Footaises

04/11/2011

Hier après-midi, alors que je flânais négligemment sur la Toile, mon cœur s’est emballé. Plusieurs fois même. Ça a commencé quand j’ai appris que Justin Bieber était père d’un bébé de trois mois. Ensuite, ça s’est poursuivi quand j’ai su que l’on pouvait se faire piquer par un scorpion en France ! Et enfin, l’apothéose fut quand je vis le doux visage du petit nouveau appelé chez les Bleus… Olivier Giroud.

Recontextualisons. Comme le monde du football ne s’arrête jamais et que nos Bleus chéris doivent se préparer au mieux pour l’Euro qui les attend l’année prochaine, ils s’organisent des matchs amicaux pour garder le rythme. Prochainement, ils devraient donc jouer contre les Etats-Unis puis la Belgique dans les semaines à venir. Et c’est en vue de ces deux rencontres que Lolo (comprendre Laurent Blanc, le seul, le vrai) a annoncé sa nouvelle sélection des 23 joueurs français les plus prometteurs à ses yeux. C’est donc sans surprise que l’on y trouve Karim Benzema et autres Hugo Lloris, légitimes occupants des places de titulaires … Toutefois un petit nouveau fait son entrée sous les projecteurs : Olivier Giroud, joueur de Montpellier, à l’heure actuelle co-meilleur buteur de la Ligue 1 aux côtés d'un autre appelé, Kevin Gameiro.

Olivier Giroud : 1m92 de sagesse, de technique et de charme dévastateur. Né le 30 septembre 1986 à Chambéry, le jeune garçon reste discret jusqu’en 2001, où il est appelé aux côtés de Yoann Gourcuff en Équipe de France des moins de 16 ans. Le jeune homme ne fait pas trop de remous, jusqu’en 2005 où il signe avec le Grenoble Foot 38 qui évoluait à l’époque en ligue 2. Après un passage éclair en national avec Istres, Oliv’ retrouve la deuxième division avec le club de Tours. Là, il signe plusieurs de ses premières fois telles que son premier quadruplé contre la SS Jeanne d'Arc en trente-deuxièmes de finale de la Coupe de France. Au mercato 2010, Oliv’ rejoint le MHSC (Montpellier Hérault Sport Club) où son talent brut explose. Il est d’ailleurs la star n°1 qui propulsera son club en finale de la Coupe de ligue, en marquant pendant les prolongations de la demi-finale contre le PSG.

Et alors qu’il y a quinze jours, Monsieur s’offrait son premier triplé en Ligue 1 face à Dijon, le voici appelé dans la sacro-sainte liste des joueurs sélectionnés en équipe nationale. Oliv’ envoie du rêve et c’est sans parler de son panache naturel. Les journalistes ne mâchent pas leurs mots pour féliciter « une des plus belles gueules de la ligue 1 » dixit Europe1. Lucide, bosseur, « le buteur de charme » dixit le Parisien, se dit épicurien. Et moi qui me répétais que le prince charmant n’existait pas. J’avais tort. Clairement.


Votre compte sur SOFOOT.com

0 réaction ;
Poster un commentaire


0 réaction :
Poster un commentaire