1. //
  2. // 1re journée
  3. // Résumé

Bilbao volé, Grenade premier

Deux expulsions, un but du gardien basque refusé, un penalty non sifflé. Le temps additionnel de la première rencontre de la saison entre Málaga et l'Athletic Bilbao (1-0) a été totalement fou. Ensuite, Séville et Valence se sont quittés bons amis (1-1), alors que Grenade a pris les commandes de la Liga.

Modififié
5 12
Gorka Iraizoz se voulait le héros de cette première journée de Liga, Mateu Lahoz lui a volé la vedette. Alors que Málaga mène 1-0 face à l'Athletic, le portier basque grimpe aux avant-postes sur l'un des coups francs de la dernière chance. Bien placé au second poteau, il envoie un coup de casque qui trompe Kameni. Les Leones sautent de joie, puis sont rapidement ramenés à une triste réalité. Mateu Lahoz, arbitre de son état, vient d'annuler l'égalisation. Pourquoi ? Comment ? Les Basques ne le sauront jamais. Pas sûr que Mateu non plus. Pis, l'homme en noir ne s'arrête pas en si bon chemin. Dans la foulée, Aduriz est plaqué au sol par le gardien andalou. Penalty ? Non, faute de la pointe de Valverde selon le señor Lahoz. Plus que de l'énervement, l'incrédulité gagne les joueurs de Bilbao. Car difficile de targuer l'arbitre espagnol de favoritisme. Dans les prémices du temps additionnel, il dégaine deux cartons rouges aux joueurs andalous – Duda pour un coup de tête et Antunes pour agression par derrière.

Santa Cruz, papi fait de la résistance


Ces quatre faits de jeu mis à part, le Málaga new-look de Javi García n'a pas volé ses trois points. Toujours dans un marasme économique, les Andalous se réinventent été après été. Avec cette prime à la jeunesse, leur jeu est entraînant, fluide quoiqu'un peu brouillon. À la demi-heure passée, l'ancêtre Santa Cruz se charge de montrer le chemin du but. Il profite d'une grossière erreur de relance, s'enfonce dans la surface et est bousculé par Iraizoz. La peine capitale est exécutée par Luis Alberto, premier buteur de la saison donc. Pas en jambes et avec la tête déjà à mercredi (et un barrage retour de C1 face au Napoli), les Basques ne méritaient pas mieux. Enfin si, la faute à Mateu Lahoz. Sitôt ce premier jet rendu, place au choc de la soirée. Au Sánchez-Pizjuán, le FC Séville se fait l'hôte de Valence. Un Valence trendy, nouveau maillot bleu pastel et compte en banque renfloué, qui touche du bois. Piatti – l'autre puce argentine – trouve le poteau droit, le poteau gauche et se les bouffe. La chance des Chés est passée, celle de Séville ne fait qu'arriver.

La caresse d'Iborra, la première d'Orban


À la récupération dans son milieu, Iborra caresse le cuir de l'extérieur et envoie Bacca dans la surface. Dans un style toujours aussi bestial, le Colombien sert Alex Vidal. L'ex d'Almería, en deux temps, fait chavirer les cœurs andalous et renvoie Valence à ses études. D'autant que la tâche gagne en complexité après l'expulsion, un iota sévère, de De Paul à l'heure de jeu. Mais ce Valence ne rend pas les armes. Les comparses de Parejo enchaînent les coups francs et sont récompensés à deux minutes du terme. Lucas Orban, tout fraîchement arrivé de Bordeaux, sort de la guérite, place sa tête et offre un point mérité aux siens. Non loin de là, toujours en Andalousie, Grenade est passé par tous les états. D'abord menée, suite à un raté gag de son gardien, la bande à El-Arabi a renversé le Deportivo La Corogne. Deux banderilles en seconde mi-temps de Rochina et Babin, et voilà la branche espagnole de l'Udinese première de la Liga. En attendant les gros de Barcelone et de Madrid, hein.

Résultats


Málaga – Athletic Bilbao : 1-0
But : Luis Alberto (36e) pour Málaga.

Grenade – La Corogne : 2-1
Buts : Rochina (55e) et Babin (77e) pour Grenade. Cavaleiro (20e) pour le Depor.

FC Séville – Valence : 1-1
Buts : Alex Vidal (43e) pour Séville. Orban (88e) pour Valence.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

 //  23:19  //  Passionné de la Libye
Je suis sincèrement désolé de le dire, mais cet article est illisible.

Il y a visiblement un gros contentieux entre le rédacteur et le pluriel. Pluriel qui n'est d'ailleurs pas sa seule victime.

Pour en venir au fond, l'Athletic me fait chier à être aussi fragile hors de ses terres.
Très beau match entre Seville et Valence. Vraiment plaisant à regarder malgré les effectifs remodelés des deux cotés.

Le nombre de milieu de terrain que possède l'Espagne est juste affolant. Parejo vend du rêve à Valence comme Koke à l'Atletico.
Putain la liga part à 100 à l'heure. Du scandale, des pleurs, du sang, des pépites (luis alberto, denis suarez si vous me lisez), du beau jeu ! ON EN REDEMANDE !
la montre Niveau : DHR
Dans le titre " bilbao volé ", dans l'article " malaga n'a pas volé la victoire", soyez cohérent au bout d'un moment ....
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
"Expulsion un iota sévère" : sérieux? Le mec est certes retenu par le maillot mais il se fait justice lui-même en donnant un violent coup de coude au défenseur qui saignait au niveau de la pommette et a dû être remplacé... N'importe quoi franchement, vous devriez applaudir l'arbitre des deux mains (et avec les pieds aussi^^)! Sinon j'ai bien aimé Feghouli et Parejo coté valencian, Vitolo tente beaucoup mais manque d'efficacité, Krychowiak semble s'être adapté à vitesse grand V!
Et puis c'est Aleix Vidal si l'on en croit le flocage dans son dos.

A moins que le floqueur de Man Utd bosse pour Seville, ça doit être vraiment ça son nom.
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Cette arnaque de Rodrigo continue son chemin dans des clubs qui ont de la merde dans les yeux. Apres Benfica le voila a Valence, pas mal pour deux pieds carrés.
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Mateu Lahoz est a son niveau, c'est a dire nul a chier.
Message posté par Johanromabatimessi
Mateu Lahoz est a son niveau, c'est a dire nul a chier.


Je reconnais que sur ce match il a daillé, mais en temps normal il n'est pas mauvais, il est même plutôt bon.
Simon Mignolex le Roi du Sexe Niveau : Loisir
Purée, j'ai jamais vu une équipe aussi volée que Bilbao ce soir...en deux minutes, l'arbitre a réussi à annuler un but sans aucune raison, je ne comprend même pas ce qu'il a pu voir, et a ne pas leur accorder un pénalty alors que le gardien avait fait tomber l'attaquant en le prenant par le cou...juste hallucinant.
Message posté par Johanromabatimessi
Mateu Lahoz est a son niveau, c'est a dire nul a chier.


oui le pire c'est qu'il était bon dans ce match aussi! Je me disais, lui au moins il a les c*** de siffler contre Málaga, le penalty au début il met un aune à Iraizoz, enfin tout était parfait. Jusqu'aux arrêts de jeu... c'est dommage parce que le but d'Iraizoz aurait fait le tour du web, et c'est mérité, il avait mis un superbe but!!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 12