1. // Euro 2012
  2. // Quarts de finale
  3. // France/Espagne

Bleus, une qualification au passé

La défaite sans appel face à la Suède (0-2) jette une ombre considérable sur la qualification de l’équipe de France pour les quarts face à l’Espagne samedi. Entre faiblesses footballistiques et attitudes proches de la faute professionnelle, on se demande : et si rien n'avait donc vraiment changé chez les Bleus depuis Knysna ?

Modififié
5 29
Oui, les Bleus l’ont fait, ils sont qualifiés pour les quarts de finale et c’est une première depuis six ans que l’on ne peut guère se permettre de bouder. Mais alors, sur la façon de faire, on peut bien le dire, ce rendez-vous face à la Suède a été une véritable catastrophe. Attention, soyons clairs, on n’est pas devenu si arrogants au point de considérer comme interdit un revers face aux Scandinaves. On a évidemment le droit de perdre face à une bonne équipe emmenée par un Ibrahimović qui, quand il joue à ce niveau-là, a une bonne gueule de Ballon d’Or en puissance, sauf que bien entendu, il n’évolue pas systématiquement à cette altitude, une faiblesse létale quand ses contemporains se nomment Messi et Cristiano Ronaldo. Non, vraiment, ce n’est pas la défaite en soi qui est scandaleuse, c’est évidemment la manière dont les Bleus ont perdu. Hier, ils n’ont pas seulement laissé se briser leur série de 23 matches sans défaite, le genre de coup d’arrêt jamais tout à fait anodin. À Kiev, certains masques sont tombés. Ou plus exactement sont retombés, si tant est qu’ils avaient été remis en place.

Car on a la désagréable impression que ces Bleus sont indécrottables et qu’ils ressemblent de nouveau terriblement à ceux de Knysna. Hier, certains comportements ont rappelé toute la suffisance dont est capable l’équipe de France depuis que Zinedine Zidane l’a laissée orpheline en 2006. Aucun don de soi, aucune rigueur, aucun respect de la mise en place, aucun amour-propre face à la leçon de football administrée par une équipe éliminée, mais déterminée à faire le travail jusqu’au bout. C’est quand même fou cette melonite aiguë qui a de nouveau primé après une simple victoire sur l’Ukraine. Franchement, qui sortir du lot dans ce naufrage ? Lloris pour les parades, Debuchy pour son abattage, Diarra pour l’attitude et Ribéry pour son abnégation (le monde à l’envers). Pour le reste, un vrai désastre.

Et Giroud, c'est un jambon ?

Aucun secteur pour sauver les autres. Face à un joueur de classe mondiale en pleine possession de ses moyens (car on ne va pas se mentir, Chevtchenko roule désormais sur la jante), comprenez Zlatan, la défense centrale s'est fait désosser dans tous les sens, Philippe Mexès ayant été en-dessous de tout, bien accompagné dans la médiocrité par un Rami d’une lenteur infinie. Mais si on veut être tout à fait juste, on admettra aussi que les latéraux ont souvent été pris dans leur dos et qu’en gros, aucun des quatre n’est exempt de tout reproche. La différence tient davantage à ce que Clichy et Debuchy ont failli tactiquement, alors que Mexès et Rami ont (aussi) sombré sur le plan individuel, ce qui est encore plus inquiétant. En ce sens, la suspension du Milanais figurerait presque une bonne nouvelle au regard de la saison de Koscielny, même s’il faut garder une réserve sur les automatismes à trouver en un clin d’œil avec Rami (une seule association face au États-Unis), surtout face à un adversaire qui est seulement champion du monde et d’Europe. Le milieu aurait pu mieux protéger son arrière-garde, mais il faut croire que M’vila est encore trop juste à ce niveau (surtout avec une blessure juste avant le tournoi) et que trois matches de rang, c’est désormais un de trop pour Alou Diarra qu’on évitera de charger, au regard de ses deux premières sorties.

Restait donc le secteur offensif, le point fort supposé de ces Bleus nouvelle génération. Ce fut une parodie de ce dont ils sont capables de pire. Il faut croire que cette génération a une sacrée mémoire pour se souvenir que la France n’a jamais réussi une phase finale sans un grand meneur, puisque chacun y est allé de son squat dans l’axe. Nasri a gardé la gonfle, Ben Arfa n’est jamais allé à droite et Benzema a ressuscité quelque chose d’Anelka en dézonant à l’envie. Dans cette séquence digne d’un Five, on ne doit pas exonérer Blanc de son manque d’audace en ne lançant Giroud qu’à sept minutes de la fin, alors que les Anglais étaient pourtant en train d’assurer notre beefsteak et que notre surface était désespérément désertée. Si on n’utilise pas le Montpelliérain dans ce cas précis, pourquoi diable l’avoir fait venir ? Quand on prend des risques, on se trompe parfois ; quand on n’en prend pas ,on se trompe tout le temps. Hier, l’équipe de France s’est trompée dans les grandes largeurs. Dans trois jours, l’Espagne pourrait bien nous renvoyer à ce que nous sommes depuis six ans : les cocus de l’histoire.

Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je comprends maintenant pourquoi les joueurs ne lisent pas la presse: elle n'apporte que rarement une vision objective de la situation. Une victoire, les joueurs sont bons, une défaite, des bons à rien. N'importe nawash.
jomigivemefive Niveau : District
Daniel Riolo après Fr-Ukraine : " yes ça fait six ans que j'ai pas vu la France jouer aussi bien "

Daniel Riola après Fr-Suède : " ah non vous êtes toujours aussi nuls "

Les français sont les boss de l'autosatisfaction puis de l'autoflagellation !

Ce qui manque à ce équipe de mon point de vue c'est d'un leader charismatique qui mène l'équipe vers les sommets. Lolo White comptait semble-t-il un moment sur Gourcuff pour incarner ce rôle mais il n'en avait ni le niveau ni l'envie. On en revient au même point, cette équipe est une somme d'individualités qui s'en sortent parfois par le coup de génie de l'un d'eux (Ménez contre l'Ukraine, Nasri contre les english).
Article un peu dur mais tellement vrai sur l'attitude des joueurs hier soir.
J'espère que Blanc va leur mettre un saxo en interne et que samedi ils se présenteront comme des morts de faim.
Quitte à perdre, faisons le avec honneur et sans regrets.
@maxi1377
Tu as raison, en six jours ils sont passés de demi dieu à sous fifres aux yeux de la presse.
Mais il faut quand même avouer que ce match cristallise tout les défauts de cette équipe (que l'on connaissait déjà): une défense aussi ouverte que l'entrejambe de zahia, un meneur qui fait 10 touches de balle pour une passe en retrait, des individualités qui oublient souvent le collectif et même un certain manque d'audace de la part du coach.
Et se prendre l'Espagne en quarts ce n'est pas le plus rassurant (même si je crois en
Une réaction).
sur l'attitude qu'ils ont eu hier, ce qui est écrit est totalement vrai. On a pas du voir le même match, maxx1377. Je vais te révéler un petit scoop : ils ne lisent pas la presse parce que leur ego ne SUPPORTE PAS qu'on dise du mal d'eux. C'est tout. Cherche pas plus loin, y a rien. T'as la mémoire courte, la réaction de nasri après son but vs l'angleterre corrobore tout ce qui est écrit dans l'article. C'est du balotelli vs l'irlande dans le texte.

Relis aussi les réactions d'après match, notamment nasri qui a quand même qualifié cette défaite "d'anecdotique", c'est juste terrifiant de désinvolture et d'arrogance.

benzema lui, il a rien dit, il a l'air de se foutre d'absolument tout tant qu'il peut prendre des photos de lui et ses potes dans le bus et les poster à ses VRAIS fans sur twitter, ceux de madrid.

Par contre oui, Ribéry m'étonne par son abnégation. Dommage que ce soit pas un leader dans l'âme, parce que LUI a l'air de vouloir faire un truc.

Quand à Blanc je le pensais plus à même de bien mieux gérer les quelques têtes de cons# pastéquisées de son effectif en tant qu'ancien grand joueur. Faut croire que non.
IgorYanovskiTheMachine Niveau : DHR
Pas faux maxx1377... Mais sincèrement, cette déroute, l'amateur que je suis l'avait déjà prévue, comme beaucoup d'autres, je pense.
1: A mon avis, même si il a été nul lors du dernier match, Mexes est intrinsèquement meilleur que Rami, Kos-Mexes aurait été préférable.

2: Le milieu, vu les choix de L.B pour la liste, on avait pas trop le choix et sans Cabaye c'est vraiment mauvais. Alors oui Gourcuf à été nul mais je pense qu'il aurait pu faire du bien en 2d couteau. Parce que on ne va pas tirer sur l'ambulance mais Nasri "dans le coeur du jeu" c'est pas possible... Si à MC il est sur une aile (quand il y est) ce n'est pas pour rien, je ne me rappelle pas l'ayant vu faire une passe D qui éclaire le jeu.

3. Ben A c'est juste une vaste blague de le mettre titulaire, c'est juste suivre la vox populi, tu as Menez qui (meme s'il a loupé des choses) inscrit le premier but qui change tout au match d'avant mais la tu le fait rentrer 10 mn de la fin et il te montre que tu as eu tort...

4. Le coaching de LB, en fait il n'y a pas de coaching, tu es mené ton équipe est a la rue mais tu ne changes rien, pour quoi faire??

5. Benzema, j'aime ce joueur, mais il me déçoit de plus en plus, entre les photos qui sortent et son attitude sur le terrain il me fait penser à Anelka . Au RM, jamais il aurait eu ce comportement, mais entre le Mou et LB, il y a comment dire, un palmares.

6. Pour moi la solution ce n'est pas de mettre Giroud, Qui n'a pas le niveau international, c'est surtout faire comprendre a certains, dont Benz ou se trouve leur place.
ps : si tu veux des "visions objectives" de la situation, tu lis des brèves AFP : score, buteurs, joueurs suspendus, etc.

le reste c'est du journalisme, par définition soumis à une certaine subjectivité...
Toutes les séries ont une fin. On en a fini hier en quelque sorte avec les matches de préparation, et des fantasmes sont tombés (Ben Harfa). Laurent Blanc a sauvé le soldat Cabaye (ouf) mais sadiquement pas le soldat Mexès... C'est bien qu'il fait une croix sur sa défense de fer ou plutôt sur une défense qui reposerait sur les seuls défenseurs, gardien compris (le nez dans le gazon). Il faut juste que tout le monde s'y mette maintenant, et que les supposés cadors de l'attaque prennent vraiment leur destin en main : si ce n'est pas Benzema, Giroud est tendu comme un arc maintenant, ça va chauffer ! Samedi, on a un match de gala, à domicile qui plus est, faut se faire beau et se faire mal, par Toutatis ! Plus que trois matches.
C'est quand même étonnant de constater que tu te fais défoncer physiquement et de pas faire rentrer Giroud, non?
Il est quand même gaillard et tu sens qu'il veut la manger sa place...
Quant au match tout est dit. Zlatan, il marque que contre les petites équipes.
Donc, s'il marque un beau but, tu sais ce que vaut ton équipe...
manelmanel Niveau : DHR
"J'espère que Blanc va leur mettre un saxo en interne" (Yanik65)

Ils n'en n'ont rien à branler. Blanc n'a aucune autorité sur eux. Et si jamais ils se "présentent samedi comme des morts de faim" ce ne sera que par pure réaction d'orgueil égoïste. Et parce qu'ils auraient à coeur de défendre l'honneur du maillot de la nation qui les a faits. De cela aussi ils n'en n'ont rien à palucher.
Une équipe plus forte techniquement se voit trop belle et se fait avoir par une équipe plus forte physiquement.

Cela arrive tout les jours, en pro comme en amateur.

Nos joueurs auraient probablement besoin d'un meneur d'hommes sur le terrain, pour ne pas se résigner dans les moments difficiles (comme ce fut le cas hier). Mais bon, on n'a pas de joueur comme ça, on va pas l'inventer...
Les réaction des joueurs après cette défaite sont lourdes de sens :
1/ ils ont été meilleurs que nous, sans faire une autocritique en "ON AIR" de la pauvreté de ce qu'ils ont offert sur le terrain
2/ on a atteint notre objectif - A partir de là on commence a faire les valises !

Pourtant quand t'es joueur en équipe de France c'est pas compliqué de se motiver. Tu rentres sur le terrain et tu ouvres grandes tes oreilles quand retenti l'hymne nationale.

C'est un chant de barbares qui appelle à la guerre !
Mais bon j'ai l’impression qu'ils chantent sans s'en imprégner
manelmanel Niveau : DHR
"et pas parce qu'ils auraient"

Chaque fois que j'écris un com' sur ce putain* de site j'oublie un mot. Complot ?
"...surtout face à un adversaire qui est seulement champion du monde et d’Europe."

Et en pleine possession de ses moyens, sans aucun blessé ou suspendu, qui vise un triplé historique à sa portée, qui veut nous faire passer pour des gignols (de l'info), et qui a un très vieux contentieux sportif à régler, bien avant le mondial 2006 vécu par les joueurs qui joueront samedi.

Mais on s'en fout, on va les niqµer. Ou prendre une belle raclée, au choix.
Ils ont maintenu les contrôles antidopages inopinés pour des français hier ?
Maxxx1377 si tu veux une vision objective va sur ce site j'ai adoré leur article moi

http://fr.travel-stadium.com/article/de … s-hors-jeu
Gourcuff, au fond, il doit peut-être être soulagé de ne pas avoir participé !
J'ai l'impression que cette equipe de France de foot ressemble de + en + à l'equipe de France de rugby. Capable du meilleur comme du pire, l'arrogance en +.
Chrismackers Niveau : District
Même si c'est vrai l'équipe Anglaise n'est pas très sexy, je préfère leur état d'esprit que celui des Français. Je trouve qu'il n 'ont pas assez joué ensemble pour avoir un jeux aussi ambitieux, n'est pas l'Espagne qui veut. De toute façon il n'ont plus le choix il vont devoir se bouger le cul samedi soir ya flamenco. Bonne chance garder l'espoir
@ anna57 Comme pour Nasri de ne pas avoir été retenu en Afrique du Sud ? A en croire le déchainement qu'il a beaucoup provoqué par son stupide "ferme ta gueule", qui j'espère ne sera pas son "casse toi pauvre con", on a presque l'impression qu'il y était dans le bus. En tout cas, Larqué nous donne le sentiment d'en être persuadé...

Sincèrement, je ne pense pas qu'un seul joueur soit soulagé même a posteriori de ne pas être dans la sélection d'un tournoi final. Les joueurs qui y sont devraient quand même y penser un peu plus, et la Nasri et ses camarades, ils doivent vite se concentrer sur le jeu. Qu'ils se régalent bon sang !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 29