Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr. C
  3. // France-Australie

Bleus de travail

Pour préparer son entrée dans la compétition et le premier match face à l'Australie, l'équipe de France vient de passer une semaine dans une ambiance studieuse et apaisée.

Modififié

Kylian Mbappé a les deux poings serrés, les pieds bien ancrés dans le sol, et hurle un « Yeeeees » qui pourrait être le cri d'un étudiant en école de commerce qui vient de gagner un jeu d'alcool à son week-end d'intégration. En plus, le Parisien pousse le vice jusqu'à avoir l'âge d'un élève de L1 à l'ESSEC. Mais à ses côtés, pas de mare de boue dans laquelle il a dû faire des pompes, ni sono qui crache Les lacs du Conemara. Le benjamin de l'équipe de France vient juste de marquer à l'entraînement lors d'une opposition sans gardien sur petit terrain. Une heure plus tard, alors que l'équipe d'en face (les sans-chasuble de Griezmann) a désossé celle de Mbappé pour la troisième fois de suite et que Deschamps siffle la fin du bal, le Parisien est le premier à tracer vers la douche en bougonnant. Les pisse-vinaigre feront leur métier en parlant sans tourner sept fois leur langue dans leur bouche, et en lâchant : « Il en fait trop, c'est qu'un entraînement. » Mais ce lundi 11 juin, lors de la première séance des Français depuis leur descente d'avion, Mbappé a prouvé qu'il était sur-motivé. Ça tombe bien, la Coupe du monde ne se donne qu'à ceux qui ont vraiment faim. Alors depuis qu'ils sont arrivés en Russie, les Bleus font tout pour ne pas s'éparpiller et pour rester concentrés sur la compétition. Un cocktail fait de travail, d'un peu de rigolade, et surtout de beaucoup de calme.

Bunker


En installant l'équipe de France au Hilton Garden Inn de Kostrovo, à un jet de pierre d'Istra, la FFF a respecté un cahier des charges qui ne comportait apparemment qu'une seule ligne : zéro distraction. En effet, les Bleus ont privatisé 14 hectares de terrain dans un endroit où il ne se passe absolument rien. Didier Deschamps a pourtant annoncé qu'il ne voulait « surtout pas avoir un style bunker » , mais dans les faits, ça y ressemble quand même très fort. Après tout, comment reprocher à un sélectionneur de protéger ses hommes à l'extrême et de rechercher la tranquillité la plus totale pendant une Coupe du monde ?


Il y a deux ans, la France avait vécu l'Euro à domicile, au milieu de la furie et de l'agitation. Ce qui ne l'avait pas desservi, loin de là, mais cette année, vu le nombre de rookies présents dans la liste de Deschamps, un peu de quiétude ne se refuse pas. Autre écueil à éviter : tenter la stratégie de la montée en puissance et se faire peur sur les premiers matchs. « À l'Euro, plus on avançait et plus je me sentais confiant » , résumait Griezmann mardi, avant de tracer une ligne de démarcation entre 2016 et 2018 : « Ce n’est pas une revanche après l’Euro. » Cette fois, pas question d'attendre que l'arbitre assistant ne soulève le panneau du temps additionnel pour marquer comme les Bleus l'ont fait avec la Roumanie et l'Albanie il y a deux ans.

Nuages balayés


De l'Australie, premier adversaire de l'équipe de France, on sait peu de choses. Deschamps a manifestement bossé son sujet, et s'est farci quelques séances vidéo : « Ils avaient l'habitude de jouer avec une défense à trois, ils sont passés avec une défense à quatre. C'est une équipe agressive avec un potentiel offensif intéressant. Ils sont dans un 4-4-2, un 4-5-1, c'est bien organisé, ils ne se contentent pas de défendre. » Qu'a-t-il préparé pour leur faire face ? Faut-il croire que le match contre les USA servait de répétition générale et que le onze aligné à Lyon sera celui d'aujourd'hui ? Ou bien attendre de Deschamps qu'il fasse des ajustements selon la forme des joueurs ? Au grand jeu du décryptage d'indices, on sent que le sélectionneur s'apprête à envoyer quelques jeunots au front dès le coup d'envoi.


L'entrée de la France dans la compétition va également permettre d'écarter les quelques nuages qui ont tournoyé au-dessus d'Istra. On pense évidemment au cas Griezmann, mais souvenons-nous du psychodrame autour de Kylian Mbappé, tamponné par Adil Rami pendant un entraînement. Une bombe vite désamorcée par les joueurs eux-mêmes, qui ont posté des vidéos d'eux en train de se réconcilier autour d'une console. Car ces Bleus rigolent beaucoup, que ce soit à l'entraînement où le chambrage est permanent, ou bien sur les réseaux où ils se mettent en scène. Alors oui, c'est de la com'. Oui, c'est facile. Mais c'est la seule chose qu'ils offrent à leurs supporters, en dehors des conférences de presse soporifiques. Ces mêmes supporters qui aimeraient surtout que leur équipe leur offre trois points dès cet après-midi.







Par Alexandre Doskov, à Kazan Tous propos recueillis par AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 4 heures Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 75
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi