1. //
  2. // 8e
  3. // Athletic Bilbao/Manchester United (2-1)

Bilbao enterre Manchester

Mangé par des Basques morts de faim (2-1), Manchester United passe à la trappe dès les huitièmes de finale de l’Europa League. Séduisant dans le jeu, l’Athletic Bilbao se pose en candidat crédible pour la victoire finale.

Modififié
2 22
Athletic Bilbao - Manchester United : 2-1
Buts: Llorente (23e) et De Marcos (67e) pour Bilbao. Rooney (80e) pour MU.

Vaincu à l'aller à Old Trafford par l’Athletic Bilbao (2-3), Manchester United avait besoin d'un petit coup de pouce du destin pour passer en quarts de finale de l'Europa League. Dans la "cathédrale" de San Mamés, lieu pourtant tout indiqué pour une intervention divine, les hommes de Sir Alex n'ont rien pu faire face à des Basques déchaînés et toujours aussi talentueux (2-1 pour Bilbao). La messe est dite dès la 23ème minute et l’ouverture du score de Fernando Llorente. Sur une longue transversale d’Amorebiata, le champion du monde espagnol décoche une superbe reprise de volée en pleine course dans le petit filet de De Gea. Dépassés dans tous les compartiments du jeu, les Mancuniens repartent à la maison la queue entre les jambes et avec la drôle d’impression d’avoir été battu par beaucoup plus fort qu’eux.

Muniain, la perle basque
Les premières minutes du match confirment d’ailleurs l’impression laissée à l’issue du match aller. Pas du genre à attendre tranquillement les Anglais devant le but d’Iraizoz, les Basques mettent le pied sur la gonfle. Au milieu, Herrera Aguera, Iturraspe et De Marcos combinent à une ou deux touches de balle dans les petits espaces. Devant, le trio offensif Llorente-Susaeta-Muniain donne le tournis au duo très lent formé par Ferdinand et Evans. Vif, technique et toujours disponible, Iker Muniain se balade dans la défense d’United et crée des brèches sur chacune de ses prises de balle. A la 13ème minute, le milieu offensif de poche est tout près d’ouvrir le score. Lancé par Llorente, le jeune Iker se présente seul face à De Gea et trouve le poteau. Son pendant à droite, Susaeta, met lui aussi le portier mancunien à contribution : d’abord sur une frappe déviée (3ème minute), puis sur un tir enroulé (7ème). Etouffés par la pression espagnole, les Red Devils tentent de calmer le jeu et évoluent en contre. Au final, une seule occasion, sur une frappe d’Ashley Young contrée par Amorebieta (9ème minute). Suite à l’ouverture du score de Llorente, MU, sans doute vexé de la leçon que leur infligent les « Petits Basques » , reprend le contrôle du ballon. Sans toutefois se montrer beaucoup plus dangereux. Seule une tête de Giggs (27ème minute) fait passer un léger frisson dans la défense des rouges et blancs.

Iraola manque le but de l’année
Au retour des citrons, Bilbao continue à ne pas gérer son avance et attaque à tout-va. Le champion d’Angleterre est obligé de jouer plus haut pour marquer trois buts en une mi-temps et laisse des boulevards. Iraola l’a bien compris et est à deux doigts de marquer le but de l’année (54ème minute). Servi pleine axe, le capitaine de l’Athletic évite le tacle de Carrick et enchaîne deux roulettes en pleine surface. Après avoir régalé tout le monde, il trouve le moyen de tirer à côté. Idiot. Toquero, rentré à la place de Llorente, manque lui aussi le coche d’une frappe dans les nuages (56ème), puis sur une tête au-dessus (74ème). Toujours aussi séduisants, les hommes d’ « El loco » doublent la mise suite à un joli mouvement collectif conclu tranquillou par De Marcos. Logique tant les Basques dominent les débats. En face, Manchester n’en touche pas une et ne se procure aucune occasion. La superbe réduction du score de Rooney, sur un amour de frappe enroulée en lucarne, ne change rien (80ème). Bilbao passe en quarts de finale et s’affirme comme un candidat sérieux à la victoire finale.


Par Romain Leroux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mention spéciale à Ferreri d'avoir pas prononcé une seule fois Llorente correctement.
Mou-rinho Niveau : CFA
+1 perebock22 je me dis que finalement j'aurais du comme l'avais dit ce même Ferreri regardé le match en espagnole...
C'était voulu cette élimination (ça marque, ça presse pas,..).
Le seul et unique objectif est d'être champion au nez et a la barbe des voisins.

Cela dit, confirmation, encore une fois ce soir, que Wayne Rooney est le meilleur attaquant au monde.
Mou-rinho Niveau : CFA
@Anto pour rooney n’exagérons tout de même pas il est bon voir très bon mais certainement pas le meilleur au monde et puis vu le match de Manchester City on se demande si c'est pas plutôt les anglais qui ont du mal dans cette europa league
Vas-y je t'en prie, tu mets qui devant lui?
De toute façon, c'est tellement subjectif ces discussions sur 'qui est le meilleur'. Chacun a son favori :p
Mou-rinho Niveau : CFA
Je mettrais Torres il est bon non? Pour de vrai je mettrai bien Van Persie !
Ouais facile de dire qu'il laisse jouer, j'ai vu bilbao donner deux leçons de foot (on voit la touche Bielsa quand même) et sporting en fait de même, le soi disant meilleur championnat du monde ne brille pas cette année...
Et Bilbao qui est un club ne valant pas la L1 (selon ceux qui disent que la liga c'est l'écosse) devraient vraiment se mettre à regarder du foot (quand on voit valence et l'atlético)
Mais bon certaines mauvaises langues diront qu'ils ont plus rien à jouer (mais malgré tout ces 3 clubs jouent avec malaga et l'espanyol la ldc ce qui n'est pas rien)
Réduire Rooney à un simple attaquant c'est déjà une insulte au joueur...

Sinon faut vraiment être maso pour écouter les commentaires de Rolland et son compère. Il y a un an quand ils ont découvert Cazorla en demi-final d'EL. Ou il y a quelques mois pour Bilbao-PSG où ils avaient l'air de pas savoir qui était Bielsa... T'as juste envie de te jeter par la fenêtre quand t'écoutes ça. Entre ces deux là et le duo de France Télé Montel-Papy Berceuse. On a vraiment des commentateurs de chocs sur les chaînes gratuites en France...
DTC-DMC même combat Niveau : CFA
Un grand bravo à l'Athletic et au Sporting! Deux grandes performances!
On annonçait que la ligue Europa ça allait être un truc de fou avec City, United, Valence et Porto reversés depuis la C1.
En fait non :)
@Anto : Oui aucune motivation, aucune envie de vouloir gagner le match, je comprends pas que les joueurs disent en interview qu'ils veulent cette coupe alors qu'ils en ont rien à foutre...
Quant à Rooney je suis d'accord avec toi, même si ces derniers mois, bien qu'il score souvent, il a du mal, c'est pas le même meneur de jeu que l'an dernier ou le même buteur qu'il y a 2ans (même si son but contre Bilbao... fiou <3)

@Mou-rinho : RVP est très bon, mais c'est que cette année, j'attends de voir si ça perdurera l'année prochaine, c'est comme pour Torres quand il était à Liverpool en fait ^^.

@anostic : le truc c'est que la Liga a un championnat vraiment pourri quand tu vois la différence des 2 premiers avec les autres. Car ok le Real et Barcelone niquent tout, mais les autres c'est pas beaucoup de buts marqués, pas une grosse différence, pas énormément de points (Bilbao c'est 37 points en 26 matchs... C'est nul...). Mais je sais pas, les clubs espagnols arrivent à se transcender en Europe, et faut croire que MU a du mal avec les espagnols...
Il semblerait que les mancuniens piteusement sortis de la C1 ont voulu boire le calice jusque à la lie question loose, çà leur fait pas honneur de snober ainsi une compétition où évolue pourtant de bien belles équipes comme cet Athlétic Bilbao...
Il n'y a que moi qui trouve que Bilbao a joué un football BRILLANTISSIME ce soir..?
Bilbao c'est fabuleux à voir. C'est une des rares équipes qui mets toujours de l'intensité du début à la fin du match, des morts de faim. Ils sont capables de battre n'importe qui, en plus maintenant ils ont des bons joueurs.
viva les poiro Niveau : District
D'accord avec Bruninho, grosse démonstration de Bilbao. Manchester a reçu une fessé, une leçon. Y a pas eu de match. Et en plus c'était beau à voir, technique, combatif, en place derrière, et ça avec des joueurs en confiance, c'est nickel.

Si bilbao joue tous ses matchs comme ça, ca doit être ingérable pr l'adversaire.
luckystar Niveau : CFA
Manchester n'a pas balancé la coupe d'Europe. Ils se sont fait bouffés, point barre. Peut-être y a-t-il eu un peu de suffisance des joueurs de MU ?

Mais surtout, je crois que Bilbao, dans cet état de confiance, et sur un mode coupe, c'était juste trop fort pour eux cette saison. C'est pas non plus un hasard si MU n'a fait que 3ème de poule cette année...

Viva El Loco ! Ce mec est extraordinaire.
C'est un peu facile de dire que MU n'en a rien à faire de l'Europa League plutôt que de reconnaitre que Bilbao a développé un super football et les a pris à la gorge... D'autant plus que MU a à chaque fois mis son équipe A. Regardez le match, vous verrez que l'Athletic a vraiment été brillant et qu'ils méritaient cette qualification. Maintenant, j'espère qu'ils vont aller au bout. Ils font une belle saison (2ème tour surtout), à rappeler qu'ils jouent la finale de la coupe contre le Barça, toujours en EL et toujours en lutte pour une place en LC l'année prochaine alors dire que MU préfère se limiter à un seul tableau, c'est de la couille en boite selon moi...
Dire que MU et City n'ont pas joué, c'est un peu les insulter. C'est donc ça la mentalité anglaise ? Je pense pas non.
Bilbao est une grande équipe et à l'image du Barça, mise quasiment uniquement sur son centre de formation. Ils sont même plus "extrémistes" puisqu'ils ne jouent qu'avec des joueurs basques. Jouer de cette manière, battre MU avec des joueurs d'une seule région, c'est incroyable !
N'oublions pas que Bilbao est également en finale de la Copa Del Rey, j'ai hâte de voir ce magnifique match contre le Barça !
Je voulais ajouter que le championnat espagnol n'est pas si aisé mais le Real et le Barça évoluent sur une autre planète. Jouer à l'extérieur en Espagne est très compliqué car les stades sont hyper chaud et les joueurs super motivés. A domicile, le Real et le Barça sont imprenables. Le niveau du Barça et du Real pousse les autres clubs à se renforcer, à être meilleurs. Si les 2 gros continuent à un tel niveau, on risque de voir une grosse suprématie espagnole en Europe.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 22