Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Blatter descend l'UEFA

Sepp Blatter aime être président de la FIFA, et il veut le rester.

Du coup, il envoie des petites taquets, pour le plaisir. Interrogé par CNN, le Suisse a lâché quelques tacles. « L'UEFA veut se débarrasser de moi ! Et bien qu'ils viennent, qu'ils m'affrontent. » Pour celui qui a déjà exercé 4 mandats à la tête de la FIFA, personne à l'UEFA n'est capable de le confronter. « Ils n'ont pas le courage de venir. Alors qu'ils me laissent, qu'ils fassent preuve de respect. » Blatter est en course pour une cinquième élection consécutive, et n'accorde que peu de crédit à ses adversaires. «  Les associations nationales m'ont demandé d'être à nouveau leur candidat, puisqu'aucune des personnes en course [à la présidence] n'est suffisamment forte. »

Cinq à la suite. Même Julien Lepers n'a jamais osé.

PVL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom