Blanc et Ramé rattrapent Gourcuff

Modififié
0 0
Si Yoann Gourcuff s'est un peu lâché jeudi, en accusant ouvertement les médias d'être l'une des causes principales du mal-être bordelais depuis 2010, Ulrich Ramé et Laurent Blanc ont montré au jeune milieu de terrain que l'expérience du haut niveau était aussi de savoir gérer la pression.



« La pression médiatique, quand on joue dans de grands clubs, on l'a tout le temps, et il faut savoir l'accepter, a affirmé le technicien aquitain. Bordeaux a réalisé une première partie de championnat à mon avis exceptionnelle, que vous avez (les journalistes, ndlr) commentée avec vos mots, ce que nous avons accepté. Puis, une deuxième médiocre, et là, du très bon, vous êtes passés au très mauvais. Mais ça, c'est votre rôle » .



Soit une approche plus mûre de la situation. « Il faut relativiser, freiner ou ignorer quand nécessaire, et ne surtout pas aller dans cette direction, surtout si l'on vous écoute quand vous essayez d'expliquer pourquoi il y a de mauvais résultats. Il faut discerner ce que vous dites de vrai et de moins vrai, sans entrer toujours dans la polémique. On le sait, on l'accepte, ce sont les règles du jeu. Avec l'expérience, on apprend aussi, car n'oublions pas que nous avons de jeunes joueurs » .



« Il faut accepter la critique, même si elle est difficile à entendre, a de son côté expliqué le gardien bordelais. Je pense que les premiers responsables de cette situation un peu chaotique et de ces résultats, c'est nous, les joueurs » .



Qui a dit que Gourcuff avait encore beaucoup de choses à apprendre ?





LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0