François Le Footix

22/10/2014

Il est arrivé, et tout a changé. À part ce triste Sir de José Anigo, personne n'ose remettre en cause celui qui, en deux petits mois, a révolutionné le championnat de France en remettant sur pied un club empêtré dans ses querelles de stade, ses problèmes de trésorerie et autres ingérences de la mafia. Lui, c'est Marseillo Bielsa, un tout nouvel entraîneur inconnu du grand public, qui caracole aujourd'hui en tête du championnat, tout en réussissant l'exploit de faire de Morel une référence en défense centrale et de BigMac Gignac le meilleur buteur d'Europe. Le Di Matteo de la Ligue 1, quoi. Bienvenido, Marcelo.

Une vingtaine de passes, un centre de Mendy pour Gignac et boom, l'OM plante le but du 2-0 contre un Toulouse désabusé dans un stade Vélodrome battant son record d'affluence, attirant ce jour-là encore plus de supporters que lors de la finale de 93 ! Nous sommes le 19 octobre 2014 et l'Olympique de Marseille renaît de ses cendres.

C'était pas gagné, pourtant… En mai dernier, l'OM termine sa saison à une triste 7ème place, disant ainsi adieu à une possible campagne européenne. Le pilier Souleymane Diawara raccroche les crampons, le meneur Mathieu Valbuena n'a que la Coupe du monde et les loves moscovites en tête et le rempart Steve Mandanda risque la suite de sa carrière sur une sortie mal négociée face à Yatabarré. Ajoutons à ça le délitement progressif de Nicolas Nkoulou, les deux pieds gauches de l'espoir Morel et les embrouilles Labrune/Margarita, et on approche de la situation la plus chaotique de l'histoire du club.
Pourtant, dans cette misère sportive et médiatique, quelques rumeurs sur la future possible arrivée d'un jeune coach espagnol surnommé El Loco, passé par l'Argentine et le Pays Basque, voient le jour. Rien de réjouissant, finalement.

Bah quoi ? On parle d'un mec avec peu d'expérience dont personne ne connaissait l'existence avant sa pige à l'Atletico Bilbao. Alors certes, l'Espagne a enfanté de grands coachs, à l'instar des Guardiola, Garcia et autres Simeone, mais si on devait les juger sur leur nationalité, tous les entraîneurs français seraient des Arsène Wenger, ou mieux des Christian Gourcuff. Non, non, chacun sa route, chacun son chemin, et Bielsa ne brille pas encore réellement dans l'univers du coaching et de la tactique. La rumeur dit qu'il fait bien jouer ses équipes, mais qu'il ne gagne rien. Aller en finale de la Coupe UEFA, c'est bien, la gagner, c'est mieux. Il paraît aussi qu'il a un jour été à la tête de la sélection argentine. Pas mal en si peu de temps de carrière, mais pour quel résultat ? Bon, à sa décharge, Messi ne jouait pas encore à cette époque.

Bref, le mec finit par arriver, recrute Bernard Mendy, Giannelli Imbula et Alexandre Ini, met en place un 3-4-4, et c'est parti. L'effet Bielsa ne se fait pas attendre. Un carton contre Nice, un autre contre Reims, une victoire de rang contre Saint-Etienne… A l'orée de la 12ème journée de championnat, l'OM est littéralement transfiguré : toujours aucune défaite dans la besace, une série de huit victoires en cours et une identité de jeu retrouvée. Et nous d'avoir l'impression de retrouver Eric Gerets, ou de voir le Barca jouer en Ligue 1 avec Ayew dans le rôle de Messi et Thauvain dans celui de Neymar ! Tout ça grâce à un novice dont Jean-Claude Vasseur n'aurait même pas à envier la notoriété.

Bon, on va pas non plus se mentir, il est bizarre cet entraîneur. Entre ses délires de glacière, ses problèmes en français et son inamovible jogging bleu goût café, on ne peut pas dire qu'on aimerait l'avoir pour tonton. Il paraît qu'on l'appelle « le fou », au pays, qu'il aurait déjà menacé des supporters avec une grenade et passé trois mois dans un couvent.

Moi, tout ce que je sais, c'est que lors des prochains mois, on devrait voir naître de nombreux petits Marcelo du côté de la Canebière, et que si l'OM représente un moyen de faire décoller sa carrière, alors il faut le soutenir. Et puis, entre nous, avant de devenir le fan n°1 du Paris Saint-Germain, j'étais pour Marseille, hein. Comme on dit, ça va très vite dans le milieu du football.



François.

Suivez François sur Twitter : @FrancoisFootix


Votre compte sur SOFOOT.com

11 réactions sur 3 pages Précédent 1/3 Suivant ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Jeday (1144) le 23/10/2014 à 18:33
      Note : 3  /

    Très bon François, comme toujours!
    On en redemande!

  • Message posté par Sospao (330) le 23/10/2014 à 22:48
      

    "la future possible arrivée d'un jeune coach espagnol surnommé El Loco, passé par l'Argentine et le Pays Basque", dommage qu'une erreur grossière vienne ternir un bel article ! Bielsa est argentin tout le monde le sait!

  • Message posté par Rhum-One (32) le 23/10/2014 à 23:09
      

    L'OM avait fini 6ème en mai dernier... et le jeune coach a quand même inspiré Guardiola, Simeone, Van Gaal et j'en passe...

  • Message posté par fcbac (67) le 24/10/2014 à 06:39
      Note : 1 

    Excellent !
    ...
    Vive François le Footix et l'humour à la con !
    J'ai bien ri en tout cas
    :D

  • Message posté par Ô Massilia (46) le 24/10/2014 à 09:08
      Note : - 1 

    "A l'orée de la 12ème journée de championnat, l'OM est littéralement transfiguré : toujours aucune défaite dans la besace"

    Heuuu OM- Montpellier 0-2 ?


3 pages Précédent   Suivant :
Poster un commentaire