Blanc bâche les instances

Modififié
0 0
Après s'être pelé les bourses samedi soir, en accueillant Rodez en Coupe de France (1-0) à Chaban-Delmas, Laurent Blanc devra remettre une couche de Damart ce soir, à Léon Bollée, ou les Girondins affronteront Le Mans, en Coupe de la Ligue. Un match programmé une nouvelle fois à 20h45, qui ne manque pas de l'agacer.

«  Ce que je regrette un peu, même si chaque année on fait le même constat, c'est qu'en janvier et février, comme on a des conditions climatiques difficiles, l'on joue malheureusement ces matches-là presque à 21h00. A mon avis, ce n'est pas le meilleur horaire, déplore le technicien girondin. Ce n'est bien ni pour les joueurs, ni pour les spectateurs. Mais, voilà on sait tous que ce ne sont pas les gens du football qui décident, mais d'autres personnes. On continue donc à subir » .

Un scénario qui le gonfle sévère. «  On est toujours surpris qu'il y ait des vagues de froid en janvier sur la France, ajoute-t-il avec un zeste d'ironie. C'est dommage parce que le spectacle s'en ressent, parce que les risques de blessure sont là, et parce qu'il n'y a pas beaucoup de jeu ! Et les commentaires d'après-matches sont négatifs, fait-il aussi observer. On ne nous met pas dans les meilleures conditions pour voir de beaux matches. En termes de jeu, jouer sur un terrain gelé est assez restrictif, le public a froid, et il n'y a personne dans les stades. C'est difficile » .

Allez, encore un effort et ça devrait bien se passer...
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Femme du jour: Helen Svedin
0 0