1. //
  2. // Match amical
  3. // France/Suède

Bleus : faut-il jeter le 4-4-2 ?

Contre l'Albanie vendredi, Didier Deschamps a expérimenté un 4-4-2 en losange, histoire de se construire un plan B. L'expérience n'a duré qu'une mi-temps avant un retour aux fondamentaux du 4-3-3. Est-ce déjà la fin du 4-4-2 ?

Modififié
648 34
« Quand c'est nouveau, il n'y a pas d'automatismes. On peut faire mieux dans ce système, mais je ne veux pas non plus le condamner. » Après le nul contre l'Albanie vendredi (1-1), Didier Deschamps n'en menait pas spécialement large à propos de son 4-4-2 en losange. Le sélectionneur des Bleus voulait voir et il a vu : un duo d'attaque Lacazette-Benzema qui n'a pas fonctionné face à une défense albanaise bien en place, des latéraux qui ont eu du mal à apporter un vrai surnombre et ont souvent été mis en danger sur les contres albanais, et un milieu de terrain où Cabaye n'a pas réellement su s'exprimer dans ce rôle de sentinelle qui ne lui convient pas. Valbuena a bien tenté de compenser en étant un peu partout, mais c'était trop peu pour bousculer la formation de Gianni De Biasi, laquelle ne s'est pas imposée au Portugal en septembre par hasard.

« L'occupation du terrain est plus rationnelle avec un trio d'attaquants »


Concernant le manque de percussion de son duo offensif, Didier Deschamps s'est refusé à tout jugement hâtif, préférant appuyer sur le faible passé commun des deux meilleurs attaquants français du moment et la solidité des Aigles albanais : « Trouver des repères, ce n'est pas facile, surtout face à une équipe qui ne laisse que peu d'espaces. » Une équipe qui n'a pas laissé d'espaces ou peu, mais qui a su utiliser parfaitement ceux laissés dans le dos des latéraux français, Digne et Jallet étant régulièrement mis en danger durant la rencontre. Au final, c'est en revenant aux fondamentaux du 4-3-3 après la pause que les Bleus ont réussi à revenir dans le match : « À la mi-temps, le sélectionneur a dressé le constat exact et a trouvé des solutions pour qu'on rectifie le tir » , avait confié Lloris après la rencontre en zone mixte. Le constat ? « On a changé de système en seconde période et cela a été beaucoup mieux » , synthétisait Pogba. Lacazette déporté sur la gauche, un milieu en triangle, et des attaques plus tranchantes après l'entrée de Griezmann... Avec un peu plus de réalisme chez Benzema, les Bleus auraient même pu arracher la victoire. « On a plus de repères avec une attaque plus en largeur, l'occupation du terrain est plus rationnelle avec un trio d'attaquants. Que ce soit avec un triangle bas ou haut au milieu. Il faut passer par là, par rapport à notre objectif, l'Euro » , résumait Didier Deschamps après le match. En difficulté avec le 4-4-2, sauvé par le bon vieux 4-3-3, peut-on déjà enterrer le premier ?

« Avoir une palette de choix plus importante »


Pas forcément si l'on se fie aux propos du sélectionneur français avant la confrontation contre les Albanais. La mise en place de cette nouvelle tactique entre dans une volonté de disposer de plusieurs schémas, et notamment d'une solution à deux attaquants pour pouvoir déstabiliser une arrière-garde regroupée. « Il me plaît (ndlr : le 4-4-2) parce qu'il offre plus de possibilités offensives et ça a l'avantage d'avoir des schémas de jeu différents » , rappelait Deschamps avant de déchanter lors de la première période vendredi. Mais ces désagréments, le patron des Bleus les avaient anticipés en rappelant que le 4-4-2 amenait « de la présence offensive avec deux attaquants, mais implique d'avoir une équipe qui a le ballon. Parce que pour défendre c'est plus compliqué. » Avant vendredi, le sélectionneur estimait ce système intéressant « face à un adversaire regroupé » , mais il a compris qu'il pouvait aussi être particulièrement dangereux contre d'habiles contre-attaquants.

Le 4-4-2 en losange n'a cependant jamais vraiment été dans les cartons comme un système de base, car « transposer cela au très très haut niveau, c'est une question de rapport de forces. Aujourd'hui, les équipes qui gagnent la Champions League sont championnes du monde ou d'Europe, c'est très très rare qu'elles évoluent avec deux attaquants parce qu'on perd quelqu'un au milieu et cela libère des espaces sur les côtés. Dans l'absolu, c'est possible, mais il faut être très discipliné et avoir une très bonne possession de balle. » En clair, Deschamps ne nous sortira jamais son losange contre l'Allemagne ou l'Espagne. Mais il pourrait continuer à le peaufiner comme solution d'urgence contre un adversaire ultra-défensif ou en cas de score à inverser : « J'avais dit avant de commencer cette campagne, que je verrais différentes associations, différents systèmes. Il faut avoir une palette de choix plus importante quand on sera à la veille de l'Euro. On peut se retrouver à l'Euro avec un adversaire replié et il faut pouvoir prendre cette option et qu'elle ne tombe pas du ciel, qu'on puisse la mettre un peu en pratique pendant ces deux ans. » Cette volonté d'avoir plusieurs options à disposition, Philippe Troussier voit cela comme une évidence. « Il faut être flexible, on peut très bien avoir à user de trois options de jeu différentes durant un même match : cela dépend de l'adversaire, de la situation, mais aussi des qualités de vos propres joueurs » analyse l'ancien sélectionneur du Japon, de l'Afrique du Sud ou encore de la Côte d'Ivoire.

Les coups de pied arrêtés, la vraie faiblesse


Le 4-4-2 en losange n'est donc probablement pas encore mort dans l'esprit de Didier Deschamps. Ce dernier aura forcément souligné, malgré les carences de ce système en l'état, que les plus grosses situations albanaises en première période se sont produites sur coups de pied arrêtés : une tête de Lorik Cana sur la barre à la réception d'un corner (2e), une reprise de Mavraj frôlant la barre, à la réception d'un coup franc excentré (16e) et surtout le but du même Mavraj sur un énième corner visiteur (40e). À chaque fois, une erreur de marquage ou un duel perdu a mis en danger la France, et non son système. Et le mal n'est pas nouveau puisque les Bleus en 2014 ont encaissé six buts (sur sept au total) lors de ces phases arrêtées. Clairement un axe de travail prioritaire pour le staff de Deschamps. Avec le retour du 4-3-3 plus traditionnel au retour des vestiaires contre l'Albanie, l'animation offensive a certes montré de meilleures choses, notamment grâce à des belles combinaisons entre latéraux et attaquants, mais c'est aussi à ce moment que les Albanais ont eu leurs contres les plus incisifs, sur les frappes de Lenjani (59e) et Hishaj (69e). À chaque fois, c'est Hugo Lloris qui a sauvé les meubles, pas le système.

« Ce genre de matchs, on tente des choses, des tactiques différentes, des joueurs différents, c'est fait pour ça également. L'important, c'est de sortir que l'on avance » rappelait le capitaine français après la rencontre vendredi. Pour avancer avec son 4-4-2 en losange, l'équipe de France devra peut-être l'affiner et y aligner les joueurs idoines : un profil plus défensif et physique que Cabaye dans le rôle de numéro 6, des latéraux capables de se projeter dans la surface - à l'image de Kurzawa à l'AS Monaco - et un duo d'attaque plus complémentaire. Si Benzema et Lacazette sont d'excellents joueurs, leur profil d'attaquant technique capable de dézoner se marierait probablement mieux dans un schéma à deux pointes avec un joueur plus physique et habile de la tête, dans le style d'Olivier Giroud, comme l'explique Troussier : « Devant, il faudrait un point d'appui pour faire des déviations aériennes ou imposer son gabarit dans la surface. L'idée n'est pas de tomber dans du Hourra football, mais d'avoir des seconds ballons qui restent dans la zone de vérité. Pour moi, Lacazette et Benzema ne sont pas complémentaires, mais cela dépend de l'adversaire, notamment du profil des deux centraux en face. » En revanche, celui qui a emmené le Japon au second tour du Mondial 2002 prend la défense de Deschamps concernant le positionnement de Cabaye, « idéal pour tenir ce rôle de premier relanceur si l'équipe est vouée à avoir le monopole du ballon » . Quant à la pointe du losange, si Valbuena ou Griezmann semblent suffisamment techniques et portés vers l'avant pour y être efficaces, le joueur français qui semble aujourd'hui le mieux adapté à ce rôle n'est autre que Yoann Gourcuff, qui évolue dans cette position et ce système à Lyon. Au-delà de son talent hors norme, les incertitudes sur son état physique et mental peuvent-elles faire de lui une solution crédible pour les deux prochaines années ? Beaucoup trop tôt pour le dire, comme il est beaucoup trop tôt pour juger de la capacité de cette équipe de France à être efficace en 4-4-2.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sylvain Ripopoll Niveau : Loisir
Je suis d'accord pour Gourcuff en 10, et aussi mettre Diaby en 6.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Bon qu'on en bavent sur les coups de pieds arrêtés, on ne le découvre pas non plus...

Sur FM j'ai toujours eu un petit faible pour le 4-3-3 offensif, m'ayant permis de devenir champion d'Europe avec Bordeaux notamment.
Le 4-4-2 en losange et le 4-3-3 sont similaires.
Et quand on fait un milieu avec Cabaye au centre devant la défense, Sissoko et Pogba devant, et Valbuena en 10 en soutien de Benzéma et Lacazette, ça ressemble encore plus à un 4-3-3 habituel déguisé en 4-4-2. La seule différence concrète est que Benzéma ne joue plus seul en pointe.
Les problèmes d'animation viennent davantage des titularisations de Cabaye, à l'ouest, Sissoko qui n'a pas le niveau international et de Lacazette qui doit trouver ses marques.
dede62137 Niveau : DHR
Je ne penser pas que le schéma en lui même pose problème. Ici pour ce match c'était plutôt les joueurs choisis... Les jallet digne et même cabaye qui est dans une mauvaise période n'ont pas été très bons. Mais surtout pogba et sissoko n'ont pas le profit pour ce dispositif !

Placement très aléatoire en permanence pour eux et pogba a cette tendance à toucher le ballon un peu trop, en 4-3-3 c'est parfait il peut se projeter mais pas là. Puis l'animation offensive était assez inédite, mais je trouve que lacazette peut être intéressant.

Sinon va falloir résoudre ce foutu problème sur CPA, c'est plus possible là !

Toute façon ces matchs amicaux sont faits pour tester de nouvelles choses, autant faire les erreurs en amical plutôt qu'à l'euro !
Sans "grand" devant, jouer à 2 paraît compliqué.

Giroud est très bon dans le jeu en remise, moins dans la finition.

On a peu de joueur dans ce profil, à part Hoarau... Donc exploiter ce système ne me paraît pas très judicieux avec les profils similaires de Benz, Lacaz et Gignac, surtout face à une défense regroupées, comme vendredi.
Ce qui était prévisible en plus, depuis quand l'Albanie joue un football total??

Sachant qu'on galère depuis longtemps quand les équipes ferment le jeu, de part la qualité médiocre des centres envoyés par les latéraux.

Mais bon, on reproche à DD de pas trop changer ses habitudes, quand il les change, on demande la suppression du 4-4-2, vive la France du Foot
Thouvenel Ballon d'Or Niveau : CFA2
Soit DD nous prend pour des glands (pointe basse du losange avec Cabaye...), soit il ne fait que préparer un passage de témoin en douceur vers Gonalons, Schneiderlin ou un autre bien mieux taillé pour jouer à ce poste.

Pas idiot d'ailleurs : il met Cabaye au chaud le temps qu'il trouve un club et se refasse une santé, le tout avec un argument recevable. 4-4-2 ou 4-3-3 il se débarrasse de son "épine Cabaye" en douceur

Espérons que son prochain chantier soit Digne
Qu'on me dise que la technique brutal on va dire de sissoko pose probleme surtout quand il n'y a pas d'espace au milieu, je peux approuver.
Mais sissoko pas le niveau international c'est faux.
Frenchies Niveau : CFA
on a trop de joueurs axiaux et pas assez d'ailiers !

on a trop de milieux offensifs (cabaye jouant 6, beuurk) et pas assez de sentinelles (toulalan bordel, c'est bon l'eau a coulé sous les ponts, la ribz titi et le ray ne sont plus là erf).

on a trop d'anciennes gloires en tant que consultants sportif ... qui sortent du bois que quand ca va mal !

Ménèz a ça pour lui de démonter tout le monde, à partir de là il n'est pas dans une posture de supporter et donc gagne en crédibilité de mon pov.

on a trop de sélectionneurs en puissance qui croient qu'il suffit de briller en L1 pour avoir un niveau international ... lacazette par exemple, n'ayant pour le moment strictement rien prouvé en >A< pour mériter d'office une place de titulaire.

on a la chance d'avoir lloris varane pogba griezmann benzema ... moins d'avoir digne, sissokho, cabaye, payet.

on peut avoir honte de pas être foutu de disposer d'une équipe de 3 millions d'habitants ...
Heiseinberg Niveau : CFA
La question toujours c'est quand le 4-4-2 losange sera utile ? Quand tu aura 2 pointes de classe internationale, il y a Benzema il en manque 1 autre, Lacazette peut postuler a ce poste, il vient juste d'effectuer ses premieres caps en internationale faut qu'il explose pour que ce 4-4-2 soit efficace. A l'époque c'etait Titi et Trézeguet 2 pointes de classe internationale tu pouvais te permettre de sacrifier un ailier ou milieu pour rajouter un attaquant car tu gagnes en marquant des buts donc si ta 2 buteurs efficaces c'est tout benef !

Actuellement ce sera pas la meilleur tactique mais j'imagines Lacazette ou Griezmann dans 2 ans si ils évoluent encore alors la le 4-4-2 sera une tactique parfaite.
Karim Benzema est probablement notre attaquant le plus doué, sa sélection peut sembler indiscutable. N'empêche qu'il ne semble pas vouloir se démener pour que cela fonctionne avec un autre attaquant dans un 442. Que ce soit avec Giroud ou Lacazette, l'implication de Benzema laisse à désirer. J'ai l'impression qu'il désire être la seule pointe en sélection, celui pour qui les autres jouent.

Plutôt que de jeter le 442, il faut peut-être le tester sans Benzema et former un duo parmi Giroud/Gignac/Lacazette/Griezmann/Remy...
Rapid Bukkake Niveau : Loisir
aux chiottes le caca 2 !
Thouvenel Ballon d'Or Niveau : CFA2
C'est peut-être pas le bon endroit, mais les CPAs ça devient frustrant pour être poli. Pire, maintenant à chaque CPA dans notre 1/2 terrain, on serre les fesses, et c'est du jamais vu en EdF.

Les causes sont multiples, mais c'est là qu'on voit à quel point l'expérience est indispensable à ce poste, et que Varane/Sakho/Yanga-Mbiwa/etc. sont certes très prometteurs, mais ont encore énormément à apprendre (notamment ne pas de faire balancer comme un pupille lors d'un coup-franc en CM, ou alors le faire avec "intelligence tactique"...)

Bref, inexpérience + évidence (taille/gabarit des Valbuena, Digne, Evra, Debuchy voire Cabaye, Matuidi), j'espère que les côtes de Gonalons en 6 et Matthieu à gauche vont remonter
Bring back our Planus Niveau : DHR
J'adore le 442 losange dans les clubs. Mais là je trouve que l'edf n'est pas adaptée. En fait ce système demande trop de sacrifices, comment se priver de Griezmann ou matuidi? c'est un peu le casse tête.
On a clairement pas de second attaquant avec le talent nécessaire pour sacrifier un de nos milieux/ailiers. Dans des fins de matchs par contre ça peut faire la diff

Après ce sont des amicaux alors autant faire des test maintenant

Mais Deschamps souligne bien qu'en Champions, personne ne joue avec 2 pointes, ce qui peut rappeler Bordeaux en 2010 qui a fait un superbe parcours en CL en 4-5-1. En championnat Cavenaghi revenait épauler Chamakh devant, avec Gourcuff à la tête du losange au milieu.
Message posté par toof11
Le 4-4-2 en losange et le 4-3-3 sont similaires.
Et quand on fait un milieu avec Cabaye au centre devant la défense, Sissoko et Pogba devant, et Valbuena en 10 en soutien de Benzéma et Lacazette, ça ressemble encore plus à un 4-3-3 habituel déguisé en 4-4-2. La seule différence concrète est que Benzéma ne joue plus seul en pointe.
Les problèmes d'animation viennent davantage des titularisations de Cabaye, à l'ouest, Sissoko qui n'a pas le niveau international et de Lacazette qui doit trouver ses marques.


Ce 4-4-2 ne ressemble pas à ce qu'on a vu depuis le retour contre l'Ukraine, justement. Ce qui a permis à la France de revenir des limbes du jeu a été principalement du fait que l'équipe a pu prendre de la verticalité et de la profondeur sur les côtés, permettant à Benzema de mieux bouger aux alentours et dans la surface. Et cette capacité à jouer sur les côtés a été facilitée par les compétences de Valbuena et de Griezmann (ou de Ribéry avant) à pénétrer par les ailes. Je trouve que Valbuena sur un côté est bien plus intéressant car il attire plus facilement les défenseurs qui se libèrent ainsi de Benzema, ce qu'il peut moins faire en étant derrière les attaquants.

Là, avec 2 attaquants dans la surface, ça limite le champ d'action de Benzema, ainsi que de Lacazette qui aime les espaces (bien qu'il joue en 4-4-2 à Lyon), et on ne peut compter sur les centres que par les latéraux qui mettent la défense en danger. Ce qui m'avait frappé aussi avec le passage au 4-3-3, c'est que l'équipe, qui penchait naturellement à gauche, avait réussi à se rééquilibrer vers le côté droit, rendant les possibilités offensives plus diversifiées.

Après, là où je suis d'accord avec toi, c'est qu'on a changé de système certes, mais on l'a fait avec une équipe fortement remaniée et des jeunes (comme Lacazette, qui a fait ce qu'il a pu) Et si je ne remets pas en cause la qualité des joueurs de ce match, il manquait surtout Matuidi.
Claudio Cachaça Niveau : Loisir
Je me demande si cet argument de la complémentarité et de la nécessité d'un grand gabarit (type Giroud) dans un système à 2 attaquants est valable...
Cela me fait penser aux commentaires sur Lyon en fin de saison dernière, qui doutaient fortement des futures performances de Lacazette sans Gomis. Aujourd'hui, l'OL joue la plupart d'une temps avec 2 pointes assez vives (je pense à Fekir notamment) et c'est Lacazette qui joue le plus "point d'appui" entre les deux.

Bien sur, ça prive de certaines options de jouer sans "grand gabarit costaud bon de la tête", mais je pense que dans le cas d'une attaque à 2 pointes, il s'agit d'avantage d'apprendre à jouer ensemble et de coordonner les appels, etc, que de pseudo "complémentarité" sur le papier
Note : 1
En dehors des considerations de qui aime jouer avec qui et dans quel systeme, le 442 losange ( tout comme le 4321 ) sont des systeme verticaux qui necessite des lateraux de tres haut niveau.

A mon avis c'est deja pas viable avec nos lateraux titulaires, alors avec jallet et digne ...
- On n'a plus d'ailiers qui débordent pour amener des centres depuis le départ de Ribéry.
- Au final même en 4/3/3, on joue toujours plus ou moins avec 2 attaquants (Griezmann/Remy qui sont très axiaux + Benzema/Giroud).
- En fait, l'animation offensive dépend beaucoup de Valbuena qui se balade, se place entre les lignes, dans l'axe, s'excentre, centre,...
- On a un énorme vivier de DC.
- On a des latéraux offensifs sous la main.
- On joue à 3 au milieu.

En fait, c'est un peu la nouvelle mode mais je me disais, par rapport à tout cela, pourquoi pas une défense à 3? On a des joueurs comme Kurzawa et Debuchy (bonjour Corchia?) qui ont les qualités pour être décisifs offensivement. Rien de nouveau au milieu, avec par exemple Schneiderlin devant la défense, Pogba, et Matuidi qui se projette. Un Griezmann très mobile façon Tevez et Benzouille à côté.

En gros, plus de Valbuena au four et au moulin mais deux latéraux qui participent beaucoup au jeu...
n'ayant pas pu voir le match, Jallet et Digne ont été si catastrophiques ?
c'est surtout inquiétant pour Digne, qui ne joue pas beaucoup alors qu'on prédisait l'année dernière que Maxwell allait s'effacer après la coupe du monde, seulement il semble toujours aussi largement devant Digne que la saison dernière...
et les prestations de Digne sont rarement exceptionnelles en remplacement avec le PSG ou même en sélection

sinon sur l'abandon du 442, on revient au débat qu'on avait quand Trézeguet et Henry se tiraient la bourre au plus haut niveau européen : un essai de 45 minutes, ça marche pas alors on abandonne...
dommage quand on se souvient du france allemagne où le duo avait piétiné comme rarement les teutons
http://www.youtube.com/watch?v=0M-iyjD2DPg
Message posté par tuzinho
n'ayant pas pu voir le match, Jallet et Digne ont été si catastrophiques ?
c'est surtout inquiétant pour Digne, qui ne joue pas beaucoup alors qu'on prédisait l'année dernière que Maxwell allait s'effacer après la coupe du monde, seulement il semble toujours aussi largement devant Digne que la saison dernière...
et les prestations de Digne sont rarement exceptionnelles en remplacement avec le PSG ou même en sélection

sinon sur l'abandon du 442, on revient au débat qu'on avait quand Trézeguet et Henry se tiraient la bourre au plus haut niveau européen : un essai de 45 minutes, ça marche pas alors on abandonne...
dommage quand on se souvient du france allemagne où le duo avait piétiné comme rarement les teutons
http://www.youtube.com/watch?v=0M-iyjD2DPg


Putain !! Ce match, quelle merveille !! Je l'avais oublié. Y a pas à chier, avec Zizou et Pirès au top, on le gagnait ce mondial 2002...

L'enchaînement de Titi Henry ?? Oh my god !!
@Saviola : et en face c'était Kahn aux cages, quand même !
en plus le foot allemand de club n'était dans le trou avec le Bayern et Leverkusen vainqueur et finaliste de C1 en 2001 et 2002, et l'Allemagne vice championne du monde 2002

y'a que Silvestre qui fait un peu "tâche" sur le papier, même si à l'époque il était pas mauvais à United

nostalgie...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
648 34