Blatter n'aime pas les mauvais perdants

0 0
Le récent vote pour l'octroi des Mondiaux 2018 et 2022 n'a pas manqué d'alimenter la polémique. Il faut dire que les choix de la Russie et du Qatar laissent quelque peu songeur...

Pour autant, Sepp Blatter a clairement fait comprendre qu'il ne goûtait guère à toutes ces controverses et qu'il en avait assez des mauvais perdants. Le président de la Fifa a ainsi indiqué sur le site de l'instance suprême que les candidats vaincus « avaient oublié qu'en football, il fallait apprendre à perdre comme à gagner » , précisant que «  la Coupe du monde allait découvrir d'autre cultures et d'autres régions » ce qui le rendait «  très heureux. Nous avons pris des décisions historiques » .

Reste à savoir si c'est pour le meilleur ou pour le pire...

AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0