Never trust a marxist in football !

30/11/2012

Les soirs de semaine, il t'arrive de ne pas avoir le temps de finir un dossier urgent pour t'entasser à six dans une AX et partir à la recherche d'un terrain pelé de la grande couronne. Tu sais que tu joues en Foot à 7 quand…

Par Nicolas Ksiss-Martov et les membres du Bayern de Monique (FSGT - lundi soir)

...quand tu as appris à gérer la présence de deux ballons sur le terrain sans paniquer.

...quand ton gardien arrive à toucher la barre transversale. Ok, en sautant.

...quand tu sais que ton terrain, c’est toujours celui tout au fond.

...quand tu t'es déjà pris la tête avec ton coach sur la formation en 2-3-1 ou celle en 3-2-1.

...quand tu as déjà joué contre une équipe qui avait la même couleur de maillot que toi. Heureusement leurs manches étaient d'une couleur différente.

...quand en fait, on ne marque pas plus de buts en se mettant tout seul devant à attendre la passe.

...quand tu as déjà fait un shi-fu-mi deux minutes avant le match pour savoir qui irait aux cages.

...quand dans un même match, tu as joué attaquant, puis gardien et défenseur. Ou l'inverse.

...quand tu as déjà commencé un match avec deux joueurs de moins que l'adversaire. Plutôt mourir que de perdre par forfait.

...quand une minute avant le coup d'envoi, tu as demandé aux adversaires d'attendre encore un tout petit peu. Tu viens d'avoir tes gars au téléphone et ils sont en train de se garer.

...quand pour la première fois de ta vie, tu es allé à La Poste pour envoyer une feuille de match.

...quand tu t'échauffes avec le portable dans une main pour prendre des nouvelles des retardataires.

...quand tu as déjà joué un match avec un joueur de l'équipe adverse.

...quand tu rencontres des équipes clandestines de policiers ou d’anciens ultras du PSG ou de l’ASSE qui prennent toujours des noms codés pour ne pas être reconnus.

...quand juste avant que l'adversaire joue le coup d'envoi, tu lui demandes si pour la touche, on se base sur les lignes jaunes ou les lignes blanches.

...tu as déjà percuté un joueur du terrain d'à côté en pleine remontée de balle sur l'aile, sous prétexte que « bah c'est aussi son terrain ».

...quand tu as passé cinq bonnes minutes à repérer le tracé des limites du terrain, et tu es heureux qu’il y en ait une pour la surface de réparation.

...quand t'as déjà joué 30 minutes avec une entorse, parce que « on va pas finir à 6 quand même ».

...quand tu t'es déjà pris un but sur un dégagement du gardien adverse.

...quand ton gardien a toujours le même alibi pour ses cagades à répétition : « l'éclairage ».

...quand tu connais un gars de l’équipe qui maîtrise vraiment bien le règlement du Foot à 7, mais son fils étant malade, il n’est pas là ce soir.

...quand ton maillot appartenait avant à une équipe de foot à 11 de ton club. Ou de celle du cousin de la femme de ton gardien de but.

...quand tu es coutumier des scores de tennis... ou de hand selon les semaines.

...quand tu as testé les mi-temps d'une minute.

...quand ton défenseur est le meilleur buteur de l'équipe.

...quand tu soupçonnes le meilleur joueur d’en face de jouer en DH de district FFF.

...quand tu sais que celui qui siffle la fin du match, c'est le projecteur.

...quand le hors-jeu n'existe pour toi qu'à la télé.

...quand dans la même équipe adverse, tu as déjà vu un maillot rouge Che Guevara avec un maillot rose Agnès B.

...quand tu refais les matchs sur le trajet RER Boussy Saint-Antoine - Villeneuve Saint-Georges.

...quand tu aimes partager un vestiaire de 5m2 avec un type qui t'a insulté toute la soirée.

...quand tu sais ce que c'est de jouer avec un crampon au pied droit et une Reebok Classic au pied gauche.

...quand tu penses te chauffer à bloc sur des entraînements d'1min30.

...quand tu prétends sortir pour laisser jouer les autres alors que tu craches juste ton week-end de beuverie.

...quand tu aimes faire 50 bornes à 6 dans une AX, écrasé sous les sacs, pour aller dans une ville perdue, sur un terrain non-référencé par Google Map.

...quand tu choisis toujours le côté du terrain face à l'éclairage pour la première mi-temps, celui où tu vois rien. Car tu te dis que comme le vent, d'arriver à voir en deuxième mi-temps, ça fera la différence.

...quand tu as expliqué 10.000 fois à ton adversaire qu'on n'a pas le droit de marquer sur une touche au pied.

...quand tu as entendu parler du principe de la montée en division supérieure, tu t'es dit qu'un jour tu allais essayer.

...quand la touche au pied ne fait pas forcément de toi un meilleur joueur.

...quand tu as compris qu'avec l'auto-arbitrage, il y a deux types d'individus : le diplomate et l'enculé de sa race.

...quand tu t'es déjà pris un poteau en pleine gueule le long de la ligne de touche.

...quand tu méprises les mecs qui font des urban leagues parce que toi, tu sprintes sur plus de 20 mètres.

...quand tu te dis que si tu jouais à 11, y aurait peut-être un mec qui aurait pensé à prendre du savon.

...quand tu bénis la FSGT le seul soir de l'année où elle t'a attribué un synthé au lieu du terrain en terre plein de flaques.

...quand après trois jours de pluie intense, tu dois quand même appeler le gardien du stade pour être sûr et certain que le terrain en boue est bien impraticable à la pratique du football. Et que lui te dit de le rappeler dans l'aprem pour en être vraiment sûr.

...quand tu connais tous les McDo autour de Choisy-le-Roi, Tremblay-en-France, Bobigny...

...quand tu fais partie des 200 clicks annuels sur le site de ton club et des 20 membres du groupe Facebook.

...quand t'es fier du jeu de mots pourri que t'as trouvé pour le nom de ton équipe.

...quand tu vois que dans l'équipe d'en face quatre mecs jouent en baskets, tu te dis que même si tu perds, tu pourras toujours demander les licences...

...quand aucun des joueurs de ton équipe n'a jamais vu la couleur de sa licence. Alors qu'il l'a bien payée en début d'année.

...quand tu as déjà vu des têtards dans la flaque d'eau le long de la ligne de touche.

...quand avoir son attaquant toujours hors-jeu est signe de bonne santé de l'équipe.

...quand tu sais que la FSGT existe.

...quand pour savoir le nombre de remplaçants que tu auras le soir, t'as juste à regarder la météo.

...quand le premier responsable des blessures, c'est le ballon à 5€ dur comme du granit.

...quand tu a serré la main d'André (et non Jacques) Santini lors de la coupe nationale de Foot à 7 et que cela ne s’oublie pas.

...quand l'arbitre de la rencontre est la grande gueule de l'équipe.

...quand tu connais la différence entre la plaine nord et sud du parc interdépartemental des sports de Choisy.

...quand le gardien de but est aussi le gardien des affaires laissées au bord du terrain.

...quand tu sais que l’AS Barracuda ne porte pas de chaînes en or.

...quand rechercher une touche proche de la surface adverse est semblable à rechercher un corner.

...quand il y a rarement de mur sur coup franc.

...quand tu racontes à tout le monde que Vikash Dhorasoo aussi joue au foot à 7.

...quand l’arbitre manque parfois. Surtout quand vous perdez.

...quand tu es heureux de ne pas avoir le droit de tacler un mercredi soir de décembre sur un terrain gelé.

...quand tu ne marques des buts que sur des contres.

...quand il y a 6-1 à la mi-temps et que tu te dis que rien n'est joué.

...quand en fin de rencontre, ça joue rarement à terre.

...quand ça peut t'arriver en jouant de devenir le spectateur du match d'à-côté.

...quand tu te dis que sur un grand terrain à 11, ce serait moche à voir.

...quand tu rates un match de Ligue des champions pour aller te les peler par -5°c en grande couronne.

...quand tu te retrouves seul en défense face à quatre attaquants.

...quand le terrain est carré.


Votre compte sur SOFOOT.com

0 réaction ;
Poster un commentaire


0 réaction :
Poster un commentaire