turin : Pirlo (3ème), Marchisio (67ème) Le mode d’emploi 1. Arnold Mvuemba Pirlo n’a eu besoin que d’un éclair de génie pour éteindre les derniers espoirs lyonnais. Mvuemba prendra ce qu’il reste, tout le match, pour rallumer la lumière dans le placard. On peut toujours faire mine d’être surpris de retrouver l’ancien protégé de Christian Gourcuff à pareil niveau, l’intéressé avait prévenu son monde cette semaine quand il était question de savoir s’il se sentait un peu Pirlo dans l’âme : « Si je dois citer un milieu que j’admire, ce serait Xavi. » Qu’il faut prononcer « ...
Lopes, le gant des Lyonnais
06/04
32ème journée de Ligue 1 Valencienne FC – Olympique Lyonnais 1-2 Pour Lyon : Gomis (29ème), Ferri (69ème) Pour Valenciennes : Waris (65ème) Le mode d’emploi 1. Anthony Lopes Rémi Garde aime le jeu, mais surtout « l'état d'esprit »(©). Ce truc un peut fourre-tout censé faire la différence, surtout quand les événements sont hostiles. Ça tombe bien, la période est propice aux travaux pratiques avec ces décisions arbitrales défavorables encore plus nombreuses que les blessures. Alors, dans un match où il n'aura pas eu grand-chose à faire, à part une parade somptueuse pour du beurre après une faute de Medjani sur Gonalons (80ème), Lopes a sauvé les siens à la tronche. Le pena ...