Blanc, mode CFA

0 0
Bordeaux est heureux d'annoncer qu'il va disputer à fond les quatre compétitions dans lesquelles il est engagé. Mais à côté de ça, Bordeaux se plaint de subir un calendrier démentiel. Et Laurent Blanc ne se gêne pas pour le dire. Mieux, il règle ses comptes. «  Au départ, on voulait avancer le match face à Auxerre (prévu le 20 février, 25e journée,) de vingt-quatre heures, parce qu'il me semblait qu'avoir quatre jours de récupération avant de jouer l'Olympiakos (le 23 février, 8e de finale aller C1), était une bonne chose, a indiqué le coach bordelais. Cela nous paraissait donc logique, étant donné qu'une équipe, je le rappelle, avait éliminé son match (sic) pour préserver ses chances de passer en Ligue des Champions (Marseille, ndlr)... On pensait pouvoir faire la demande en espérant une réception positive, mais on nous a dit que l'on ne pouvait pas. »

Un truc qui commence à gonfler sévère le « Président » . «  Et puisque nous avons eu la bonne idée de nous qualifier pour la demi-finale de Coupe de la Ligue (à Lorient, ndlr), nous aurons donc quatre matches en dix jours, a-t-il encore fait observer, avant de délivrer un tacle glissé en direction des autorités. Dîtes-nous où on protège les clubs qui sont qualifiés en C1... L'urgence est là, et elle est de se donner les meilleurs moyens pour bien aborder cette compétition. Si je me souviens bien, il avait été dit des choses en ce sens au départ. » A tel point qu'une menace plane désormais : « Je suis prêt à envoyer la CFA à Lorient ! » .

Allez, chiche ?
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La flamme de Fernando
0 0