Never trust a marxist in football !

25/11
8 juin 1952 : OM-Valenciennes : Marseille sauve sa peau à Bauer... Nous parlons de l'une des pires saisons de l'OM. Alors que le tout jeune Olympique lyonnais fait l'ascenseur et que Strasbourg l'accompagne dans sa plongée, Marseille se trouve contraint de tenter la terrible expérience - inaugurée l’année précédente - du match de barrage contre le troisième de seconde division, en l'occurrence l'US Valenciennes-Anzin. Comme le réclame alors le règlement, les deux rencontres se déroulent en terrain neutre. C'est donc à Saint-Étienne que les Marseillais se font d'abord étriller 3 à 1. Tout semble dessiner le scénario d’une inévitable catastrophe. Le « retour » se tient le 8 juin 1952, à ...
#Macron candidat : l'explication par le foot
16/11
Un joueur et un entraîneur : Laurent Blanc Sage, propre sur lui, il a toujours joué dans la cour des grands tout en donnant un peu l'impression de ne pas y être totalement à sa place. Ou qu'il savait se contenter d'officier dans les coulisses. Brillant tout en tâchant de le cacher, il a un peu le sentiment que personne ne le comprend dans son petit monde et qu'il doit toujours en faire davantage pour démontrer qu'il peut convaincre de ses compétences et de sa sincérité. Le verbe cinglant et le costard qui cache son véritable niveau de vie, il réussit et personne ne semble s'en réjouir. La France et la gauche n'aiment pas les gagnants. Un club : le FC Barcelone Naturellement, il ...
Les communistes américains et le football.
08/11
Il est difficile d'imaginer aujourd'hui, surtout en suivant les élections actuelles ou « socialisme » sonne comme un juron, qu'entre les deux guerres le Parti Communiste Américain ou PCUSA (fondé entre autre par John Reed, enterré en 1920 sous la place rouge à Moscou) joua un rôle non négligeable dans la vie politique, en tout cas une autre fonction que celle d'épouvantail pour paranoïaque en jupette du FBI (le grand parangon de la lutte anticommuniste Edgard Hoover, aimait se travestir en cachette). Seul Hic, en 1922, à ses tous débuts, l'avant garde de la classe ouvrière ne compte que 10% « d'américanophones ». C'est la grande période ou règne au sein de la bonne société de la cote ...
Hors-sujet 12: une histoire de la Lutte populaire .....
26/10
paru dans Sport et Plein Air, revue de la FSGT, septembre 2016 La lutte possède un statut hybride, à la fois «noble» (de par sa filiation antique) et «populaire» (de ce point de vue, sûrement une des rares disciplines mondialisées avant même d'être sportivisée). De la sorte, dès la rénovation des Jeux olympiques, Pierre de Coubertin voulut l'inscrire dans le programme, fasciné par les récits mythologiques des héros grecs qui se huilaient le corps avant de venir s'affronter sur le sable. Mais les temps avaient changé. Cette pratique hautement populaire n'avait pas attendu les rêves du Baron pour se pérenniser et se transformer, notamment dans les faubourgs des villes industrielles. ...
Tu sais qu'il n'y a pas de dopage dans le foot quand...
10/10
… parce qu’il y a eu aucun contrôle positif lors de la dernière Coupe du monde. Ni celle d’avant aussi. Ni celle d’encore avant. … parce que la Juventus faisait juste une grosse préparation d’avant-saison. … parce que c’est bien connu, on n’a pas besoin de se doper pour jouer au foot. … car tu les vois jamais fumer une clope, alors gober des médocs. … parce qu’il n’y a que les cyclistes qui se dopent (et les haltérophiles). … quand tu observes la L1, la L2 et le Nationale sans trop y repérer de différence dans le rythme de jeu. … parce que Blatter l'a dit. … parce que Platini l'a dit. … quand tu as vu jouer Messi contre le Bayern et t'aurais presque aimé qu'il se charge un peu. ...
Hors-sujet : Une histoire du Cross de l' Humanité
29/09
Paru dans Sport et Plein Air en juillet 2016 Pour accompagner dignement la sortie de Running Heroes society... L'Humanité a, dès ses origines, soutenu le sport ou- vrier et quelque part il en fut même à l'origine, via son premier journaliste sportif, Henri Kleynhoff, qui fonda, en novembre 1907, l'Union Sportive du Parti Socialiste, l'ancêtre directe de la FSGT. Le quotidien de Jean Jaurès donna, de la sorte, son nom à la première Coupe du foot ouvrier en 1912. Toutefois, entre les deux guerres, devenu l'organe officiel du Parti communiste français, son attitude évolua sensiblement et il regarda aussi le sport comme un puissant outil de propagande auprès des masses, d'autant plus ...
L'ABÉCÉDAIRE DU FOOTBALL
25/09
A comme Argentine 1978. Le foot peut-il se livrer à un examen de conscience. Peut-on se rendre dans un pays dont la dictature assume pleinement ses horreurs au nom de la lutte contre la sédition communiste ? Le petit monde du ballon rond va trancher et même offrir gentiment un trophée, avec emballage cadeau, à Videla et Kempès. Toutefois, désormais, il sera impossible d'expliquer que ce sport n'est pas politique. B comme Battiston. Tout part de là. De cette course vers l'exploit qui se fracasse sur Harald Schumacher. Pour toujours, ce n'est pas la bonne génération qui a gagné la première Coupe du monde du football tricolore. L'Allemagne demeure pour toujours une équipe à battre. Ne ...
Hors-sujet n°6 : Tu sais que tu collectionnes les disques vinyles quand…
17/09
Donc tu sais que tu collectionnes les disques vinyles quand… Tu as souvent fait l’acquisition d’un 33t pour la pochette, tu l’as regretté, mais tu le montres toujours quand un pote passe à la maison… quand tu as été à NYC pour la première fois, tu t’es dit que tu t’étais souvent fait enflé financièrement par le snobisme des français Quand tu voyages, la première chose que tu regardes dans le « guide du routard » ou le « Lonely planet », c’est l’adresse des disquaires… Ce que tu as le plus aimé au départ dans « Endtroducing..... » de Dj Shadow, ce fut la photo ... Tu récupères régulièrement des protections papiers pour changer celles qui déconnent et surtout ces horreurs en ...
Paris 2024 et le foot : « Les JO, je n'en ai rien à foutre. »
16/09
On l'a vite oublié, mais notre compatriote Jérôme Champagne a été candidat à la présidence de la FIFA. Il a même tenté vainement de convaincre Noël Le Graët, grand manitou de la FFF et orphelin de Michel Platini, qui s'était rangé derrière Gianni Infantino, de le soutenir. Dans ce but, il avait entonné notamment une réthorique patriotique imparable : en tant que membre de droit du CIO, le futur boss du foot mondial sera des happy few qui décideront en 2017 du choix de la ville hôte des JO-2024, ce qui pourrait se révéler d'une aide non négligeable pour notre capitale. La réponse de Le Graët s'était, paraît-il, avérée sans ambiguïté : « Les JO, je n'en ai rien à foutre. » Les propos ...