Never trust a marxist in football !

22/11
Vincent Tarrière rencontra Gil Scott-Heron à New-York en 1998 pour le compte du regretté magazine Vibrations. L’homme était déjà une légende. Un des grands artistes de la soul music consciente et militante. Une des influences revendiquées et majeures du Hip-Hop originel pour son flow, son écriture empreinte de poésie et de préoccupations sociales. Pourtant, l’homme choisit une étonnante entrée en matière pour l’interview : « Mon père était footballeur, il a joué pour les Celtics de Glasgow. C'est sans doute de lui que je tiens mon goût pour le sport. Ma mère était bibliothécaire et professeur. D'elle j'ai sans doute hérité un fort penchant pour les livres. Sport et livres… Une drôle de ...
Red Socks: à l'ombre de l' OL, la glorieuse histoire des gones du foot à 7
21/11
article à paraître dans "Sport et Plein Air" , revue de la FSGT, décembre 2017 Tout débute par un déménagement. «Je suis arrivé à Lyon en 1998. J’avais pas fait de sport depuis longtemps et cela me démangeait de reprendre le foot», explique Antoine Brisson, bientôt 40 ans, informaticien. «Je me suis inscrit dans un club de la Croix rousse, en FFF.» Jusque là rien que du très classique. «Ils venaient de lancer une section de foot à 7, et avec quelques copains on s’y est mis. Seulement, au bout de quelques saisons, il fut décidé d’arrêter ce format. Or, nous avions tous bien sympathisé et nous voulions absolument continuer dans ce type de foot. Une relation de relation nous a parlé de ...
L'arbitrage vidéo est-il de droite?
20/11
En toute bonne logique libérale, comment peut-on accepter à l'heure d'un football milliardaire, qui jongle avec les centaines millions d'euros, que des « smicards » (tout est relatif certes) puissent détenir, par leurs incompétences évidemment et parfois évidente, voire au contraire par leur impartialité « démagogique », le destin d'une équipe et de son prestige, donc de son fonds de commerce. Un peu comme si le Cac 40 se résignait à voire ses bénéfices ou ses pertes déterminés par la sévérité de l'inspection du travail. La vidéo semble donc s'imposer comme une évidence et un bon sens, avec un Pierre Ménès dans le rôle du Jacques Marseille du ballon (vous savez ce brillant économiste ...
Quand Gustav Sébes marquait pour le foot rouge en France
20/11
Peu de temps avant de rencontrer les anglais à domicile le 25 novembre 1953 et de leur infliger une petite leçon de football dont il ne se sont vraiment jamais remis, la sélection nationale hongroise, qui n'était pas encore le fameux « onze d'or », avait effectué une halte parisienne. L'occasion pour eux de venir s'échauffer face au CO Billancourt, club des usines Renault qui règnent encore sur l'ile Séguin, autrefois fer de lance du sport patronal et devenue symbole de la toute puissante CGT dans cette entreprise nationalisée le 16 janvier 1945 pour « collaboration ». Le premier numéro de « Sport et Plein Air », revue de la FSGT, fédération héritière du sport ouvrier à la sauce ...
La Marseillaise partout, patriotisme nulle part?
14/11
C'est une démarche discrète et révélatrice. Dans une lettre co-signée ensemble, Laura Flessel, ministre des sports, Denis Masseglia, le président du CNOSF et Emmanuelle Assmann, la présidente du CPSF (Comité Paralympique et Sportif Français) , bref le beau monde du sport « officiel », en appellent au sens de la responsabilités des fédérations, toutes disciplines concernées, après « La décision prise à Lima de confier l'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. »   On aurait pu s'attendre à un plan d'équipement ambitieux, une lutte contre le sexisme vu le contexte ou une mobilisation en faveur de l'accès de tous les enfants handicapés à la pratique sportive, y ...
1952 : le premier France-Allemagne à la télé
14/11
5 octobre 1952. La France se remet lentement et péniblement de la Seconde Guerre mondiale. Le pays se redresse des ruines laissées par les combats et les bombardements, un effort national réalisé entre deux crises ministérielles d'une quatrième République soumise au « règne des partis » (dixit un général de Gaulle qui ronge son frein). En Indochine, le conflit colonial s’enlise et ralentit un redressement économique pourtant dopé par le plan Marshall. Toutefois ce soir-là, un peu frisquet, Yves-du-Manoir à Colombes se présente plein comme un œuf. 56 021 spectateurs, à en croire le guichet, se sont entassés dans les gradins. La légende évoque même une hypothèse de 60 000 téméraires qui ...
Tu sais que le cas Benzema en #EDF est politique quand...
09/11
Tu sais que le cas Benzema est politique quand... ... Seul Benoit Hamon prend sa défense … Le nouveau président de la République échange des sms avec lui, #générationMacron ... il gère son plan com de la même façon qu'un type qui postule à un ministère … Eric Cantona produit de grandes analyses sociologiques plutôt justes et que des conneries sur le cas précis de l'attaquant du Real ... tu multiplies par dix les RT quand tu en parles ... Nikola Karabatic joue toujours pour les Bleus , le handball c'est un peu le François Fillon du sport … les médias tronquent les déclarations des « coupables » et pas celles de leur « accusateurs », on dirait un « C à vous » sur la « France en ...
Pourquoi le football est-il meilleur que le communisme?
07/11
Le communisme se voulait d'abord, du moins dans les slogans, un rêve internationaliste. Il a terminé en néo-impérialisme à la sauce URSS pour s’autoparodier en cul-de-sac monarchique héréditaire en Corée du Nord (et on se taira poliment sur la fin médicalement assistée de la révolution « vert olive » de Castro). Le Kominterm ou le Kominform se résumèrent ainsi à la fonction de relais obséquieux des besoins du Grand frère soviétique. Le foot a suivi le parcours inverse. Fondé de manière très britannico-centrée, ce sont les Français, en l’occurrence Jules Rimet, qui ont eu l’idée de lui donner une hyper-structure globalisante capable d’asseoir et d’assurer sa victoire finale sur tous les ...