Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Blatter et le racisme

Modififié
Parfois, Sepp Blatter devrait tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Souvent ? Bon d’accord souvent.

Alors que de nouvelles affaires de racisme secouent le football pratiquement chaque semaine depuis quelques mois, le président de la FIFA pense « qu’il n’y a pas de racisme, mais peut être un mot ou un geste déplacé » comme il l’a dit sur la chaîne américaine CNN World Sport avant de poursuivre : « La victime devrait se dire que ce n’est qu’un jeu et serrer la main de son adversaire » . Pendant un match, on aurait donc le droit de tout dire ?

Comprenant rapidement son erreur, Sepp Blatter a publié un communiqué dans lequel il explique que « ses propos ont été mal interprétés » . Trop tard, le mal est fait. Même s’il se défend, toujours dans le même communiqué : « Je voulais souligner que les joueurs se livrent bataille et que parfois, les choses se font de manière incorrecte. Mais normalement, à la fin de la partie, vous présentez vos excuses à votre adversaire si cela a été rude et vous lui serrez la main pour clore l’histoire. Toute personne ayant disputé un match de football ou de n’importe quel sport sait de quoi je parle » . Non, Sepp on ne sait pas. Des déclarations qui interviennent le jour même où la Fédération anglaise vient d’accuser Luis Suarez de racisme à l’encontre de Patrice Evra. Le sens du timing.

Pour se rattraper, Sepp Blatter a toutefois rappellé: « Je ne veux pas sous-estimer le problème du racisme dans la société et le sport. Je m’engage à combattre cette plaie et à la chasser du football » . Ce n’est pas l’impression que ça donne.


CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17