François Le Footix

21/10/2013

On pensait que c’était du passé, qu’il allait tout faire pour se faire oublier, ranger son nom aux côtés des Chimbonda et autres Florent Balmont, éphémères sélectionnés que l’histoire de l’Equipe de France oubliera. On pensait même qu’il était sur la voix de la rédemption, après son discours motivateur à la mi-temps de France Géorgie. Lui le capitaine gréviste, le bourreau de Yohan Gourcuff, le meilleur pote d’Anelka. Mais non, cette racaille de Patrice Evra est retombée dans ses travers en profanant le plateau de Téléfoot, proférant de terribles menaces à l’encontre de quatre des plus grands consultants français. Et pour tous les amoureux des Bleus, c’est la ola qui fait déborder le stade de France.

Hier matin, je me réveillais comme chaque dimanche depuis maintenant 15 ans pour assister à mon émission favorite, mon échappatoire hebdomadaire, le rayon de bonheur d’une matinée programmée que rien ne pourrait altérer : Téléfoot présenté par l’excellent Frédéric Callenge aux côtés de notre héros national Bicsente Lizarazu. Sauf que cette fois-ci, c’est un peu différent. Cela fait trois jours qu’on nous annonce que Patrice Evra va « régler ses comptes » avec certains journalistes, et que le spectre de l’affaire Nasri à l’Euro 2012 refait surface. Et bien, évidemment, ça n’a pas manqué. On a eu droit à des insultes, des menaces et beaucoup de déballage d’ego surdimensionné. Pour un résultat que l’on aurait pu anticiper : une nouvelle crise médiatique et sportive pour notre sélection nationale.

Déjà, on apprend que Coach Courbis s’appelle Tournevis, Luis Attaque Michel Fernandel (d’ailleurs j’ignorais qu’il avait entraîné le PSG lui, marrant) et que Lizarazu serait un goujat qui aurait refusé de le saluer en Equipe de France. Hé, Patrice, c’est Liza, il est champion du monde, donc il fait ce qu’il veut ok ? Pierre Ménès en prend aussi plein la tête pour simplement avoir dit qu’Evra « vendrait sa mère pour aller à la Coupe du Monde ». Personnellement, si j’avais été le capitaine d’une Coupe du Monde ratée, j’aurais vendu bien plus que père et mère pour oser penser à participer à la suivante ! Mais non, pour Pat’, c’est la base : son « talent » et son palmarès lui donnent tous les droits. Même celui d’insulter d’anciennes gloires du football français de « clochards » devant des millions de téléspectateurs. Abruti va.

Le plus beau eut été qu’il s’attaque au plus grand de tous nos consultants, rédacteur d’une enquête footballistique et sociale historique dans son dernier bouquin « Racaille Football Club », j’ai nommé Daniel Riolo.

Sérieusement, y’en a marre de ces mecs qui alignent pas deux phrases en français (« Quelques commentataires que je réglerai bientôt leur compte » ? Même mon cousin de 4 ans il aurait pas pouvoir la sortir, celle-là), qui sont payés des millions pour taper dans un ballon et qui se permettent de la ramener n’importe quand n’importe comment. Mais allez faire des stages en équipe de France de hand ou de rugby pour apprendre ce qu’est l’humilité et comprendre ce que signifie l’expression « mouiller le maillot ». Eux, au moins, ils ont encore le sens des réalités. D’ailleurs profitez-en pour leur donner une partie de votre salaire : je vois pas pourquoi, à effort physique égal, certains sportifs seraient mieux payés que d’autres !
Et puis si vous êtes pas contents, barrez-vous, personne ne vous retient. On sait tous que vous êtes convoqués seulement parce que votre agent est le même que celui du sélectionneur. Si on ne se basait que sur le talent, ça ferait bien longtemps que Marvin Martin frôlerait les 50 sélections !

Au milieu de ce scandale marasmique, heureusement que la FFF a su, comme lors de la crise des espoirs, prendre la bonne décision en convoquant immédiatement le joueur formé à Monaco. Et espérons qu’elle saura prendre des sanctions à la hauteur de l’événement. Par la même, j’aimerais saluer la détermination de Didier Deschamps qui a regretté, dans la foulée, le « dérapage » de Patrice Evra et a déclaré qu’il ne serait jamais son capitaine. Il faut dire que de la Desch’ à ce débile, le capitanat de l’EDF a déjà bien trop souffert. Enfin, je veux féliciter Téléfoot, qui a eu le courage de diffuser ces 17 minutes de désastre humain sans flancher !

Au lendemain du tirage au sort pour les barrages, l’ancien symbole d’une France du foot qui va mal refait surface pour plonger de nouveau la sélection nationale dans une crise qui n’a rien à envier à Knysna. Et c’est de très mauvais augure avant la double-confrontation face à l’Ukraine. La seule question qui se pose ici : si on est capable d’expulser des adolescentes scolarisées dans nos écoles, ne sommes-nous pas capable de priver ceux qui bafouent nos valeurs de leur identité française ? Quand on souille le maillot bleu, on le paye.


François

Suivre François sur Twitter


Votre compte sur SOFOOT.com

27 réactions sur 6 pages Précédent 1/6 Suivant ;
Poster un commentaire

  • Message posté par juda (1216) le 21/10/2013 à 18:14
      Note : 8  /

    Ta gueule francois.

  • Message posté par Alfred de Musso (-8) le 21/10/2013 à 18:15
      Note : 1 

    Eric Carrière président de la FFF!

  • Message posté par Ibrahimosmic (469) le 21/10/2013 à 18:24
      Note : 4  /

    La ferme francois.

  • Message posté par GTL (1297) le 21/10/2013 à 18:50
      Note : 1 

    Ferme ta gueule à tout jamais François, ton article à la même odeur nauséabonde que la chatte à ta mère.

  • Ashram a été mis sur la touche, tous ses commentaires sont masqués

6 pages Précédent   Suivant :
Poster un commentaire