Atahualpa futbol

22/07/2014
La grève inédite qui va toucher le championnat de football équatorien porte sur de récents et profonds changements qui touchent le sport professionnel en Equateur. Depuis l'arrivée au pouvoir du parti Alianza Pais et son président de la République charismatique, Rafael Correa, le gouvernement équatorien ainsi que l'Assemblée Nationale prennent des mesures et mènent des réformes qui bouleversent grandement tout un ensemble d'institutions du pays, en bien il faut le dire, tant le pays avait été vidé de ses richesses par des politiciens corrompus des décennies durant. Parmi les secteurs concernés on trouve évidemment le sport professionnel. Les élections comme députés des anciens ...
L'Equateur ou le syndrome « du petit bras »
27/06/2014
Dès la fin des éliminatoires de la zone CONMEBOL, l'Equateur, voyant la qualification approcher, nourrissait de grands espoirs dans la Coupe du Monde au Brésil qui se profilait. Les dirigeants de la FEF, Luis Chiriboga le président en tête, fixaient pour objectif une qualification pour les quarts de finale. Au mois de mai, Chiriboga déclarait à la presse que « Dieu veut que nous allions en huitièmes, en quarts, le plus loin que nous pourrons parce que nous y allons avec l'intention de jouer avec toutes nos forces ». Une ambition affichée pas si irréaliste que ça, compte tenu de la progression relativement continue du football équatorien avec une première participation au Mondial en ...
Premier bilan pour la Tricolor
22/06/2014
Comme l'ensemble des équipes latino-américaines, l'Equateur est venu avec des ambitions dans cette compétition. Qualifiés une première fois en 2002 et huitièmes-de-finaliste en 2006, la troisième participation des équatoriens au Mondial devait être celle du franchissement d'un nouveau palier. Or, l'Equateur risque d'avoir de nombreux regrets mercredi soir. Ni les Suisses ni les Equatoriens n'étaient dupes avant leur rencontre le 15 juin à Brasilia : l'affiche entre leurs deux équipes était une petite finale de groupe avant l'heure qui donnerait la possibilité de se qualifier pour les huitièmes et d'aborder sereinement la dernière journée de matches du groupe E. L'entame de match a été ...
12 ans après, que sont-ils devenus?
15/06/2014
José Francisco CEVALLOS (3 matches en 2002) Gardien de but titulaire lors du Mondial 2002, José Francisco Cevallos est considéré comme le meilleur gardien de but de l'histoire du football équatorien. Joueur emblématique du Barcelona SC au moment du Mondial 2002, Cevallos connut la gloire avec la LDU de Quito. En 2008, il fut le héros de la finale opposant la LDU à Fluminense en Copa Libertadores, en arrêtant trois penalties lors de la séance de tirs au but. Depuis 2011, il est Ministre des Sports dans le gouvernement de Rafael Correa. Augusto POROZO (3 matches en 2002) Augusto Porozo était l'un des titulaires de la défense centrale en 2002. Longtemps joueur de l'Emelec, Porozo a ...
Les Afroéquatoriens et la « Tricolor »
23/05/2014
Le 17 février 2013, Ivan Hurtado, défenseur centre emblématique de l’équipe d’Equateur (167 sélections entre 1992 et 2010) a été élu député à l’Assemblée Nationale équatorienne sous l’étiquette Alianza Pais, le parti de gauche du président Rafael Correa. Il n’est pas le premier footballeur à se lancer en politique certes, mais si l’on peut douter des engagements de certains, il n’est pas permis de douter de celui d’Ivan « Bam Bam » Hurtado. Figure médiatique de premier plan des Afroéquatoriens, Ivan Hurtado mais aussi ses anciens coéquipiers en sélection Agustin Delgado et Ulises de la Cruz, eux-aussi élus députés pour Alianza Pais, s’activent aujourd'hui pour mieux développer le ...
Victoire à l'arrachée pour la Tricolor
06/03/2014
Au New Den de Londres, l’Equateur s’est amusée à rejouer le Paris-SG/La Corogne de mars 2001, c’est-à-dire, se faire mener 3-0 à la mi-temps pour finalement en claquer quatre en seconde mi-temps et remporter le match. Au-delà de l’anecdote, le match de l’Equateur fut riche d’enseignements. Mis en difficulté par les blessures et des soucis administratifs, le sélectionneur, Reinaldo Rueda, a aligné au coup d’envoi un onze de départ remanié. Adrian Bone était titularisé dans les buts, Cristian Rramirez jouait arrière droit au lieu de Juan Carlos Paredes, Oscar Bagui occupait le flanc gauche de la défense, Walter Ayovi, l’habituel arrière gauche montait d’un cran pour jouer ailier et Enner ...
La reprise pour l'Equateur
05/03/2014
La Fédération équatorienne, comme beaucoup d’autres de ses homologues étrangères, a présenté le nouvel équipement que la « Tricolor » portera cet été au Brésil. Ce fut l’un des évènements de la semaine du côté de la sélection. Le premier adversaire de l’Equateur de l’Equateur est donc l’Australie. La sélection australienne a passé une année 2013 en dents de scie : entre joie de la qualification pour le Mondial et déceptions après les mauvais résultats des matches amicaux. En effet, l’Australie a perdu contre le Japon (2-3), la Chine (3-4), le Brésil (0-6) et la France (0-6). L’effet fut immédiat : Holger Osieck, le sélectionneur allemand fut limogé et remplacé par l’Australien Angelos ...
Les coupes du monde de l'Equateur
11/12/2013
Le groupe E, de par sa composition, ressemble beaucoup au groupe dans lequel était l’Equateur à la Coupe du Monde 2006. Lors du Mondial allemand, l’Equateur était avec l’Allemagne, la Pologne et le Costa Rica. Un ténor du football mondial donc, l’Allemagne à l’époque, la France cet été (à moins que la Suisse ne soit le vrai ténor du groupe), la Pologne en outsider européen en 2006 et désormais la Suisse (ou alors on considère que la France est l’outsider) et une équipe d’Amérique centrale, le Honduras prenant la place du Costa Rica. La configuration est donc relativement semblable, encore plus quand on sait que le dernier match de la Tricolor sera contre la France et que l’Equateur ...
L'Equateur pour les nuls
08/12/2013
A ACHILIER Gabriel. 28 ans. Emelec. Défenseur gauche ou centre. Ce gaucher, champion d’Equateur 2013 avec l’Emelec, est utilisé en défense centrale (côté gauche) en sélection par Reinaldo Rueda. En sélection depuis 2008, son ascension fulgurante est un peu à l’image d’un Adil Rami, passé du football semi-professionnel au plus haut-niveau. Depuis l’an dernier, il subit durement la concurrence de Frickson Erazo en sélection. AYOVI Walter. 34 ans. Pachuca (Mexique). Arrière latéral gauche/milieu gauche. Vétéran et capitaine de l’équipe nationale, Ayovi est l’homme d’expérience de l’Equateur. Présent lors du Mondial 2002, mais absent en 2006, Ayovi est l’homme de confiance de Rueda. Ce ...