Never trust a marxist in football !

25/11
paru dans Sport et Plein Air août-septembre 2014 Il se dénommait Abraham Henri Kleynhoff. Il fut l'un des fondateurs de l'Union Sportive du Parti Socialiste en novembre 1907 et un des premiers grands dirigeants national de la Fédération Sportive athlétique Socialiste, par ailleurs journaliste sportif de l'Humanité, le quotidien de Jean Jaurès. Il tombe « pour la France » le 12 novembre 1916 dans la région Verdun, avec le grade de sergent. On le voit, le conflit constitue évidemment et d'abord une terrible saignée pour le sport français. De nombreuses figures et pionniers disparaissent et les hommages à ces « héros » viendront remplir les livres d'or des fédérations et des clubs par la su ...
Le foot par la House music !
22/11
(cliquez sur le titre pour l'entendre) Mr. Finger « Can you feel it » Comment comprendre le foot sans imaginer cette notion de « ressenti ». Au-delà de la « technique » et de « l'intelligence du jeu » qui fit couler tant d'encre et de tweet récemment du coté de Bordeaux, il existe un espace ou le foot déploie son intimité élégiaque. Un morceau pour les amoureux de Tottenham ou du Stade Malherbe. Joe Smooth « Promise Land » Quand ce titre est sorti Arsenal touchait enfin au saint graal d'un titre après presque vingt ans de disette. Même si ce morceau est né dans la matrice originelle de Chicago, il semble presque un hommage au clubbing ...
Parution du beau livre "La FSGT : Du sport rouge au sport Populaire"
21/11
"LA FSGT, DU SPORT ROUGE AU SPORT POPULAIRE" un bel ouvrage de 240 pages, richement illustré, retraçant les petites et la grande Histoire(s) de la Fédération sportive et gymnique du travail. sortie en librairie : 20 NOVEMBRE 2014 / 25 EUROS La Fédération sportive et gymnique du travail naît avec le XXe siècle, lorsque les premiers clubs sportifs ouvriers voient le jour. Puis, officiellement, en 1934, lorsque les fédérations sportives socialiste et communiste fusionnent pour donner naissance à la FSGT, anticipant ainsi le Front populaire. Le sport FSGT, sport rouge, sport ouvrier, puis sport populaire, tout simplement, c'est aussi un sport antifasciste, un sport féministe, un sport tourn ...
La chute du mur : un nouveau monde pour le foot ?
19/11
La fin du calvaire de la RDA pour la France Une ritournelle habituelle, qui devenait insupportable. Que ce soit pour les Bleus ou les clubs français, rencontrer une équipe est-allemande constituait le summum du match piège « typique ». Si le seul exploit de la sélection de la RDA fut d'avoir surclassé son homologue « impérialiste » en 1974, sans aucune conséquence sportive, elle se révéla une angoisse permanente pour les Bleus. Ainsi lors des qualifications pour l'Euro 1988, la France, tenante du titre, revient avec un nul de chez Honecker, et concède surtout une défaite à domicile (0-1) qui la prive de la phase finale. Au niveau des clubs, le bilan ne s'avère guère plus ...
Le boycott de Russie 2018 : et si c'était vrai ?
12/11
Alors que tous les esprits – et les prochaines élections sensées couronner Blatter d'un 5e mandat - sont tournés vers le Qatar et les doutes autour de l'attribution de la Coupe du monde 2022 (corruption, centaines de morts autour des chantiers de la honte, hivers ou été, etc.), on en oublierait en effet presque que le Mondial s'arrête avant pour une petite étape en Europe. Mais pas en Occident. En Russie. Sans se prendre pour le « Monde Diplo », cette première « à l'est » possède évidemment – on a le sens du marketing historique à Zurich - une forte valeur symbolique, plus d'un quart de siècle après la chute du mur et la belle mort de l'URSS. La FIFA continue ainsi d'éten ...
#Clasico : Le parc des princes est-il déjà le futur Fouquet's de Sarkozy
08/11
Sur ce dernier terrain, les journalistes et autres spécialistes de plateaux télés ont longtemps opposé les stéréotypes entre Paris et Marseille, sans se poser plus de questions ou aller visiter les coulisses sociales et le silence des budgets. Bref, d'un coté l'Om, « club populaire et métissée », béni de sa longue histoire (sans oublier le traditionnel anti-jacobinisme de la ville et son « régionalisme » de bon aloi) , avec ses supporters marqués « à gauche », de l'autre, en quelque sorte contre, le PSG, création artificielle sans assise populaire, avec son Kop de Boulogne d'extrême-droite et ses propriétaires « capitalistes » (au sens « non-fra ...
Le foot, porte-drapeau(x) ?
07/11
Il ne faut pas se mentir. Du haut de notre belle certitude de se trouver du bon coté de Schengen, nous pointions déjà du doigt ces Balkans rongés par le nationalisme et ou le ballon rond était pris en otage par des enjeux qui soi-disant le dépassent. Un petit Serbie-Albanie volcanique, un drone digne d'une scène d'Homeland , et les vieux démons séculaire de ce ventre chaud de l'Europe ressurgissaient dans le stade de Belgrade, au moment ou nous fêtons le centenaire de la grand guerre, qui a bien commencé dans le coin. Et puis le préfet des Alpes-Maritimes a décidé l'interdiction des symboles corses comme à la grande époque de la république des hussards noirs arrachant les identités région ...
Willy Sagnol : le droit à la bassesse?
06/11
Voilà donc le mini scandale du moment, coincé entre la champion League et l'exonération fiscale de l'UEFA pour l'euro 2016. Willy Sagno, a ressorti la vieille antienne, déjà entendue à l'époque des quotas dans la bouche de Laurent Blanc, sur la répartition des « qualités » dans son sport : aux « noirs », excusez « les africains », le physique, aux « blancs », enfin les « nordiques », la technique. Tout cela enrobé de considération sur la CAN et le dur métier de celui qui doit se « contenter » de gars « pas trop chers ». Rare sont les mauvais esprits qui imaginent sérieusement que Willy Sagnol soit raciste - ou en tout ca ...
Foot, réseaux sociaux et sport connecté : interview de Boris Helleu
02/11
Interview parue dans le n° de novembre de Sport et Plein Air, revue de la FSGT 1) Quel est l'impacte des réseaux sociaux sur le sport ? Boris Helleu : Il faut bien dissocier le sport qui se pratique de celui qui se regarde. Pour ce dernier, l'impacte est considérable car ils participent à ce que j'appelle la digitlisation du spectacle sportif. C'est à dire qu'en fin de compte, à l'occasion d'un événement sportif qui a pour objectif principal de générer des émotions, des communautés éphémères se constituent pour les partager en directe. Les plateformes les plus utilisées sont sans surprise facebook, twitter ou instagram avec des usages très distincts... Twitter est particulièrement a ...