Blackburn et l'identité nationale

0 0
Eric Besson est en train de faire des émules Outre-Manche. Camel Meriem en est la première victime.

L'ancien Sochalien s'est fait recaler deux fois par Blackburn, ce qui n'est pas donné à tout le monde. Et pourtant, Meriem avait semble-t-il convaincu le boss des Rovers, Sam Allardyce, lors de son deuxième essai en décembre. Mais les financiers de Blackburn n'en voulaient pas : pas assez « home grown » , soit un peu trop étranger pour eux. Les dirigeants de Blackburn ont en effet décidé de prêter un peu plus attention à la nationalité des joueurs dans leurs prochains recrutements. Aujourd'hui, chez les Burnes Noires, on compte 12 Britanniques pour un effectif de 41 professionnels, comptant 26 nationalités différentes.

Meriem n'a pas été reconduit à la frontière mais est rentré en France tout seul.

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Cavenaghi s'explique
0 0