L'AstroFoot

09/09/2012
AC AJACCIO ça va être une semaine très compliquée. Alors deux solutions pour gagner ce match : l'acheter ou demander conseil à la famille Pantalacci. A méditer dans le vestiaire : « Tout homme a son prix. » AS NANCY LORRAINE Il n'est pas exclu que vous arrachiez le match nul. Mais ce ne sera pas sans douleur. Etirez-vous bien après la rencontre. A méditer dans le vestiaire : « Les hommes pour souffrir sont biens nés. » Perrault. AS SAINT ETIENNE Vous accueillez votre adversaire les bras ouverts. Et c'est évidemment pour mieux l'étouffer. A méditer dans le vestiaire : « Adresse passe force. » ESTAC TROYES Désolée mais, cette semaine encore, ça ne va pas bien se passer. La ma ...
L'AstroFoot de la 4ème journée
28/08/2012
AC AJACCIO 61% de supporters lucides pensent que la rencontre contre Valenciennes était un mauvais match. 29% de supporters aveugles s'accordent à dire que c'était un très bon match. Cette semaine, votre seul objectif sera donc de convaincre 90% des supporters que vous n'êtes pas des losers. A méditer dans le vestiaire : « La fin justifie les moyens. » AS NANCY LORRAINE Jean-Antoine Redin n'est plus, la Lorraine est en deuil et pour la consoler, vous jouerez la tête haute. Votre match le plus digne de la saison, c'est maintenant. A méditer dans le vestiaire : « Pour bâtir haut, il faut creuser profond. » AS SAINT ETIENNE Et si les plus forts, c'était vraiment les Verts ? L'orgu ...
L'AstroFoot de la 3ème journée
22/08/2012
AC AJACCIO Le championnat n'avait pas commencé que vous étiez déjà derniers. Une épreuve qui vous a donné le goût du danger. Vous jouez le jeu de la LFP à fond ! Seulement, voilà, cette semaine, le climat collectif est étouffant. Vous rêvez d'évasion, de voyages inédits et de grands frissons. Manque de bol, c'est à Valenciennes que vous avez rendez-vous. Et ça, ça vous flingue le moral pour la semaine. A méditer dans le vestiaire : « Le meilleur style est celui qui se fait oublier. » Stendhal AS NANCY LORRAINE Une victoire puis un match nul. Vous vous sentez bien, vous n'en demandez pas plus. Vous vous doutez bien que ça ne va pas durer et, pourtant, vous hésitez quand même à sortir le ...