1. //
  2. // Championship
  3. // Blackpool

Blackpool au bord de l'implosion

Rien ne va plus à Blackpool. La saison-marathon en Championship (la deuxième division anglaise compte 42 matchs) prend des allures cauchemardesques pour le club du Nord-Ouest de l’Angleterre, qui flirte avec l’abîme et pourrait bien se retrouver relégué en troisième division.

Modififié
9 6
En Angleterre, Blackpool est connu pour sa jetée sur la mer et pour son club de foot. Enfin, Blackpool était connu. Cette petite période de gloire remonte aux dribbles de Stanley Matthews dans les années 50. Depuis, le club fait l'ascenseur entre la 2e et la 4e division avec une courte apparition en Premier League en 2010/2011. Depuis, Blackpool est redescendu sur terre et les fans demandent le départ de leur président et le font savoir. Au début du mois, ils étaient environ 200 à protester et demander la démission de Karl Oyston, à la suite d’une défaite à Bloomfield Road 1-3 face à Derby. Les fans de Derby, solidaires, s’étaient même joints aux locaux en reprenant « We want Oyston out » (Nous ne voulons plus d’Oyston, ndlr) et autres slogans appelant à la démission d’Oyston.

Le rejeton parachuté président à la suite d'une affaire de viol

Pourtant cette fois-ci, pas de milliardaire américain ni d’Italien véreux comme à Manchester United ou Leeds. Une famille tout ce qu’il y a de plus anglaise propriétaire du club depuis 1988 : la famille Oyston. En cause ? Une gestion catastrophique ces deux dernières années de celui qui a été intronisé président du club en 1999 suite à la démission de sa mère et l’impossibilité de son père de prendre le poste, bien au chaud derrière les barreaux pour une affaire de viol. Owen Oyston est depuis sorti de prison et son président de fils, Karl, a nommé en janvier Barry Ferguson, l’ancien capitaine des Rangers et international écossais, entraîneur-joueur en lieu et place de Paul Ince. Depuis ce coup de maître, et même si le président a pu noter une amélioration depuis le limogeage d’Ince, le club n’a enregistré qu’une seule victoire en 10 matchs. Les fans reprochent en particulier le manque d’investissements en matière de joueurs ou de staff, même si l’entraîneur intérimaire se veut rassurant : « Il y a suffisamment d’argent au club pour être compétitif en Championship » , déclarait Ferguson au journal local Blackpool Gazette.

La dernière défaite en date a eu lieu ce vendredi, à domicile face à Burnley dans une ambiance extrêmement tendue. Aux désormais habituels chants contestataires sont venus s’ajouter des jets d’environ 200 balles de tennis ainsi que de mandarines (tangerine en anglais, un des surnoms des fans du club) interrompant le match pendant de longues minutes et provoquant la colère de l’entraîneur intérimaire, qui confiait après le match : «  Je comprends que les fans soient en colère, mais ce comportement pendant le match ne nous aident pas. Nous dominions jusqu’à ce que tout ceci arrive. » Le match a par la suite été arrêté deux nouvelles fois par deux envahissements de terrain. Comme si cela ne suffisait pas, Bob Malcolm, l’assistant de Barry Ferguson, en est pratiquement venu aux mains avec l’attaquant Stephen Dobbie alors qu’il s’apprêtait à faire son entrée en jeu.

Seulement cinq joueurs sous contrat à l’issue de la saison

Malgré le bon travail effectué depuis une quinzaine d’années, avec en point d’orgue cette montée en Premier League il y a quatre ans, le ressort semble bel et bien cassé entre les fans et leur président. Barry Ferguson ne sait toujours pas s’il sera l’entraîneur du club la saison prochaine et seuls cinq joueurs seront sous contrat l’été prochain, annonçant un vaste chambardement à l’intersaison. Reste à savoir désormais de quelle division les Seasiders seront les pensionnaires la saison prochaine, étant à la lutte avec Millwall et Charlton pour ne pas descendre et se trouvant dans la zone des relégables depuis la défaite face à Burnley. Pire, le grand rival Preston risque de faire le chemin inverse en pouvant toujours être promu en Championship. La fin de saison s’annonce extrêmement agitée sur les bords de la mer d’Irlande, car si Oyston a d’ores et déjà annoncé qu’il allait adopter une nouvelle stratégie en misant sur des joueurs ayant faim et possédant un profil différent, les supporters ne veulent définitivement plus du stratège.

Protestations lors de la réception de Derby :
Youtube


Par Lucas Alba
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

romlakers Niveau : CFA2
Erreur dans la présentation, la Championship compte 46 matchs et non 42.
Intéressant cette 2ème division anglaise, je la suis régulièrement et je trouve qu'elle est vraiment passionnante !
Tu sais... le foot existe hors du Big Four et La Ligue des Champions. Hallucinant!!!
Je m'intéresse certainement plus que toi au football international...
louvressac Niveau : DHR
bloomfield road,est un déplacement sympa en début ou en fin de saison...
de novembre a mars c'est plutôt gloomfield road !
moi ce qui me fait bien rire c'est que blackpool pourrait fort bien avoir un derby contre fleetwood l'an prochain hahaha !
@Pig Benis ah bon? Comment tu sais?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
9 6