1. //
  2. //
  3. // Arbitrage

Billong : « Nous avons répondu présents »

Ancien pro à Brest et Reims, Silas Billong était au sifflet de Lens - Nice, le week-end dernier. Une promo pour l'arbitre de National...

Modififié
0 1
Quel est votre sentiment après votre Lens – Nice ?


C'est fini. Maintenant on revient à la réalité. A notre niveau. C'est du passé, ça. Je prépare mon prochain match de National. Et ça va être très délicat. Une rencontre pour le maintien : Pacy-sur-Eure / Rodez. Là par contre, ça peut être chaud.

N'avez-vous pas manqué de solidarité en remplaçant les grévistes ?


Je ne veux pas rentrer dans ces polémiques. On nous a appelés et nous avons répondu présents. Il n'y avait pas de raison qu'on refuse. Je n'ai appris la grève que le soir... On se doit d'être prêts.

Pas mal d'entraîneurs ont sensibilisé leurs joueurs ce week-end face aux changements d'arbitres. Avez-vous ressenti cela ?


Le climat était assez agréable. J'ai l'habitude d'être quatrième arbitre déjà et ce serait bien que ce soit comme ça lors de chaque journée. Les clubs ont bien agi ce week-end et ils pourraient le faire tout le temps.

Et vous avez eu droit à la rémunération Ligue 1 ?


Sincèrement, je ne peux pas vous dire. Je vous le dirai quand j'aurai ma fiche de paie.

C'était un peu une récompense pour vous ?


Je ne vois pas les choses comme ça. On se prépare pour faire partie de l'élite. Si on travaille, c'est pour ça.

Comment un ancien joueur pro comme vous a-t-il eu l'idée de devenir arbitre ?


Il faut de la volonté, de l'envie et du travail. Tout le monde peut le devenir. J'invite d'ailleurs les gens à arbitrer dans leur club. Être arbitre fait partie intégrante du football. Je ne vois pas pourquoi pas je n'aurais pas fait arbitre. Le problème, c'est qu'on ne se souvient que du négatif.

C'est quoi la différence avec le temps où vous étiez joueur ?


On me pose souvent la question. Je ne compare pas. Comme joueur, j'ai fait des bonnes choses, d'autres moins bonnes. Et en mûrissant, je suis arrivé à une autre période ma vie. C'est comme si vous demandiez à un entraîneur de comparer le temps où il était joueur. Ça n'a rien à voir.

On a quand même l'impression que les relations entres arbitres et joueurs ont changé. Qu'elles sont plus tendues. Que les arbitres sont plus distants...


Je ne suis pas d'accord. Il y a un gros travail de la DNA. Les arbitres font un travail important de la pédagogie. C'est aussi aux clubs d'avoir le même comportement que ce samedi, tout le temps. On dit toujours que c'était mieux avant.

Propos recueillis par Nicolas Vilas

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La grande classe de passer de joueur à arbitre ! GG mec !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Oh Gaby...
0 1