En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Blanc rappelle Evra et Ribéry

On s'y attendait plus ou moins, Laurent Blanc a couché les noms de Franck Ribéry et Patrice Evra sur sa liste pour affronter le Luxembourg et la Croatie...

Modififié
Gardiens : Lloris, Mandanda, Carrasso


Encore et encore, Laurent Blanc compte sur les trois portiers qui étaient en Afrique du Sud. Excellent hier face au Real Madrid, Hugo Lloris semble intouchable. D'autant que Mandanda ressemblait plus à Edel qu'à Bernard Lama mardi face à Manchester United. La seule injustice notable pourrait concerner le poste de troisième gardien où Carrasso, indiscutable à ce poste la saison dernière, aurait peut-être pu être remplacé par Mickael Landreau, bon avec un LOSC leader de Ligue 1. Mais l'ancien Parisien a l'habitude des râteaux avec les Bleus...


Défenseurs : Sagna, Rami, Mexès, Sakho, Clichy, Evra, Réveillère, Koscielny


Patrice Evra aura donc l'occasion de parler Gignac, expérience et quarts de finale de la Ligue des Champions avec Loïc Rémy. Le capitaine des Bleus lors du naufrage de Knysna est de retour sur le pont, prêt à enfiler la marinière en bon matelot. De toute façon, l'absence d'Abidal et le triste niveau actuel de Gaël Clichy ne laissaient pas beaucoup d'autres opportunités à Laurent Blanc. Pour le reste, une nouvelle fois, du classique. Sagna, Rami et Mexès, convaincants face au Brésil, pour les cadres. Koscielny et Sakho pour le côté gadget. Et Réveillère pour l'aspect touchant façon « Non, je ne l'ai pas vu jouer face au Real hier, pourquoi? » . De toute façon, ces huit-là risquent de s'ennuyer face au Luxembourg.


Milieux : A.Diarra, M'Vila, Malouda, Gourcuff, Diaby, Nasri, Menez


Absent face au Brésil, Samir Nasri est de retour. Une sacrée bonne nouvelle puisque les autres milieux de terrain tricolores courent après leur confiance. Malouda, meilleur Français du début de saison, se perd actuellement à Chelsea et Gourcuff passe plus de temps à soigner sa pédicure qu'à bosser sa condition physique, qui tend à ressembler à celle de Cris. Diaby, longtemps blessé, revient doucement mais surement. Malheureusement, plus le temps passe, plus l'impression qu'il n'a été qu'un éphémère meilleur joueur français, e basta, semble légitime. Ces matches officiels constituent également l'occasion rêvée pour Jérémy Menez, à son avantage contre le Brésil, de montrer que le maillot bleu n'est pas trop grand pour lui. La confiance que lui accorde Laurent Blanc en l'appelant alors que son coach à Rome, Vincenzo Montella, le préfère sur le banc, devrait le mettre en confiance.

Attaquants : Gameiro, Hoarau, Benzema, Rémy, Ribéry


Ribéry est de retour en forme. Ribéry est de retour en bleu. Et on ne va pas se mentir, c'est probablement le seul intérêt de sa fin de saison. A la rue en Bundesliga, éliminé en coupe et en C1, Kaiser Franck pourrait prendre un malin plaisir à briller sous le maillot frappé du coq. Pendant que Hoarau galère avec Nenê et Erding, Gameiro enfile les buts comme des perles en Ligue 1. Rémy profite du niveau de ses coéquipiers pour être sélectionné en tant que joueur le plus remuant de l'OM. De toute façon, on s'en fout : c'est Benzema qui va planter. Tout le monde le sait.

Swann Borsellino

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 90 mercredi 21 février Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20