Never trust a marxist in football !

23/05
Samedi soir. L'expérience aidant, on avait calculé large. Une heure d'avance, pour atterrir sur site. En caressant le secret espoir de peut-être même profiter d'un petit bout de la Gambardella. Ton gamin a tenu à prendre son drapeau du PSG avec lui, qu'il agité fièrement à la face des marseillais croisé dans les transports en commun. L'erreur sera fatale. A la sortie du RER B, tout semble encore bon enfant. Si comme à chaque fois, la mémoire joue des tours et conduit à sous-estimer la distance qui sépare la rampe de la gare du SDF, on vadrouille tranquillement sous un ciel certes menaçant, mais en bénéficiant d' une température estivale, entre les vendeurs à la sauvette et les groupes ...
Le Front Populaire par le foot...
19/05
Il y a quatre-vingts ans, le Front populaire, conglomérat des forces de gauche (SIO, PCF et radicaux) remportait les élections législatives. À contre-courant de ce qui se déroulait dans le reste de l'Europe, où triomphaient les totalitarismes d'extrême-droite, en France s'ouvrait donc une expérience politique unique qui allait nous léguer quelques « acquis sociaux » et un bel album sépia de mythologies politiques (via les photos de Willy Ronis notamment). Ce grand moment où le petit peuple se dit que « tout était possible » (pour reprendre l'expression du socialiste Marceau Pivert, qui doit fortement inspirer Pascal Dupraz) reste une référence quasi indiscutable. Bref, un beau « mythe ...
Pourquoi la France aime tant les clubs qui luttent pour le maintien....
14/05
Hier soir le le Toulouse Football Club a sauvé sa peau en l1, au terme d'un dernier match au scénario improbable et parfait. Il faudrait presque l'en remercier. Cette course ultime pour demeurer dans l'élite a sûrement davantage tenu le multiplex en haleine que le tirage de maillot , avec la champion league en horizon lointain, entre l' AS Monaco et l' OGC Nice. De fait, que cela plaise ou non, le coeur de notre championnat bat toujours davantage vers le bas du classement qu'avec les palpitations de l'attendu rivalité pour prétendre au titre de dauphin. Cette petite spécificité ne devrait pourtant pas désoler les frustrés de la grandeur contrariée du foot hexagonal et autres ...
et si on appliquait le 49.3 au foot ...
09/05
Et si on appliquait le 49-3 au foot... Un débat qui finalement en dit long sur la situation politique du pays : le gouvernement doit-il dégainer l'arme de destruction démocratique dénommée 49-3  «Le Premier ministre peut, après délibération du Conseil des ministres, engager la responsabilité du Gouvernement devant l'Assemblée nationale sur le vote d'un projet de loi de finances ou de financement de la sécurité sociale. Dans ce cas, ce projet est considéré comme adopté, sauf si une motion de censure, déposée dans les vingt-quatre heures qui suivent, est votée dans les conditions prévues à l'alinéa précédent. » En gros il s'agit de demander à la majorité si elle se sent suffisamment ...
Tiriez, un bilan globalement positif?
05/05
Beaucoup de commentateurs ont quelque peu tendance à l’oublier, ou à l’occulter, avant d’être un avocat, et accessoirement un chanteur amateur – au moins là- d’opérette, Frédéric Thiriez fut un grand commis de l’Etat formé sur les bancs prestigieux de l’IEP puis de l’ ENA. Il fut en outre, malgré ses origines « bourgeoises », un homme politique passé par le tamis du PS aux grandes heures des débats sur la seconde gauche (Macron n’a rien inventé en fait). Il faut peut-être commencé par ce détour finalement, pour comprendre au-delà de sa (dé)formation d’avocat, son gout pour le combat et les joutes. Ainsi que cette étrange relation d’amour/haine envers la puissance publique de tutelle, ...
Hors-sujet : Le Running est-il de droite?
28/04
paru dans "Le Progrès social" Courir comme un con? Il ne faut pas se tromper de paradigme. Ce dont nous parlons n'a plus grand chose à voire avec l'athlétisme old school, ses clubs pour passionnés du demi-fond, ses championnats départementaux, ses médailles du énième dimanche pluvieux. Il n'est pas question non plus d'une quelconque causalité économique qui pousserait à choisir des « activités libres» plutôt que d'en passer par le coût d'une licence, ni davantage une forme d'émancipation libertaire qui éloignerait des diktats trop prussiens de l'entraînement sur la piste municipale. Le running est un business. Rendons-lui cela, il ne s'en cache pas. Et l'économie est toujours ...
1961, l'année ou Tottenham dama le pion à Leicester...
18/04
C'était censé être la saison de Tottenham Hotspur. La chute du Big Four semblait enfin lui ouvrir une voie royale vers un titre inespéré voire inatteignable depuis le doublé de 1961. Seulement voilà, l'histoire a décidé de jouer de sales tours, une fois encore, aux spurs. Le finaliste malheureux de la Cup de 1961, Leicester, revient d'entre les morts et de la Championship, troubler la fête promise. Nous sommes le 21 juillet 1964, quelque part sur un golf du nord de Londres. Un orage gronde dans le ciel et brutalement, un coup de tonnerre gèle Tottenham dans l'effroi. John White, un des héros buteurs de la finale en Coupe des coupes contre l'Atlético de Madrid en 1963 à Rotterdam, ...
Thiriez démissionne, ou le départ du petit boutiquier du foot français!
15/04
Noël Le Graët n'y était pas allé avec le dos de la cuillère : «Je note que 100% des journalistes prétendent que Thiriez ne connaît pas grand-chose au football. ». Le seul hic, c'est que pour le poste qu'il occupait, il n'avait pas vraiment besoin d'une telle science. Se déclarant « socialiste de droite », à l'en croire tout du moins, le président de la ligue qui avait frayé un temps au PSU, puis fréquenté le pouvoir sous Mitterand (bien que « rocardien ») et connu les orres de l'ENA, n'était pas là pour ses qualités de dirigeant de FC, mais pour sa capacité à mettre ses compétences et réseaux de commis de l'état au service de sa fonction de petit patron d'un foot pro hexagonal ...
Karim Benzema et l'exemplarité à géométrie variable du foot français
14/04
Karim Benzema ne reviendra pas en équipe de france. Certains pointent en retour avec justesse l'opportunisme des politiques (sauf un Nicolas Sarkozy très modéré pour une fois, l'expérience sûrement), le manque de mesure, les procès d'intention, les relents étranges autour de la personnalité, contexte oblige, du Madrilène, les fantasmes ou les approximations. Avec malgré tout l'étrange sensation qu'au final le joueur de l' OL paiera la véritable addition. Et évidemment, les plus fins soulignent que rien, pour le moment, légalement bien sur, n'interdit à l'avante-centre de revenir plus tard en bleu s'il est "innocenté", quelle belle expression, par la justice. Cependant parmi toutes les ...