François Le Footix

11/02/2014

Samedi 8 février 2014. Camp Bernabeu. Le Real Madrid de Carlo Anceloti et Zinédine Zidane reçoit le FC Séville de Garcia Machin. A la 76ème minute, Karim Benzema assène le coup fatal au sous-marin jaune d’un plat du pied sur un service de Jesé. Victoire 4-2, merci et au revoir. Oui mais ce soir, bien plus que les trois points, c’est le 104ème but de Benzegoal qui affole la critique. En effet, le Lyonnais rejoint Ronaldo, le vrai, au nombre de buts marqués pour la Casa Merengua. Le monde entier crie au génie. Je crie à l’imposture. Explications.

Il y a, dans ce monde, de biens grands attaquants. Zlatan, Suarez, Hazard, Levandovski ou encore Lacazette, Cavani, Falcao, ils sont beaucoup à postuler au titre de meilleur 9 du moment. Ces mecs là marquent, font marquer, et brillent autant en sélection qu’avec leur club. D’incroyables, ils sont passés au statut d’incontournables. Oui, mais ce week-end, en Espagne et ailleurs, on ne parle que du cas Karim Benzema. Le numéro 10 du Real aurait rejoint la sphère des plus grands buteurs de l’histoire en égalisant le nombre de buts inscrits par son modèle Ronaldo pour le club madrilène. Sauf que de Ronaldo, Karim n’a ni le mental, ni le charisme. Et encore moins le talent. Car je les ai vues, moi, les compilations Youtube des buts de Benzema et de ceux de Ronaldo. Et pardonnez-moi, mais ces deux là ne boxent pas dans la même catégorie.

Déjà, Benzema ne marque aucun but spectaculaire. Pousser le ballon dans le but, c’est facile quand on est entouré de Gareth Bale, Lucas Modric ou Isco aujourd’hui, de Raul, Kaka ou Wesley Schneider hier. Quand on élimine pour vous 3, 4, 5, 6 joueurs, pour ensuite vous déposer le ballon devant le but avec autant de précision qu’un coup-franc de Clément Grenier, c’est déjà beaucoup plus simple. Des buts comme ceux-là, même ma grand-mère est capable de les marquer. Alors 104 buts, d’accord, mais combien de par un exploit personnel ? Mis à part ce ciseau contre un Ajax d’Amsterdam déjà éliminé l’année dernière ? Jusqu’à preuve du contraire, des mecs comme Ronaldo, Zlatan, Van Persie ou encore Messi se les procurent eux-mêmes, leurs occasions de buts. Même en Liga, Karim Benzema n’est pas incontournable. Je suis allé jeter un coup d’œil au classement des buteurs, et rien que le jeune Allemand là, Griezmann, a déjà inscrit davantage de buts que lui cette saison. Et puis il aurait aussi fallu le voir jouer dans un club qui produit du beau jeu. Au Barca, à Arsenal, à Lorient, peu importe. Le Real, c’est bien mignon, mais ça ne gagne plus de titre depuis l’avènement du grand Barca Guardioliste.

Il y aussi le fait que la qualité d’un attaquant ne se juge pas seulement sur ses statistiques. Un grand attaquant sait faire preuve d’un comportement exemplaire. Falcao par exemple, il a déjà été en cure à Morano pour ne pas avoir fait attention à son poids ? Négatif. Ronaldo, il s’est déjà tapé une prostituée mineure à la veille d’un rendez-vous international majeur ? Je ne crois pas. Ronaldhino, il a déjà fait grève en pleine coupe du monde 2010, aux côtés de ces tocards d’Evra et de Nasri ? Non plus, non. Drogba, il gaspillait son argent en voitures de luxe pour ensuite enfreindre les principes les plus élémentaires du code de la route ? Ah bah non, bizarrement. Enfin, a-t-on déjà vu Van Persie avoir un comportement individualiste en sélection ? Non, les grands champions savent se comporter. Benzema porte en lui ce gêne maudit de la génération 1987, celle des racailles Ben Arfa, Nasri, Menes et autres M’Vila. Il en est même un des meilleurs représentants. Un de ceux qui a toujours réussi à échapper à la justice exemplaire de la FFF. Un de ceux qui un jour paiera pour toutes ses offenses.

Car aujourd’hui, la question se pose : on en fait quoi du petit Karim pour le mondial Brésilien ? En toute honnêteté, avec Gignac et Gomis dans une forme décadente, un Thauvin trop rebelle et un Cissé complètement rouillé, il est le plus à même à postuler pour le rôle de suppléant au phénoménal Olivier Giroud. Mais doit-on accepter un joueur qui n’a jamais su démontrer son savoir-faire en Bleu, mis à part celui de se refuser à chanter la Marseillaise ? Doit-on se résigner à laisser sa place à un attaquant resté muet pendant 1222 minutes avec le maillot tricolore ? La réponse est non. Ce dont on a besoin, si on veut réussir au Brésil, c’est d’un buteur pur sang, un homme de grands rendez-vous, un héros national et international. Tiens, et si on rappelait Thierry Henry ?


François
Suivre François sur Twitter


Votre compte sur SOFOOT.com

20 réactions sur 4 pages Précédent 1/4 Suivant ;
Poster un commentaire

  • Message posté par exo_necro (1669) le 11/02/2014 à 16:36
      Note : 1 

    François le footix c' est pas le deuxième compte twitter à Daniel Riolo?

    "le jeune Allemand là, Griezmann" celle là est vraiment excellente.

  • Message posté par fathertom (251) le 11/02/2014 à 16:37
      Note : - 4  &


  • Message posté par fathertom (251) le 11/02/2014 à 16:40
      Note : 5  /

    merde j avais pas vu que c'était françois le footix... je retourne me coucher

  • Message posté par leptesse (322) le 11/02/2014 à 16:47
      Note : - 1 

    c'est vrai que ronaldo avait des peintres à ses cotés ! Zidane, Raul, Figo, Beckham, R. Carlos, Makélélé, Guti ...

    Dur, dur !

  • Message posté par fathertom (251) le 11/02/2014 à 16:48
      Note : 1 

    F..k, j avais pas vu que c'était le footix ptain... je retourne me coucher


4 pages Précédent   Suivant :
Poster un commentaire