1. //
  2. // 9e journée
  3. // PSG/Monaco (1-1)

Blanc, le coaching et les chiffres

Modififié
861 129
S'il paraît que l'on apprend généralement de ses erreurs, force est de constater que Laurent Blanc n'en a pas vraiment envie.

Auteur d'un match de mammouth ce dimanche face à l'AS Monaco (1-1), Javier Pastore a offert des sucreries aux supporters du Parc des Princes tout au long de la rencontre. Logique donc que la sortie de l'Argentin agace les observateurs parisiens, d'autant plus que celle-ci a coïncidé avec le moment où le bloc de Laurent Blanc est redescendu, offrant ainsi des possibilités aux Monégasques.

Après le match, l'entraîneur parisien s'est expliqué. En conférence de presse, le Président a justifié la sortie du Flaco : « Il était fatigué, énormément fatigué. C'est incroyable ! On ne sort pas les joueurs comme ça, par plaisir. Je voulais amener un peu de fraîcheur au milieu du terrain après l'énorme match qu'il a fait contre Barcelone et à mon avis, ce n'était pas prendre des risques. On dit que l'on aurait pu tenter de marquer un deuxième but. Non, je suis désolé, à la 88e, un entraîneur pense à préserver le score. »

Allez dire ça à Marcelo Bielsa. Et à Javier Pastore, sorti à la... 76e minute.
JGB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 13
" »Non, je suis désolé, à la 88ème, un entraîneur pense à préserver le score ».
Allez dire ça à Marcelo Bielsa."

Comparons ce qui est comparable. L'un est un entraîneur, l'autre un mec qui ne sert à rien.
TheAutistMonkey Niveau : Loisir
Quelle tanche ce mec. Dire que Nasser est obligé de garder un handicapé mental pareil parce que sinon un secrétaire d'état ou je ne sais quel autre politicard va venir faire du populisme en disant qu'il y a pas assez de français au PSG...
J'en viens à espérer que Paris perde 5 matchs de suite avant la trêve pour qu'on puisse se débarrasser de lui. Avec lui Paris ne gagnera jamais la LDC, y a qu'à voir comment il était debout comme un con* à mordiller sa touillette alors que le navire prenait l'eau à Stamford Bridge.
Non, je suis désolé, à la 88ème, un entraîneur pense à préserver le score ».

Allez dire ça à Marcelo Bielsa. Et à Javier Pastore, sorti à la... 76ème minute.

tout est dit
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
861 129