1. // FIFA
  2. // Technologie

Blatter relance le débat vidéo

Modififié
3 10
Toujours présent au Congrès de la FIFA à São Paulo, Sepp Blatter a relancé l'idée de l'utilisation de la technologie en cours de match, alors qu'il y avait été farouchement opposé jusqu'ici, dans son discours de clôture :

« Je développe une nouvelle idée, qui ne va peut-être pas plaire à l'IFAB (organe des lois du jeu) : pourquoi ne pas offrir la possibilité au coach de contester l'arbitre et, s'il conteste, de regarder le ralenti.(...) On peut toujours changer d'avis, quand on regarde les matchs à la télé, avec toutes ces caméras, on voit tout. Je proposerai cette idée à l'IFAB et nous verrons si c'est applicable. »

Blatter a ensuite précisé que chaque coach pourrait potentiellement contester deux fois par match une décision de l'arbitre, et la faire vérifier par vidéo. Le directeur exécutif de la Fédération écossaise, Stewart Regan, qui siège également à l'IFAB, a tenu à préciser que ces commentaires sortaient de nulle part et qu'il faudrait au minimum 20 mois d'analyses techniques avant de pouvoir effectuer un vote, comme le rapporte le Guardian :

« Ce serait un revirement complet par rapport à ce que nous avions dit sur la technologie de la ligne de but, qui permet de voir en noir ou blanc. Si un coach peut faire appel et que le jeu est arrêté, cela change comment vous et moi comprenons comment le football s'opère. »

Tout est bon pour se faire réélire.

PP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Tout est dit dans la dernière phrase!
LapinCrétin Niveau : CFA
Je crois qu'ils font ça en Football US où les coachs peuvent lancer un drapeau pour arrêter le match.
Note : 3
Si ça devait être appliquée comme le Challenge au tennis, ça peut être intéressant.
Genre, chaque coach dispose de 3 Challenges, pour chaque Challenge demandé, si la vidéo confirme le choix de l'arbitre le coach perd un Challenge. Si la vidéo infirme la décision de l'arbitre, le coach garde ses 3 Challenges.

Ca découle sur moins de stress de la part des arbitres qui savent qu'ils peuvent être corrigés par la vidéo, moins de raison de râler pour les coachs et joueurs car s'ils ont vraiment raison la vidéo ira dans leur sens, et s'ils ont tort, tout le monde s'en rendra compte en direct.

Evidemment, il y a toujours les cas polémiques où même la vidéo ne permet pas vraiment de trancher. Mais c'est déjà un bon virage.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 10